et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

samedi 19 janvier 2013

La crainte du changement... ou le merveilleux du changement ?

"Au coeur de la sagesse amérindienne" de Jamie Sams, un livre que j'aime feuilleter régulièrement (400 p. et une histoire ou poème par page) et dans lequel je trouve toujours des mots qui me parlent.
Pour vous, ce petit texte :

« Parfois, un sentiment vient envahir nos sens. Nous savons que quelque chose de "grand" est sur le point d'arriver. Cela peut nous effrayer et nous faire désespérément chercher à anticiper l'avenir, juste pour avoir un aperçu de ce que nous ne pouvons pas voir à partir de notre observation humaine.
Le changement qui vient est un des mystères de la vie: il fait tourner la roue des émotions. Quantité de sentiments peuvent submerger une personne consciente de ses émotions, jusqu'à la panique. Ce type de panique se produit avec la peur de l'inconnu qu'ont les hommes. Aux extrêmes, on a d'un côté le déni ou l'anesthésie, et de l'autre les attentes terrifiées ou les projections.
La transformation peut être un merveilleux processus si nous ne laissons pas notre esprit se mettre en travers. Il y a un temps et une raison à chaque chose dans le plan du Grand Mystère. Comment se jouent ces événements, et comment nous -humains- y répondons… tout dépend de notre point de vue personnel. Lorsque nous accueillons le changement comme faisant partie de notre croissance, il peut être stimulant et joyeux. Nous pouvons alors continuer à ressentir nos émotions et libérer nos peurs. Quand nous devenons obsédés à vouloir trouver des significations à ce que nous vivons, ou si nous voulons revivre le passé à travers nos peurs, nous perdons la magie. C'est notre concentration qui va déterminer la maturité de chacun de nos Rites de Passage dans notre vie. La Corneille nous enseigne la Loi Divine de la Création ; si nous picorons du négatif, c'est le négatif qui prendra vie. Si nous picorons du positif, le positif fleurira. Le choix nous appartient toujours: il ne se fonde jamais sur autre chose que nos pensées personnelles, notre Espace Sacré. » (p.383)

18 commentaires:

  1. Bravo Françoise pour ce beau texte qui résume une partie de ma philosophie de vie. C'est une partie de ma personnalité que je n'ai pas eu à développer. Je n'ai aucun mérite. J'aime le changement, je le positive toujours et il me le rend bien. Cette attitude spontanée m'a réservée de belles surprises, de belles rencontres. EN ce moment que la fatigue dûe à mon état de santé perdure, je m'adapte à cette situation nouvelle en changeant mon programme de la journée. Mais dès que cela ira mieux, dans quelques semaines ou quelques mois, je suis excitée comme une puce en me disant que de nouvelles transformations vont de nouveau jalonner ma vie. Je t'embrasse fort, ma chère Françoise. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Nous sommes vraiment très différentes, Malou, cela n'empêche pas notre amitié. Tout changement me fait un peu peur, même si l'envie est là, bien présente. Mon principal défaut : l'hésitation... mais je me soigne !... (sourire).
      Je t'embrasse très fort, moi aussi, Malou. Bonne fin de dimanche. Prends soin de toi, ma douce.

      Supprimer
  2. Merci pour ce beau texte que tu nous fais partager, une fois encore... J'aime beaucoup la philosophie amérindienne et je me serai bien vu vivre parmi eux, s'il m'était donné de choisir un autre lieu et une autre époque... Bizzz. Mymy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être as-tu vécu parmi eux dans une vie antérieure, Mymy ? Qui sait ?... (sourire)
      Bonne fin de dimanche à toi. Gros bisous.

      Supprimer
    2. Peut-être, qui sait ?... Sourire. C'est sûrement pour cela que j'ai une jument QH américaine et que je me sens bien dans de grandes chevauchées !!! ;o) Bonne soirée à toi !... Mymy.

      Supprimer
    3. sourire... Bonne soirée à toi aussi, Mymy ! :-)

      Supprimer
  3. si nous picorons du négatif, c'est le négatif qui prendra vie. Si nous picorons du positif, le positif fleurira. Le choix nous appartient toujours: il ne se fonde jamais sur autre chose que nos pensées personnelles, notre Espace Sacré. »
    J'aime beaucoup et y crois forcément :) bisous, bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais, bien sûr, que ce texte te parlerait, Avalon (sourire).
      Bon dimanche à toi aussi, et gros bisous.

      Supprimer
  4. Encore moi qui vient picorer du positif ! Merci Françoise pour ce beau texte plein de sagesse!

    RépondreSupprimer
  5. J'aime ton texte mais je pense que j'ai besoin de le relire plusieurs fois pour en retirer toute l'essence.
    Bises et vraiment merci, il me parle beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, certains textes méritent d'être lus plusieurs fois afin de bien s'en imprégner.
      Belle fin de dimanche à toi, Gwen. Je t'embrasse.

      Supprimer
  6. Je comprends le besoin de relectures (exprimées en commentaires). Et surtout (évocation de mon expérience personnelle), la difficulté de "penser" (puis d'agir) autrement. Je prépare un texte sur la résilience (que je publierais ou pas) et j'y vois des points communs avec ce texte. Bonne soirée Françoise, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le publieras, Louis-Paul. Il est toujours intéressant et riche de lire des témoignages. Et je sais que tu dois avoir à dire sur ce sujet de la résilience.
      Bonne soirée à toi, et douce nuit. Je t'embrasse.

      Supprimer
  7. Un bien beau texte en effet, il est vrai qu'un changement peut faire peur, mais il vaut parfois regretter ce que l'on a fait, que ce que l'on n'a pas osé faire lorsqu'il est trop tard.

    Je t'embrasse ma chère Françoise et te souhaite une douce semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis que je suis jeune, mon appréhension est celle de regretter, à la fin de ma vie, de ne pas avoir osé...
      Je t'embrasse très fort, moi aussi, ma chère Laudith. Belle semaine également à toi.

      Supprimer
  8. Merci de nous faire connaître ce livre : oui, si nous picorons du positif, cela l'aidera à éclore...et cela n'empêche aps de voir la réalité en face, même dans ses côtés peu attrayants..bonne soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est tout à fait cela, Gazou. Merci de l'avoir exprimé ainsi.
      Bonne soirée à toi aussi.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.