et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 30 avril 2013

Quel temps fait-il chez vous ?

Quel temps fait-il chez vous ? Pluie ? Soleil ? C'est vrai que c'est l'un des sujets les plus abordés en ce moment. « Mais quand le beau temps va-t-il donc arriver ?!!! Il y en a marre de cette pluie ! de cette grisaille ! de ce froid !... »
Il ne fait pas beau, certes, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut se laisser aller à la morosité. D'une part, cela ne fera pas arriver le beau temps plus tôt ; d'autre part, ce sera s'entourer d'ondes négatives et ce sera encore pire !
Dans ma région (Haute-Loire), depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines, c'est la pluie sans discontinuer. Le pré derrière la maison est gorgé d'eau.

Mais j'ai eu de la chance, car lors d'une petite escapade de quatre jours en fin de semaine dernière, ô miracle, j'ai eu le plaisir de trouver le soleil. Et je l'ai trouvé dans une région qui n'est pourtant pas renommée pour le beau temps, je l'ai trouvé dans le Nord ! chez les Ch'tis ! (qui sont d'ailleurs charmants). Le Nord, une région que je ne connaissais pas du tout et que j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir (Lille, Bruges, Calais, …) Du soleil, donc, du soleil ! Témoin cette photo faite sur la plage de Calais, samedi dernier. Alors je vous l'offre, et je vous dis : patience ! le printemps, le soleil, la chaleur vont bien finir par arriver, ne désespérons pas. D'ailleurs, tout en vous écrivant, un joli rayon de soleil vient de me faire un petit coucou. Il ne s'est pas attardé, certes, mais c'est un signe ! (sourire)

Plage de Calais- Samedi 27 avril 2013

Pour ceux que cela intéresse, je mettrai prochainement sur mon blog Photos d'autres clichés faits lors de cette escapade dans le Nord.

lundi 29 avril 2013

Eviter ou affronter

« Ce fut son tour d'avoir le livre entre les mains. Qu'allait-elle faire ? Comme d'habitude : se défiler, dire qu'elle n'avait pas ses lunettes, et donner le livre à son voisin ? Elle avait tellement la frousse de lire en public, de parler à voix haute, d'avoir tous ces yeux braqués sur elle. Ah la la ! cette sacrée timidité qui lui avait joué tant de tours dans sa vie et qui l'avait éloignée de certains rêves pourtant loin d'être inaccessibles ! Mais elle en avait assez d'être dépendante de cette timidité, elle en avait assez de fuir ses peurs, de ne pas affronter ce qui l'angoissait, elle avait envie de changement. Tout son être, toute son âme le réclamait. D'ailleurs, ces derniers temps, elle prenait de plus en plus d'assurance, elle avait de plus en plus confiance en elle. Et cela se ressentait même dans le regard que lui portaient les autres. Elle commençait à se sentir exister. Il était temps...

Elle se leva et alla chercher ses lunettes dans son sac, elle prit le livre, respira profondément et commença à lire. Sa voix fut tout d'abord mal assurée. Et puis, au fil de la lecture, celle-ci devint plus claire. Elle prononçait chaque mot lentement, elle s'imprégnait de leur sens et désirait que les autres personnes s'en imprègnent tout comme elle. Elle éprouvait maintenant du plaisir à lire. Oui, sa peur s'était transformée en plaisir. Elle aurait même volontiers continué, mais la partie qu'elle devait lire s'achevait et elle dut passer le livre à son voisin… mais elle souriait… Elle avait affronté et gagné... Pema Chödrön était passée par là... et puis d'autres aussi… (sourire) »
.

lundi 15 avril 2013

A bientôt nous deux

Petite pause. Je n'ai pas et n'aurai pas assez de temps ces jours pour m'occuper de mon blog. Je vous laisse donc en compagnie de Hugues Aufray, avec une chanson qui date ! 1964 ! Lorsque mon frère était jeune adolescent, Hugues Aufray était l'un de ses chanteurs favoris ; donc je l'entendais souvent chanter à la maison.

Alors, « A bientôt nous deux ! » :-)

 

vendredi 12 avril 2013

Un nouveau petit piaf est venu se poser sur mon cognassier...

(petit clic sur la photo !)
Après le rouge-gorge, le rougequeue, le pinson, le tarin, le pic épeiche, voici une autre petite boule de plumes nouvellement arrivée chez moi hier : il s'agit d'une mésange charbonnière.

