et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 3 septembre 2010

Apprendre à se respecter

Pensée du matin :
Pour que les autres nous respectent, il faut tout d'abord apprendre à se respecter soi-même.


Article de Jacques Salomé paru dans Psychologies.com (extraits) :

Dans le monde d’aujourd’hui, dans les modes de vie qui sont les nôtres, se respecter relève d’une véritable ascèse et cela d’autant plus que nous commençons notre existence avec un handicap fondamental.
Nous sommes conditionnés ?

En effet, nous avons été, pour la plupart d’entre nous, définis très tôt par les désirs et les peurs de nos parents, conditionnés par les croyances, les valeurs et les pressions de notre environnement, asservis à des entités politiques et économiques face auxquelles notre liberté de choix et d’influence s’amenuise et, parfois même, est réduite à néant. "Je ne me sentais pas respecté chaque fois que ceux qui m’aimaient me dictaient, avec les meilleures intentions et la plus grande sincérité, comment je devais être, ce que je devais ressentir, ce que je devais dire."

- Se respecter suppose de prendre le risque de se définir. De se positionner, de s’affirmer et même de se confronter dans des rapports de force qui ne nous sont pas toujours favorables.
- Se respecter commence souvent par un conflit intrapersonnel qui se déplace sur un proche pour devenir un conflit interpersonnel.
- Se respecter suppose la capacité de dire non. Et, donc, celle de prendre le risque de faire de la peine à des proches, à des personnes significatives de notre vie.
- Se respecter, c’est accepter l’éventuelle frustration de ceux qui m’entourent quand je témoigne de ma différence, de mon altérité.
- Se respecter est une démarche d’amour à l’égard de soi-même chaque fois que ce que nous faisons ou disons est en accord avec ce que nous éprouvons.
- Se respecter est une lente démarche d’intégration qui ne relève pas de la simple volonté, mais qui s’inscrit dans un combat au quotidien.


Pour lire l'article dans son intégralité, cliquer --> ici

3 commentaires:

  1. FRANCOISE

    Tu vois, quand je lis cela je suis contente d'avoir été abandonnée, car je n'ai donc jamais agis de façon à ne pas faire de peine aux gens qui m'aimaient.
    C'est sans doute la raison pour laquelle je n'ai pas de difficultés a dire ou faire les choses comme je les pense.

    Bisous FRANÇOISE

    ah, pi il y a longtemps que je ne l'ai pas dit...
    J'aime ton blog!
    ;-oui
    ;-))))

    RépondreSupprimer
  2. Je me disais : Tiens, ce billet-là n'a pas eu de commentaire. Et puis, que vois-je ? un commentaire de toi ! chic ! :-))
    Merci alors Marie, et merci aussi de cette sincérité et spontanéité que j'aime chez toi (sourire).
    Passe une belle soirée.
    GROS bisous !

    RépondreSupprimer
  3. COUCOU FRANÇOISE

    Ben je me demande pourquoi il n'est pas apparu hier matin, ce billet, je ne l'ai remarqué qu'hier soir???

    bisous je file au boulot bonne journée FRANÇOISE

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.