et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 26 septembre 2010

La lenteur est-elle un défaut ?

Que de bonheurs possibles dont on sacrifie ainsi la réalisation à l'impatience d'un plaisir immédiat !
(Marcel Proust)


Cette citation n'a pas un lien direct avec mon billet de ce soir, mais pourtant elle me l'a inspiré.
- Faites-vous partie des gens qui sont pressés ou des gens qui sont plutôt lents ?
- Etes-vous toujours en avance, pile à l'heure ou toujours en retard ?

Quant à moi, je vous réponds...
Je fais partie des personnes lentes... Pendant longtemps, j'ai eu le complexe d'être lente. A force que l'on me dise (parents ou professeurs) : "Allez, Françoise, dépêche-toi ! Allez, Françoise, qu'est-ce que tu peux être lente !" etc., je pensais vraiment avoir un très gros défaut. Jusqu'au jour où je me suis demandée pourquoi est-ce que ce serait un tel défaut d'être lente ? C'est quoi la lenteur, d'abord ? La lenteur, pour moi, c'est prendre son temps. La lenteur, c'est ne pas courir. La lenteur, c'est le contraire du stress et à choisir, je préfère la lenteur au stress. Les gens stressés, qui bougent beaucoup, qui parlent beaucoup et vite, qui sont toujours pressés, me fatiguent. Je ne suis pas à leur rythme, je n'arrive pas à suivre leur rythme. De plus, je les agace d'être lente, et ils m'agacent d'être stressés et pressés.
Il m'arrive tout de même, je vous rassure, de bien m'entendre avec des personnes "non" lentes, ceci quand nos différences se complètent et ne se gênent pas. Quand nos différences savent se respecter. Quand nos différences s'enrichissent mutuellement. J'apporte alors du calme à ces personnes pleines de bouillon (on m'a dit plusieurs fois que j'étais "reposante"), et elles me donnent en échange un peu de leur énergie.

Pour ce qui est d'être en avance, ou en retard... j'avoue aussi que je suis souvent en retard, ou bien alors pile à l'heure, mais jamais en avance. Je ne sais pas être en avance. Je ne sais pas pourquoi, en fait. Peut-être à cause de ma lenteur, justement. De plus, lorsque je dois me rendre quelque part, je calcule pile le temps qu'il faut, je ne compte pas les imprévus que je peux trouver sur la route. Mes retards ne sont pas non plus de gros retards, 10 à 15 mns tout au plus. Je connais pire... Quoique j'ai fait des progrès, car lorsqu'on côtoie ou vit avec des gens qui sont toujours en avance, on apprend à être un peu moins en retard (sourire).

Voilà. Si vous avez envie de me dire comment vous êtes, vous, j'en serai ravie.
Allez, racontez moi... (sourire)

26 commentaires:

  1. Bonjour, Françoise.
    Tout est relatif.
    Il y a des lents qui sont rapides et il y a l'inverse...
    Toi, tu n'étais pas lente...
    Tu étais timide...Ce n'est pas pareil.
    POur ce qui me concerne, je suis toujours en avance parce que je crains d'être en retard.
    Tu sais tout...
    Oui, la statue, à Dinard...
    Bonne journée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Herbert,
    Oui, j'étais timide, mais un peu lente aussi, si, si... ;-)
    C'est vrai que le stress ne fait pas forcément avancer les choses, alors que la lenteur peut être plus efficace.
    En fait, j'aurais dû appeler mon billet : "L'éloge de la lenteur". C'est Pierre Sansot qui a écrit à ce sujet "Du bon usage de la lenteur".
    Pour ce qui est du retard, c'est sûr que le fait que je travaille chez moi n'arrange rien, je n'ai pas d'horaires fixes à respecter, et c'est tant mieux, d'ailleurs ! ;-)
    Belle journée à toi, Herbert, et merci pour ta visite.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour FRANCOISE

