et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mercredi 26 avril 2017

Balade dans les bois

Malgré le froid et la pluie, balade dans les bois... avec les petits. :-)





Une petite pause en bord de Loire pour jeter des cailloux ! :-)


Et pour finir joliment la journée, un coeur sur le chemin... :-)

samedi 22 avril 2017

Couleur jaune...


Champ de jonquilles près de Craponne-sur-Arzon
(photo faite avec mon téléphone portable, d'où la qualité moyenne...)
.

vendredi 14 avril 2017

Au coeur de la pomme

Avez-vous regardé de près le coeur d'une pomme ?

Il y a une fleur à l'intérieur. Regardez comme c'est beau ! :-)


Passez toutes et tous un très bon week-end !

jeudi 13 avril 2017

« La porte dérobée » et « Le mur invisible »

Je viens de finir de lire : La porte dérobée de Marlen Haushofer. J'avais déjà lu du même auteure : Le mur invisible que j'avais beaucoup aimé. Je vous conseille, si vous ne la connaissez pas, de découvrir les ouvrages de cette écrivain.

Résumés
La porte dérobée
« Par des "portes dérobées" - la maladie, l'abandon, la mort - disparaissent les êtres chers à Annette. A commencer par son père qui l'a quittée dans l'enfance pour émigrer en Amérique du Sud. Vingt ans plus tard, le décès de cet homme presque inconnu la plonge dans une tristesse sans objet. Or, c'est à ce moment qu'elle commence à fréquenter un avoué dont les manières affables l'attirent autant qu'elles l'effraient... Romancière de la solitude, de l'inquiétude, Marlen Haushofer sait à la perfection suggérer l'inéluctable. Sur la pente fatale de la narration, doucement, sans éclat, par les méandres de la mémoire elle mène son héroïne. Ce livre est sans doute le plus intime qu'elle ait écrit. »

Le mur invisible
« Voici le roman le plus célèbre et le plus émouvant de Marlen Haushofer, journal de bord d'une femme ordinaire, confrontée à une expérience - limite. Après une catastrophe planétaire, l'héroïne se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s'être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers, prend en main son destin dans un combat quotidien contre la forêt, les intempéries et la maladie. Et ce qui aurait pu être un simple exercice de style sur un thème à la mode prend dès lors la dimension d'une aventure bouleversante où le labeur, la solitude et la peur constituent les conditions de l'expérience humaine. »

Et si vous voulez en savoir plus sur Marlen Haushofer, voici un lien très intéressant :
​Marlen Haushofer : écrire pour transcender sa condition de femme.
.

mercredi 12 avril 2017

mardi 11 avril 2017

La lune, ce soir !


▲ La lune, photographiée de la fenêtre de la salle de bains que j'avais laissé allumée.
J'aime bien le rendu. :-)
(Cliquez sur la photo pour mieux voir les détails.)

Et demain, les photos de Malte !

lundi 10 avril 2017

Mais où suis-je donc allée ?... (réponse trouvée)

Je suis partie quelques jours en voyage et me voici de retour. J'ai fait beaucoup de photos, il ne me reste plus qu'à les trier, et les choisir. J'en posterai quelques-unes dans la semaine. Mais en attendant, je vous en mets trois, peut-être que cela vous donnera une petite idée du lieu où je suis allée. Certains le savent, mais chuuut, laissez deviner les autres...

Ne cherchez plus, la réponse a été trouvée par ​ le bourdon masqué
Il s'agit de  MALTE .

Merci d'avoir joué ! :-)



▲ Nous arrivons...

Lorsque je prends l'avion, je suis toujours autant émerveillée de voir la Terre vue du ciel ! Quel spectacle ! J'adore. Pour ceux qui prennent l'avion régulièrement, ce doit devenir quelque chose de banal sans doute. Pour moi qui ne le prends qu'occasionnellement, cela reste un moment magique ! :-) 
.