et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 28 juin 2010

Et ceux qui se mettent à la poubelle tout seuls...

Mon précédent billet parlait des gens qui mettaient si facilement les autres à la poubelle lorsqu'ils en avaient assez.
Et ceux qui se mettent tout seuls à la poubelle ?...
Je veux dire par là ceux qui disparaissent de notre horizon, alors que nous avions créé avec eux des liens que l'on croyait solides et durables, ceux dont on n'a brusquement plus de nouvelles.
Que sont-ils devenus ?
Pourquoi disparaissent-ils ainsi, sans crier gare ? sans prévenir ? sans donner d'explication ?
Pourquoi se sauvent-ils ainsi ?
Pourquoi ne donnent-ils plus signe de vie ?
C'est contrariant et inquiétant, parfois.
Je n'aime pas...

Réflexion, après coup...
En fait, j'y pense...
C'est un peu bête ce que je viens d'écrire...
Si nous n'avons plus de nouvelles de ces gens, c'est peut-être tout simplement que nous sommes dans leur poubelle... ;-)

11 commentaires:

  1. Oui, Françoise, à mon avis c'est, que ,dans ce cas là, on est bel et bien dans leur poubelle

    RépondreSupprimer
  2. Quelle tristesse... tout de même... Se retrouver dans une poubelle... :-(
    Bon, tant pis, hein !... On s'en relèvera !... ;-)

    RépondreSupprimer
  3. COUCOU FRANÇOISE, le dernier paragraphe m'a encore fait rire !!!
    c'est très justement pensé ce que tu viens d'écrire. Je rajouterai aussi ceux qui nous mettent à la poubelle sans rien nous dire... et nous découvrons un jour que... ah, j'étais à la poubelle depuis tout ce temps là ....
    Et ceux qui nous prennent ,nous jettent, nous reprennent nous rejettent !!!
    Merci pour billet FRANÇOISE, il me permet de faire passer un message...anonyme.

    Bisous FRANÇOISE,(je vérifie qu'il n'y a pas de mot inutiles à la fin de mon commentaire...
    non rien,) alors j'envoie OK DONC BISOUS FRANCOISE

    RépondreSupprimer
  4. Oui, c'est vrai, certain(e)s nous prennent, nous jettent, nous reprennent, etc. sans le moindre scrupule...
    (sourire) Non, il n'y a pas de mots qui traînent... ;-)
    Belle fin de soirée à toi, Marie.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai ceux qui nous jettent, nous reprennent,nous remettent à la poubelle, ils font peut-ètre tout simplement du tri selectif.

    RépondreSupprimer
  6. (rire)
    Oui, Laure, c'est ça, ils font du tri sélectif !... ;-)

    RépondreSupprimer
  7. FRANCOISE je remets les pieds dans ma résidence secondaire. ICI
    MERCI FRANCOISE pour ce blog

    pleins de bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. Tu es ici, chez toi, Marie (sourire)
    Gros bisous à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  9. Françoise,

    je découvre ce blogue qui me plaît infiniment. Vous en avez plusieurs il faut dire:-)Le principal je l'ai vu chez Rosie.

    Parfois et c'est mon cas, s'éloigner des autres ne signifie pas les mettre à la poubelle, mais la crainte de les décevoir, de ne pas être à la hauteur de leurs attentes. Trois pas en avant, deux pas en arrière, c'est tout moi hélas! Fuir plutôt que décevoir...

    J'ignore si vous lirez ceci, étant donné que le billet n'est pas récent, mais ce n'est pas grave. Je n'ai plus le temps ce matin pour lire davantage et je reviendrai.

    Merci Françoise!

    Lise de Montréal

    RépondreSupprimer
  10. Oui, Lise, bien sûr que je lis votre commentaire, et je vous en remercie, car il est très intéressant. Chaque commentaire est enrichissant, car il nous permet de voir le sujet sous un autre angle, et du coup, nous permet aussi de comprendre certaines réactions de nos amis ou proches.
    Merci à vous, Lise !

    RépondreSupprimer
  11. et je rajoute : de se retrouver, soi, dans les mots des autres...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.