C'est la première année où je vois tant d'oiseaux d'espèces différentes venir se poser sur mon cognassier. Mais peut-être que les années précédentes, ils venaient déjà mais que je n'y prêtais pas attention. C'est possible. En tous cas, cela me ravit infiniment ! :-)

Je vous souhaite de passer un très bon week-end !
.

jeudi 11 avril 2013

EDERLEZI

J'ai entendu ce chant pour la première fois dans le film : Le temps des gitans (un film magnifique sorti en 1989 qui m'avait marquée à l'époque). Dimanche dernier, lors d'un festival de chorales, l'une d'elles l'a chanté et me l'a remis en mémoire. Et je viens de trouver une vidéo d'une jeune femme (j'ignore son nom) l'interprétant d'une si belle façon que je n'ai pas pu faire autrement que de la déposer ici et de la partager avec vous :

 

mardi 9 avril 2013

Je ne comprends pas...

On a beau avoir de bonnes raisons pour détester ou haïr une personne, celle-ci ayant fait du mal ou ayant causé du tort à d'autres personnes, je ne comprends pas que l'on puisse se réjouir de sa mort. Se réjouir de la mort de quelqu'un me dépasse. Je pense notamment à Margaret Thatcher et à certaines réactions entendues à la télé ou à la radio.
Votre avis ?...
.

dimanche 7 avril 2013

Lhasa de Sela. La confession

Elle chantait si bien...

Envie de l'écouter ce soir, et de partager avec vous cette chanson :

vendredi 5 avril 2013

Et lui, savez-vous qui il est ?

C'est la première fois que j'en vois un vers chez moi. C'est un pic épeiche ! La photo n'est pas très nette, car l'oiseau était loin, et de plus il y avait deux épaisseurs de vitres (une baie vitrée) entre lui et moi. Un petit clic sur la photo et vous le verrez mieux.

Encore un petit bonheur comme je les aime ! :-)

Bon week-end à vous !

jeudi 4 avril 2013

Nous vivons avec des idées…

« Nous vivons avec des idées qui, si nous les éprouvions vraiment, devraient bouleverser toute notre vie. » -> Albert Camus
.

mercredi 3 avril 2013

Pour le plaisir...

Pour le plaisir, petite « pinsonne » photographiée hier après-midi :

Petit bonheur dont je ne me lasse pas... :-)
.

mardi 2 avril 2013

Vivre sans entrave

Ces derniers temps, je bosse sur un travail important qui demande un gros effort de concentration. Mais certains moments, je fatigue et je n'arrive plus à me concentrer correctement. Je ne suis sûrement pas la seule dans ce cas. J'essaie alors d'appliquer ce dont parle Pema Chödrön dans son livre : "Vivez sans entrave". Je m'arrête quelques minutes, je me sors la tête du boulot, je vais faire un tour dehors si je le peux, je marche, je regarde le ciel, les nuages, je respire. Pema Chödrön dit qu'il est bien de faire des pauses régulières, même de deux ou trois minutes, des pauses en pleine conscience, sans s'encombrer de pensées parasitaires. Si vous ne travaillez pas chez vous, comme moi, et que vous êtes "coincé(e)" dans un bureau, vous pouvez juste prendre deux ou trois grandes respirations durant quelques minutes, l'important étant de faire de petites pauses et de lâcher prise avec toutes les pensées qui vous assaillent. Je parle du lieu de travail, mais il est bon aussi d'apprendre à faire ces petites pauses n'importe où, à n'importe quel moment de la journée, juste pour se retrouver et être avec soi. "Soyez simplement là où vous êtes."

Elle dit aussi (je ne sais plus si c'est dans ce livre ou un autre qu'elle a écrit) que continuer à répéter certains actes, alors que l'on sait qu'il vaudrait mieux les arrêter -ceux-ci n'étant pas bons pour nous-, ce n'est pas être libre, c'est être dépendant, ce n'est pas vivre, c'est tourner en rond. Si l'on arrive à se détacher de ce qui nous entrave, si l'on parvient à s'en délivrer, on pourra se tourner vers autre chose, on pourra découvrir, avancer, évoluer, et non pas piétiner et avoir l'impression de ne rien faire de sa vie, et cela empêchera parfois la déprime. La vie n'est pas une salle d'attente, la vie est faite pour vivre une multitude de choses, sinon à quoi cela rimerait-il qu'on nous l'ait donnée ?...
.

lundi 1 avril 2013

Perce-neige


Hier, il ne faisait pas très chaud là où je me trouvais, mais il y avait un beau soleil qui invitait à la balade et lors de celle-ci, je me suis arrêtée, admirative, devant un joli plant solitaire de perce-neige. Clic, une photo ! :-)

J'espère que vous avez passé un bon week-end de Pâques. Pour moi, il fut bon, car entourée de personnes qui me sont chères.

Une belle fin de journée à vous !