et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 8 septembre 2013

Réveillez-moi !

Je rêve et je sais que je suis dans un rêve. Je voudrais bien me réveiller mais je n'y arrive pas. Je suis allongée dans mon lit et je ne peux pas bouger, j'ai l'impression que quelque chose me recouvre, m'immobilise, m'étouffe. J'essaie de crier, mais aucun son ne sort. C'est pourtant la seule issue pour sortir de mon rêve car, alors, mon mari m'entendant crier, me réveillera (il a l'habitude, cela m'arrive parfois de crier en dormant) et me sortira de ce rêve dont je suis prisonnière. Alors je fais un effort surhumain pour qu'un son sorte de ma gorge. J'y arrive enfin, je crie et je réveille mon mari, qui me réveille. Ouf ! me voilà sortie de ce cauchemar ! Mais que se passerait-il si je n'arrivais pas à crier ? Resterais-je coincée dans mon rêve ? C'est extrêmement désagréable et angoissant, si bien que j'ai beaucoup de mal à me rendormir ensuite, et j'appréhende les nuits suivantes, de peur de me retrouver à nouveau enfermée dans un tel rêve.
Serais-je une angoissée, moi la calme, la douce, la tranquille Françoise ?... :-)

Et vous, faites-vous des rêves ou cauchemars de ce genre ?... Dites moi...

22 commentaires:

  1. Plus qu'un rêve, c'est un cauchemar, cette manière là. Depuis que je ne suis plus enseignante, je ne "cauchemarde" plus; c'était des tsunamis ou des flammes: l'horreur! Souvent j'ai l'impression de ne même plus rêver du tout. J'aime rêver, cependant. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que tu as sûrement un meilleur sommeil, Lison, car on rêve de toute façon, même si l'on ne s'en souvient pas. Moi aussi, j'aime rêver, sauf lorsque je fais ces rêves-là ! ;-)
      Bonne soirée à toi. Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer
  2. Ce genre de rêve (surtout s'il est récurrent et si tu cries la nuit) est une expression de "choses en toi" qui auraient besoin de "sortir"...
    Qu'est-ce qui t'en empêche ? Je veux dire pourquoi tu t'interdis cette expression libératrice ? si bien que seul le rêve/cauchemar est la soupape de sécurité pour que la cocotte minute n'explose pas.....

    C'est peut-être le moment de libérer certaines tensions anciennes et lointaines....
    la calme, douce et tranquille cacherait-ele un volcan ?
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Qu'est-ce qui t'en empêche ?" me demandes-tu, Alain ? Je ne sais pas, je ne sais pas faire sans doute. Il est très rare que je crie, même si parfois je sais que cela me ferait beaucoup de bien. Par contre, je découvre, et j'en parlerai sur un autre billet, le plaisir de lire à haute voix et celui de chanter, bref le plaisir de faire sortir ma voix. Aurais-je été bâillonnée dans une vie antérieure ?...
      Des tensions anciennes et lointaines, il y en a, mais bon, c'est de l'histoire ancienne, et je ne sais pas si le fait de remuer tout cela serait si bien que cela, d'autant plus que certains antagonistes ne sont même plus là...
      Un volcan ? peut-être. Il y a quelques années, j'avais fait faire une analyse graphologique de mon écriture. On m'avait dit que sous un aspect calme et réservé, la passion ne demandait qu'à sortir... Alors, tu as sans doute raison, Alain... :-)
      Bonne soirée à toi, et merci pour ton commentaire.

