et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 6 février 2012

Réflexions matinales

Après une nuit assez agitée, je me suis réveillée ce matin avec ces deux mots en tête: SAGESSE et LUCIDITE.
Ainsi que ces pensées : "On ne peut s'occuper des autres qu'en s'occupant d'abord de soi-même". Et aussi, ce qui revient au même : "Avant de pouvoir aimer les autres, il faut d'abord apprendre à s'aimer soi-même."

Cette nuit, j'ai rêvé que je vivais dans une maison qui n'était pas finie : il n'y avait pas de tapisserie, pas de peinture, les murs étaient bruts, tout bosselés. Mon projet était de déménager, d'aller vivre dans une autre maison. Mais à ce moment-là de mon rêve, je me disais qu'avant de penser à déménager, il serait peut-être bon de finir les travaux de cette maison-ci et alors je pourrais ainsi décider si je désirais toujours déménager ou pas.

Tout un programme !...
Je pense que mon week-end de Reiki n'est pas pour rien dans ces réflexions et rêve...


Belle semaine à vous, et si vous sortez, habillez-vous bien. Chez moi, ce matin, le baromètre affichait - 16° !... brrr... :-)
.

12 commentaires:

  1. Françoise

    - 16° !!! Dans ta maison inachevée, j'espère qu'il avait le chauffage !!!
    Bisous et bonne journée ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Pas sûr qu'il y avait le chauffage !... :-)
      Bisous et bonne soirée à toi, Marie.

      Supprimer
  2. Ton week-end et ce rêve en effet. Souvent nos rêves sont liés à un vécu récent en diurne.
    à propos des deux citations/pensées du début, Oui, elles sont exactes surtout au début où on commence à s'intéresser à soi-même.
    Ensuite, et assez vite finalement, je remplacerais volontiers « d'abord » par « aussi ».
    Car, au final, ce n'est pas vraiment successif. L'un entraîne l'autre et vice versa. Un peu comme le déploiement d'antennes télescopiques…

    Bonne journée pleine de sagesse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Alain,
      Je pense que mon rêve reflète un certain état intérieur actuel. On dit que lorsque l'on rêve d'une maison, il s'agit de notre maison intérieure...
      C'est vrai que le mot "aussi" conviendrait tout à fait aussi bien, sinon plus.
      Et à toi une belle soirée ! :-)

      Supprimer
  3. Bonjour, Françoise.
    Mais c'est un stage de philosophie que tu fais...

    Merci beaucoup.

    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire, Herbert...
      Peut-être bien aussi, en fait... :-)
      C'est moi qui te remercie.
      Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  4. Étrange vois-tu car moi, je vis ton rêve et ce depuis des années.
    Cette maison bosselée, non finie de laquelle je voudrais partir, c'est là où je vis... mais il est vrai aussi qu'il faudrait faire les travaux, il faudrait la rendre plus attrayante pour être vendue ! Mais va savoir alors si devenue vivable, je ne voudrais pas y vivre !
    Mais pour faire les travaux, il me faut impérativement retrouver la santé, des forces physiques et morales.
    C'est dire si ton billet me parle de toutes les manières possibles !
    Chez nous c'est un peu mieux qu'hier où effectivement nous avions -16 aujourd'hui nous sommes à -13° seulement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Mon rêve est donc ta réalité ? Comme c'est étrange, oui, en effet. :-)
      Ce rêve veut peut-être dire aussi qu'il faut que je pense à prendre soin de moi, à ranger ce qu'il faut ranger, à panser ce qu'il faut panser, et puis seulement après, à réfléchir sur mes envies et désirs, et voir s'ils sont toujours là, ou bien s'ils ont évolué en même temps que je prenais soin de moi...
      Je ne sais pas, ce ne sont que des suppositions (sourire).
      Belle soirée à toi, Pakita. Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. oui, étrange comme dit Pakita : depuis que je cherche ardemment à être en accord avec moi avant tout, je fais les rêves récurrents de déménagements qui piétinent, et bonne nouvelle : je le fais de moins en moins.
    Je pense avoir trouvé une forme de paix réelle en moi, qui m'empêche de sombrer, tout en restant lucide sur les blessures encore fraiches, sur mon comportement, sur les "bonnes" personnes. je suis convaincue de devoir oeuvrer pour m'entourer d'énergies positives. J'avoue y arriver correctement, je ne me sens plus affectée, ni abattue, mais légère et sereine, malgré les aléas. Ce chemin est si bon qu'une fois entamé, on n'a plus envie de le laisser choir.. :) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends bien ce que tu dis, Ella, et je pense en effet que tu as choisi le bon chemin, celui des énergies positives (très important), et s'entourer aussi des bonnes personnes.
      Je te souhaite donc de continuer ainsi, légèrement et sereinement, tu le mérites, après toutes les dernières épreuves que tu as traversées.
      Bisous à toi aussi, et bonne fin de soirée.

      Supprimer
  6. Coucou Françoise

    Il est bien vrai que nous devons à un moment donné de notre vie "nous occuper de nous". "Nous aimer....... Enfin !!".

    Ma génération a beaucoup de retard : on nous a tellement inculqué qu'il fallait s'occuper des autres !!
    Prendre soin de soi était culpabilisant et d'ailleurs nous n'y pensions pas !!

    Et quand un beau jour "on se réveille" en se disant "moi aussi j'existe" et "je vais prendre soin de moi".

    Tout le monde est très surpris et ce même petit monde, qui vous poussait dans ce sens, n'est pas toujours très content, parce que nous bougeons leurs habitudes !!!!!
    D'un côté il faudrait que nous nous occupions de nous et d'un autre, il est presque trop tard, naturellement de leur point de vue !!! Allez comprendre ????

    Ton rêve explique beaucoup de choses et prête à réflexion.... J'aime beaucoup, Merci à toi Ma Françoise ♥ Je t'embrasse ♥
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude :-)
      C'est vrai ce que tu dis, ta génération (et la mienne, par la même occasion :-)), savait bien nous faire culpabiliser. On nous parlait de sacrifice, de don de soi. Et nous alors, là-dedans ?...
      Ah certaines "bonnes" personnes n'aiment pas le changement, surtout si cela dérange leurs habitudes, c'est certain, Claude.
      Oui, mon rêve est très parlant, à mon avis :-)
      Bonne soirée à toi, et douce nuit, ma chère Claude.
      Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.