    J'ai souris tout le long de ton texte car je suis exactement le contraire de toi !
    Je suis speed, je ne sais pas marcher " je cours".
    Je suis toujours en avance, l'idée du retard me stresse!
    En revanche je ne parle pas vite et je parle peu.... ce qui inquiète parfois l'ami RENE, qui se demande souvent si j'ai passé une bonne soirée... Bah, j'écoute c'est tout aussi bien....et ainsi j'évite de dire des idioties...
    Ceci dit, je n'aime pas me trouver avec des gens comme moi, car ils me stresse encore plus. Je préfère me trouver avec des gens comme toi, ça me calme et je suis plus détendue. ( Ma "peter pan" est ainsi et je reconnais qu'elle me fait du bien)

    E T...... ;-)

    Je suis contente de savoir que parfois tu t'entends bien avec des gens speeds ;-))))

    Bisous FRANCOISE bonne journée! je file voir tes nouvelles photos ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Marie,
    Il me semblait bien que nous n'avions pas le même rythme toutes les deux (sourire).
    Pour ce qui est d'être bavard ou pas, tout dépend, quant à moi, si je suis bien avec la ou les personnes avec lesquelles je suis. Je peux être très bavarde ou carrément muette ;-)
    Oui, Marie, je m'entends bien aussi avec des gens speed :-)
    Bisous à toi aussi, et profites bien de ta journée.

    RépondreSupprimer
  5. ohhh je pense que du temps des enfants à la maison, j'ai bien été obligée d'être rapide!
    Maintenant, je savoure les choses, vite s'il le faut, avec lenteur si cela convient...
    Je préfère de loin prendre mon temps...
    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  6. Oh oui, j'imagine bien, Coumarine, avec ta famille nombreuse :-)
    Lorsqu'il le faut, je sais, moi aussi, être rapide.
    Prendre son temps, oui, car le temps passe si vite, qu'il faut bien se poser, pour pouvoir le savourer.
    Belle journée à toi. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Françoise ... on ne se connait pas, mais je te lis souvent ...
    moi je suis une rapide, très rapide mais on m'obligeait à aller encore plus vite, toujours plus vite ...alors je te comprends : "vite et bien" - disait ma mère, un vrai dressage ... La lenteur chez les autres ne me gêne pas, mais j'aime que l'on respecte ma vitesse ... et puis l'asthme m'a appris à ralentir ...
    J'ai vécu un mois à Madagascar et les Malgaches sont un peuple très très calme ... Nous allions rater le bateau et mon frère et moi nous nous activions rapidement sous leur yeux ébahis ... et lorsque nous disions "vite, vite" ils nous répondaient un grand sourire sur leurs visages "Non, Gérald, Non Dominique morà morà (doucement doucement) ..."
    En retard cela m'arrive, je suis souvent "in extremis" ... pour réussir un tableau un écrit un examen, il me faut cette fichue pression, cette montée d'adrénaline ... c'est pénible.
    Bonne soirée à toi
    Doowmée

    RépondreSupprimer
  8. @Bonjour Doownée,
    Oui, on se croise régulièrement et on se lit sur des blogs d'amies communes :-)
    Merci beaucoup pour ton commentaire très vivant ! :-)
    Belle soirée à toi aussi.

    @ (rire) Rom... oui...
    Bon, tu rendras ta copie demain, sans faute !... ;-)
    Bonne fin de soirée à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Françoise,
    Je crois avoir trouvé un bon compromis, "se hâter lentement..." ce qui évite la dispersion inutile...
    Mais je sais que dans une activité professionelle ce n'est pas toujours facile, d'où la nescessité de se réserver, autant que posible des "plages" de tranquilité, prendre le temps... de prendre le temps...
    J'avais trouvé cette citation sous un cadran solaire: "Passant, prends le temps, sinon il te prendra..."

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Hubert,
    Oui, savoir se réserver des plages de tranquillité, voilà qui est bien. Se poser, prendre le temps de se poser. Aussi souvent que possible.
    Je ne sais pas qui a écrit cette citation, mais elle est très vraie. Ne nous laissons pas happer par le temps, sinon, oui, il nous prendra.
    Bonne soirée à toi, Hubert.

    RépondreSupprimer
  11. FRANCOISE

    comme j'aime venir ici !
    c'est mon coin de salon, tranquille!
    je lis, je relis.