      Supprimer
  3. Bonjour Françoise, il m'est arrivé aussi de faire cette sorte de rêve, où aucun son ne sort alors que je tente de hurler, peut être que l'on ne nous écoute pas malgré nos efforts d'être entendues dans la vie de tous les jours, c'est frustrant et on en souffre, alors vient le rêve, une situation où on ne nous entendra pas parce-que notre cri est bloqué et on étouffe, ces rêves, c'est bien connu, sont fait pour que nous puissions accepter notre quotidien, ils sont généralement terrifiants, pour que la réalité du quotidien soit plus douce à accepter et à coté du rêve horrible, elle l'est!
    Bisous à toi Françoise belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Kath,
      Oui, le fait que l'on ne nous écoute pas, ou bien en remontant beaucoup plus en arrière, le fait qu'il faille se taire, ne pas faire de bruit, ne pas montrer ses émotions, bref tout rentrer en soi, ne rien manifester, ne rien dire, ne pas rire, ne pas pleurer... et il arrive un jour où l'on étouffe !... d'où certainement la raison de ce rêve...
      Bises à toi aussi, Kath, et une douce nuit.

      Supprimer
  4. Bonjour Françoise, je fais des rêves et des cauchemars comme toi. Parfois cela m'apaise, parfois cela m'angoisse. J'ai souvent l'impression que mon cerveau joue avec moi, me prépare à affronter une situation ou accorde la machine comme on peut le faire avec un piano.
    Au fil du temps, j'ai appris à diriger mes rêves, je sais que je rêve, je ne me réveille pas et j'essaie de changer le cours des choses. A ce moment, j'ai l'impression de jouer avec moi et de découvrir un autre, c'est mon jeu vidéo à moi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Philippe,
      Il m'arrive à moi aussi de diriger mes rêves, de désirer quelque chose, de désirer voir quelqu'un, et cela se réalise, et je trouve cela assez fabuleux : être dans l'inconscience du rêve, tout en restant conscient.
      Je comprends que cela te plaise, Philippe (sourire).
      Bonne soirée à toi, et de grosses bises.

      Supprimer
  5. J'ai l'impression depuis quelques mois de ne plus rêver... Tout cela à cause d'un cauchemar réel je pense !
    Il paraît que pour éviter de recommencer ce genre de mauvais rêve il faut le formuler et y penser dans la journée. De cette façon il ne se représentera plus la nuit.
    BISOUS Françoise et bon lundi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends de quel cauchemar réel tu parles, Marité.
      En fait, le soir, j'essaie de penser à des choses agréables et légères, et en principe, cela marche. Lorsque je fais ce genre de rêves, c'est que j'ai eu des contrariétés dans la journée ou dans la période.
      Bisous à toi aussi, Marité, et belle semaine à toi.

      Supprimer
  6. les rêves ont un pouvoir étonnant, il m'arrive souvent de rêver de quelqu'un après longue absence, et du coup de lui téléphoner et de se voir.
    Ma petite Opale (mon petit chat siamois) parle parfois en dormant, c'est très mignon, et je sais qu'elle rêve à ces moments là.
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que les rêves ont un pouvoir étonnant, mais en fait, c'est nous qui leur donnons ce pouvoir un petit peu, non ? (sourire)
      Ma petite minette fait des tas de grimaces aussi en dormant, c'est rigolo. :-)
      Bises à toi aussi, et bonne soirée.

      Supprimer
  7. je r^ve que je fais un rêve très désagréable...je sais très bien que je rêve, mais je suis capable de me forcer à me réveiller...
    C'est bizarre, à la fois rêver et garder un semblant de conscience
    Je rejoindrai assez l'explication de Alainx... tu es bcp moins une sage et tranquille Françoise que tu le crois...
    Je pense que tu vis les choses intensément...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très bizarre en fait, avoir un oeil sur ce que nous rêvons, et pouvoir le diriger. Je le fais lorsque, dans mon rêve, il y a des personnes qui me sont proches mais qui hélas nous ont quittés, je profite d'elles le plus possible car je sais que je suis dans un rêve et que je vais me réveiller.
      Oui, peut-être intensément, mais intérieurement... ce qui n'est pas toujours terrible...
      Bonne soirée, et douce nuit à toi, Coumarine. Je t'embrasse.

