et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

jeudi 3 avril 2014

Je me dis que j'ai de la chance...

Je n'aime pas faire le ménage, ce n'est pas mon truc. J'aime pourtant avoir une maison propre, donc je le fais, mais je n'aime pas faire le ménage. Mais je me dis que j'ai de la chance d'avoir un toit à moi, une maison à moi, et que je dois donc en prendre soin et la rendre la plus agréable et belle possible. Donc, je fais le ménage en m'ôtant de la tête que c'est une corvée. Et finalement, j'y prends du plaisir.

Je ne suis pas une passionnée du jardinage, mais j'ai de la chance d'avoir un bout de terrain à moi, une terre qui m'appartient, je dois donc en prendre soin. Alors je pioche, je plante des fleurs, je repioche. Et je me dis que c'est finalement bien agréable ce contact avec la terre, et que ce n'est pas du tout une corvée, bien au contraire. Mon grand-père paternel était jardinier chez une famille bourgeoise d'Ecully, il aimait son métier, il aimait s'occuper des fleurs, des arbres, mélanger les couleurs, les variétés, les sentir, leur parler. Je pense à lui lorsque je jardine et à son amour pour son métier. Et ce que j'aurais pu considérer comme une corvée, devient un moment de plaisir.

Trouver ou donner un sens à ce que l'on fait enlève ce côté "corvée" de la chose. De plus, si l'on fait les choses avec envie, plutôt qu'en râlant ou en soupirant, on se fatigue beaucoup moins à les faire. Essayez donc, vous verrez... (sourire)
.

14 commentaires:

  1. Moi pareil, je n'aime pas faire certaines choses, ménage, jardinage, mais j'adore le résultat, maison propre ou jardin fleuri. Alors je le fais avec bonne humeur, tout comme toi. :)
    Mais pas trop souvent quand même ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) Non, pas trop souvent quand même, surtout le ménage... :-)
      Bonne journée, Pastelle. Bisous.

      Supprimer
  2. je ne peux même pas essayer car je partage à 100% ton point de vue et...ta façon de faire : et ça marche :)) Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) Oui, Lison, ça marche ! :-)
      Bises à toi aussi, et une belle fin de semaine.

      Supprimer
  3. En plus, Françoise ton texte est super bien écrit ;j'adore

    RépondreSupprimer
  4. C'est mon état d'esprit depuis quelques temps déjà et je peux l'attester, çà marche. Voir le côté positif des choses est automatiquement renouer avec le sourire et la paix. Cela ne veut pas dire tout accepter et ne pas faire de projets, cela veut dire : savoir remercier, être reconnaissante. Je le suis déjà énormément vis à vis de la santé et du bonheur des miens, D'ailleurs, je me suis levée à 7h30 sans réveil car je sais naturellement avoir des tas de choses à accomplir. J'ai travaillé sur mon mémoire et ma recherche d'emploi dans la tranquillité de la maisonnée. Je vais commencer mon ménage dominical et dans l'après midi aider le fiston aux devoirs. Alors, non, je ne vais pas souffler parce que je ne vais pas égoistement rechercher mon plaisir avant tout, mais ces accomplissements me permettront de dormir sereine et d'être en paix. C'est en quelque sorte mon devoir vis à vis du cadeau de la vie. Bon dimanche, bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Cela ne veut pas dire tout accepter et ne pas faire de projets, cela veut dire : savoir remercier, être reconnaissante. » C'est tout à fait cela, Avalon, savoir remercier. C'est très important de savoir dire "merci". Et le "merci" amène instantanément le sourire. Il y a une semaine, je suis allée à un atelier de diététique chinoise, la personne qui animait nous disait que si l'on avait un peu le blues, ou si l'on était de mauvaise humeur, il fallait sourire, se forcer au début, sourire, et le sourire, le vrai sourire arrivait sur les lèvres, et la tension disparaissait. Un exercice facile à pratiquer ! :-)

      Une belle fin de journée à toi, Avalon, et une bonne semaine.
      Gros bisous. :-)

      Supprimer
  5. J'aime jardiner. J'ai de la chance d'avoir un petit jardin. J'aime être dehors dans le jardin, gratter la terre, contempler l'épanouissement d'un bourgeon, humer le parfum de mon petit coin de nature.

    J'ai la chance d'avoir une maison. Je n'aime pas faire le ménage. Mais après l'avoir fait c'est une grande satisfaction.. Et puis cela fait de l'exercice physique doublement utile.

    Merci d'avoir écrit ce article... Bien des gens se plaignent alors que finalement ce qu'ils sont en train de vivre est une chance par rapport à d'autres plus démunis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Suzame, pour ton commentaire dans lequel je me retrouve bien.
      Je suis heureuse de te revoir. :-)

      Supprimer
  6. Bonjour l'aminaute, hé bien j'ai souvent testé ce que tu dis pour me donner du courage devant mes tâches ménagères à la maison et avec quatre enfants, j'avais de quoi faire et ça marchait très bien, sauf pour les chaussettes orphelines là j'avais beau aimer de tout mon coeur mes petits rien à faire ! ;)) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) C'est vrai que dans le cas des chaussettes orphelines... :-)))
      Bonne soirée à toi, Kath. Bisous.

      Supprimer
  7. Belle définition de la chance.
    De ta philosophie, j'en fais mienne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, et au plaisir, Radiblog ! :-)

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.