    Quand j'ai besoin de repos, je file ici, ça me repose l'esprit ;-)))

    Bisous FRANCOISE ;-)

    RépondreSupprimer
  12. et bonne nuit FRANCOISE ;-) je file au dodo

    RépondreSupprimer
  13. (sourire)
    Ne te gêne surtout pas, alors, tu es ici chez toi, Marie :-)
    Bisous à toi aussi, et bonne nuit. Dors bien :-)
    A demain.

    RépondreSupprimer
  14. Et bien.. disons que je suis plus rapide que lente. C'est la vie qui l'impose. J'ai des horaires de travail fixes. J'ai beaucoup de travail avec des dates impératives de rendu du travail (du genre si tu fais pas tes déclarations et que tu payes pas avant le 15 du mois, ta boîte se retrouve avec 10 % de pénalités).

    Je ne suis jamais en retard. Je suis même du style à être en avance. Par peur. Peur de ne pas trouver le lieu. Peur de déranger si j'arrive en retard. Et puis respect aussi.
    Et j'ai du mal à supporter les retards des personnes qui doivent venir me voir.

    Pourtant chez moi, j'essaye de tout ralentir. Oui. J'ai du mal à supporter la fébrilité de mon compagnon qui donne toujours l'impression d'avoir mille choses à faire qui ne peuvent attendre. En fait ça me stresse.

    Bon en fait je suis à la fois rapide et lente. Cela dépend des circonstances.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Suzame,
    On trouve toujours plus agité que soi, ou plus lent, d'ailleurs ;-)
    C'est vrai que l'on peut être à la fois lent et rapide, comme tu le dis si bien. Cela dépend du lieu, du moment, des circonstances, etc.
    Merci de ta visite, Suzame. Je me suis rendue chez toi, et j'ai aimé :-)
    Bon après-midi à toi.

    RépondreSupprimer
  16. je considère que la lenteur est la grande vertu de la maturité.
    je laisse la jeune génération courir plus vite que son ombre. Ils auront au moins l'avantage d'être les premiers à arriver à Pole Emploi, dès lors qu'on estimera qu'ils ne sont plus assez rapides que les déjà rapides.

    je plains les éjaculateurs précoces, qui font l'amour en quatre minutes, douche comprise.

    la lenteur est un bien précieux qui se savoure avec délice. Savoir se faire attendre et désirer en arrivant en retard au rendez-vous.

    Déguster une bonne bière à la terrasse d'un café, tranquille, et regarder les gens marcher vite vers les emmerdements du bureau pour les rejoindre plus rapidement, le portable collé à l'oreille, voilà bien une activité délicieuse pour celui qui sait prendre le temps de vivre.

    RépondreSupprimer
  17. Alain, nous voyons donc la vie de la même façon, et à la même allure (sourire).

    Belle fin de soirée à toi, et merci.

    RépondreSupprimer
  18. je ne suis pas très rapide dans ce que je fais...j'aime prendre mon temps pour faire les choses, j'aime bien me poser
    Je ne suis jamais en avance quelque part, je me prépare en me disant, il faut que je me dépêche, mais je n'arrive quand même pas en retard... juste à l'heure, même si je me suis préparée longtemps à l'avance.... et maintenant je n'ai pas pas trop d'énergie, et je suis du genre très cool... hi... Gros bisous françoise

    RépondreSupprimer
  19. Alors, tout comme moi, Loula (sourire).

    Gros bisous à toi aussi, et bon week-end.

    RépondreSupprimer
  20. Je me trompe peut être... Je ne sais rien. Mais je pense que tout le Monde peut être rapide si il faut. Mais certains ne veulent pas se fatiguer. Ils ne veulent pas être stressés, bien sûr, c'est beaucoup plus confortable de stresser avec sa lenteur tous les autres autours. Pour être rapide il faut se concentrer et travailler... Et travailler pas avec la langue, bien évidemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Yulia et bienvenue.
      Votre commentaire exprime un autre point de vue, intéressant lui aussi, et considéré différemment. Merci d'avoir donné votre point de vue.
      Bonne soirée à vous, et bonne année. :-)