      Supprimer
  8. Oui, ça m'est arrivé ce genre de cauchemar, et mon cri m'éveille moi-même !
    Je pense que nos rêves ou cauchemars expriment les sentiments forts que nous réprimons à l'état conscient, tout simplement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que mon cri me réveillerait aussi, Zosio, mais en fait mon mari réagit plus vite que moi :-)
      Oui, ce que tu dis est vrai, et il paraît que les rêves sont très utiles pour évacuer certaines tensions et se libérer de certaines choses pesantes de la réalité.
      Merci pour ta visite et ton commentaire, et bonne soirée à toi, Zosio.

      Supprimer
  9. j'ai entendu une psy, à la radio, qui parlait des bébés. Elle disait que leurs rêves étaient là pour qu'il évacuent le stress et les choses qui les perturbent dans la journée. Ti-Gabriel qui avait peur des voitures. Il en faisait des cauchemars. Il disait " oh non, pas la voiture, à peur " il se débattait. Je le prenais dans mes bras en lui parlant tout doucement. Il a fait cela pendant au moins 3 mois. et puis un jour j'ai inventé un jeu qui se passait dans ma voiture. Petit à petit il y est allé tout seul. Maintenant il dit qu'il n'a plus peur et il dort plus calmement.
    Peut-être que les adultes aussi évacuent le stress de la journée. Bisous Françoise, je te souhaite une bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais fait une fine psychologue, Marie (sourire), tu as trouvé le truc pour que ti-Gabriel oublie cette peur et surtout, qu'il la surpasse ! :-)
      Oui, je pense que les rêves servent à cela, évacuer le stress, les contrariétés, et aussi nous avertir peut-être, nous mettre en garde, je ne sais pas...
      Bonne soirée à toi, tite Marie, et une douce nuit. Je te fais aussi de gros bisous.

      Supprimer
  10. Moi une fine psy .... mais pas du tout, je fais juste pour mon ti-Gabriel ce que j'aurais aimé qu'on fasse pour moi à cet âge là . Le psy c'est lui, je me soigne à travers lui. Je l'aime cet enfant, ensemble nous nous réparons mutuellement. Qui de nous deux est l'adulte ??? Je me pose la question ??? Bisous Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) C'est beau ce que tu dis là, Marie :-) Vous vous réparez mutuellement. Oui, c'est très beau.
      Je te souhaite une bonne nuit, ma douce petite amie, et je t'embrasse très fort.

      Supprimer
  11. Bonjour Françoise,
    quand je fais ce type de rêve, j'ai l'impression d'être à la porte du réveil avec une intensité corporelle électrique en plus ! j'essaie de toutes mes forces d'ouvrir la bouche, mais, je sens que c'est impossible: ce courant intensif est plus fort que moi ( c'est comme un combat ) mes mâchoires sont serrées, ma voix ne sort donc pas, mes membres ne veulent pas bouger malgré les ordres que je leur envoie et tout ça, en étant finalement en demi conscience entre rêve et réalité; puis tout à coup, tout s'arrête et je me sens telle une poupée de chiffon ?????
    Sinon, je dors très mal, et ne me rappelle que très peu de mes rêves ...
    Je cherche encore le lien qui me fournira une explication.
    je te souhaite une bonne journée
    bisettes
    christyn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Christyn
      En fait, ce sont pratiquement les mêmes sensations que celles que je ressens dans mon rêve, sauf que j'arrive, quant à moi, à faire sortir un cri, mais cela me demande un effort considérable. "Telle une poupée de chiffon" ? Mais alors, tu arrives à lâcher prise ? C'est peut-être ce que je devrais faire, lâcher prise...
      Merci pour ton commentaire. Je te souhaite de retrouver un bon sommeil. Moi, mis à part ces cauchemars qui ne sont pas si fréquents, et heureusement, je jouis d'un très bon sommeil et je peux dire que j'ai de la chance.
      Belle soirée à toi, Christyn, et merci de ta visite. Bises.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.