      Supprimer
  21. Je viens de rentrer du travail. Je me met sur google et je tape "Les gens qui sont lents" et "Pouf !", j'attéris sur ton billet de blog très inspirant.
    Je fais partis de ces gens lents, qui sont à l'heure ou léééégèrement en retard.
    Ton billet m'a un peu donné du punch bien que ça soit pas la fête.
    Evidemment, je suis d'accord avec toi. Déjà, je pense que le terme est mal choisi. Il me donne l'impression que la lenteur est le PIRE défaut qui soit, que cette lenteur sera la cause de ta perte, que tu sersa au chomage parce q ue tu ne peux pas être comme les autres,... etc etc
    Tout le monde me le dit (d'un ton condescendant,...). Mais j'ai envie de leur répondre que, merde ! Que voulez vous ? Un travail vite fait mal fait ? Ou un travail bien fait, tout court ?
    "OUi mais... aujourd'hui le monde est rapide, blablabla". Ha oui ? Et la caissière qui traine des mains quand j'attends qu'elle passe les articles de la dame devant ? Et ceux qui prennent le temps de vérifier que leur maison est bien fermée ? Et ceux qui font des sculptures en allumettes ? Ils vont aussi faire vite eux ? Non. Parce qu'il y a des choses qui doivent être faite correctement et pour moi la vitesse et la qualité, ne va pas ensemble. Pas pour tout le monde. Certains seront habitués, et d'autres non. Je suis habitué aux jobs d'accueil, aux réflexions,... je ne suis pas habituée aux jobs rapides ! Est ce une tare ? Suis-je fichue ?
    Mon futur travail sera professeur. Ce qui est paradoxal est que le métier d'enseignant n'implique pas la vitesse. On apprends à son rythme. Et quand les élèves sortent de l'école, on leur dit de se dépêcher. Jamais on ne leur dit qu'il faut faire vite. Pourtant, apprendre est quelque chose qui prend son temps, sans quoi tout est fichu.

    Le monde va vite, mais pour satisfaire qui ? Les patrons riches qui en veulent toujorus plus, car vous voyez 'le client est pressé". Non pas moi. Bien sur, je ne supporterais pas d'attendre mille ans qu'une caissière passe toris articles mais quand même. J'aime bien prendre mon temps et je pense que beaucoup oublient de le prendre. Juste, faire des trucs sans se hâter.
    Mais non. On me fait toujours sentir que je suis trop lente.

    Et si je vous disais que vous tous, vous me stressez ? Que vous allez trop vite ? Que je suis essoufflée à l'idée de courir après vous pour qu'au final, on me dise "t'as pas le rythme" ?".
    Bref, ça me met en colère. Au nom de QUOI, l'homme doit faire le travail de trois personnes ? Au nom de QUI, nous n'avons pas le droit de vérifier notre tâche ? Parce qu'un travail mal fait, c'est nul, hein.

    Bref, voilà mon avis sur les gens lents et les gens rapides.
    Ils devraient trouvé un juste milieu, tout simplement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre a été écrit sur l'éloge de la lenteur (Carl Honoré), et puis de plus en plus les gens prennent le temps, vivent en pleine conscience, dans l'instant présent. On en parle beaucoup plus actuellement. Et c'est vrai que je n'ai plus aucun complexe par rapport à cela. Donc, ne faites pas de la lenteur un défaut, moi je pense que c'est au contraire une belle qualité. Ne changez surtout pas ! :-)
      Merci beaucoup Azur Azuria pour ce commentaire éloquent, intéressant et riche. Belle soirée à vous.

      Supprimer
    2. Je suis contente que mon commentaire vous ait plu :). Je prend note de ce titre. Je devrais en effet assumer ma lenteur. En effet, je ne veux pas changer, ça serait indigne de ma part.
      Enfin je suis toujours dans des endroits où je suis critiquée pour ma lenteur mais à la longue je ne les écoute plus.
      Très bon billet en totu cas. J'en ai lu d'autre et te lire est agréable !

      Supprimer
    3. Non, il ne faut pas changer, Azur Azuria. Il faut avant tout être soi, et être en accord avec soi. Vivre à son rythme, et laissez les autres courir s'ils veulent courir. :-)
      Belle soirée à toi et merci.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.