et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

samedi 9 février 2013

Il y a ceux qui…

Sur une idée de Kath, dont la consigne était : « Prenez : "il y a" et écrivez à partir de là un petit texte absurde, laissez vous porter, ne cherchez pas de signification réelle, elle s'imposera ! », j'ai écrit en vrac le texte suivant. J'ai légèrement modifié la consigne, puisque j'ai omis le mot "absurde", mais je me suis amusée à écrire ces lignes, et j'ai laissé se poser les mots comme ils le désiraient. Un excellent exercice d'écriture. Merci Kath !  Voici le résultat :


Il y a ceux qui ne font que parler
mais qui ne savent pas écouter
ils ont des bouchons dans les oreilles
Il y a ceux qui font "le mort"
pour qu’on ne les oublie pas
mais on les oublie quand même
Il y a ceux qui savent tout
de vraies encyclopédies
mais qu’est-ce qu’ils sont barbants
Il y a ceux qui courent toute leur vie
qu’ils en oublient de vivre
Il y a ceux qui aiment à la folie
tellement qu’ils en deviennent fous
Il y a ceux qui guettent leur proie,
mais la proie est maligne, elle se tire
Il y a ceux qui n’entendent pas
et ceux qui ne s’entendent plus
Il y a ceux qui se trompent
et ceux qui trompent leurs amis
Il y a les donneurs de leçons
qui font la morale à deux balles
au lieu de se remettre en question
Il y a ceux qui n’osent pas dire
et qui repoussent toujours à plus tard
jusqu’au jour où ils se déclarent
mais il est hélas bien trop tard
Il y a ceux qui sont trop exigeants
et qui sont forcément déçus
Il y a ceux qui jouent la comédie
et qui la confondent avec la vie
Il y a ceux qui jouent avec les autres
mais les autres ne jouent pas
c'est du grand n'importe quoi
Il y a ceux qui se séparent
parce qu’ils ne s’aiment plus
Il y a ceux qui restent ensemble
et pourtant ils ne s’aiment plus
Il y a ceux qui partent trop tôt
nous laissant comme des idiots
Il y a ceux qui nous dérangent
alors on ne les fréquente pas
Il y a ceux qui se sacrifient
ils ne savent pas faire autrement
Il y a ceux qui se cachent
parce qu’ils ont peur des autres
Il y a ceux qui sont envieux
du bonheur des autres
Il y a ceux qui s'aiment en cachette
loin des regards désapprobateurs
Il y ceux qui nous manquent
mais qui ne reviendront jamais
Il y a ceux qui croient aimer
mais qui ont tout faux
Il y a ceux qui mentent
et ensuite qui se lamentent
Il y a ceux qui se battent
et qui croient mourir en héros
Il y a ceux qui boivent
pour oublier leur solitude
Il y a ceux qui disparaissent
et que l’on ne reverra jamais
Il y a ceux qui sont si fragiles
qu'un rien les déséquilibre
Il y a ceux qui donnent
sans rien attendre en retour
Il y a ceux qui nous aiment
et qui nous donnent des ailes…

A vous, si vous le désirez !!! :-)

.

19 commentaires:

  1. Allez hop ! Belle envolée d'un concentré d'humanité, je pensais bien que tu t'en tirerais facilement, c'est chose faite, on y est tous ou presque ;))Bien joué Françoise avec sur la fin ce qui te fait avancer, l'amour et le don de soi.
    Bises bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as fait faire un bel exercice d'écriture, Kath ! Merci, cela m'a fait travailler les méninges (sourire). Quoique les mots ont coulé assez facilement, une fois que j'ai eu commencé ! :-)
      Belle fin de journée à toi. Bises de ma campagne enneigée.

      Supprimer
  2. Je garderai les derniers pour me donner le moral !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu veux, Godnat ! :-)
      Bisous à toi, et bonne fin de dimanche.

      Supprimer
  3. Ce sont des anaphores... je propose toujours cela en atelier d'écriture et cela donne bien, la plupart du temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi pensé à toi, Coumarine, en faisant cet exercice d'écriture... (sourire)
      Bonne fin de dimanche, je t'embrasse.

      Supprimer
  4. Il y a ceux qui écrivent de belles choses
    Et qui illuminent nos journées !... ;o)
    Belles réflexions englobant un bon panel de notre humanité et... belle plume !... Bizzz et bon dimanche à toi ! Mymy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a ceux (et celles) qui nous écrivent de jolis et gentils commentaires, Mymy ! :-)
      Merci à toi, et belle fin de journée. Gros bisous.

      Supprimer
  5. C'est agréable de se souvenir combien la diversité nous enrichit !:)
    Il me semble avoir déjà fait cet exercice un jour, en m'appuyant notamment sur le très belle chanson de Vanessa Paradis :) Bonne soirée, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chanson, Avalon ? Je ne connais pas trop le répertoire de Vanessa Paradis, je l'avoue... :-(
      Bonne soirée à toi aussi, et de gros bisous.

      Supprimer
  6. Incapable de faire cela de mon coté...ou alors il faudrait vraiment que je prenne du temps et surtout de la concentration...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu auras plus de temps, alors, Bruno, mais pour l'instant, avec le petit Clément, tu as d'autres priorités, n'est-ce pas ?... (sourire)
      Bonne soirée à toi, et merci de ta visite.

      Supprimer
  7. Tu as eu du plaisir à l'écrire eh bien nous avons du plaisir à le lire! Vraiment! On a envie de mettre quelques notes de musique dessus et de le chanter...Belle journée à notre chaleureuse distributrice d'amour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Merci, Hélianthine, c'est gentil !... :-)
      Douce nuit à toi, et gros bisous.

      Supprimer
  8. Oh... Mais il y en a du monde accroché en grappe sous vos mots lachés !
    Certains doivent encore en avoir le coeur tout retourné...
    J'aime beaucoup ces petites phrases impromptues
    qui, d'un rien confié, disent tant de ces songes sans fins qui habitent vos jours.
    Vos p'tits couplets dérangent le sérieux coutumier de nos divagations
    faisant de nos humeurs, une partition où l'évidence s'amuse à remettre à l'endroit nos bousculades du jour.
    Allez, je prends au vol votre dernier mot,
    je sens que même chahutées par de trop de vents contraires,
    mes oreilles se régaleront encore...
    Suis sûre qu'en cherchant rien qu'un peu
    vous avez encore bien d'autres "il y a..." où promener ces instants offerts.
    Douce soirée à vous et votre plume,
    tout cordialement,
    Lydaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Lydaine,
      Oh oui, il y en aurait encore des "il y a…" à rajouter, il y en aurait sans fin, mais il fallait bien que je m'arrête... j'ai choisi de le faire sur les plus enchanteurs... :-)
      Douce soirée à vous aussi, Lydaine, et douce nuit.
      Et merci pour vos visites que j'apprécie.

      Supprimer
  9. Ah oui... J'oubliais !
    C'est en feuilletant votre colonne de droite que j'ai découvert, il y a quelques semaines, les billets de "Kat".
    J'ai savouré, en gourmet, chacune de ses pages.
    Et je ne les ai pas lues toutes encore...
    C'est bonheur d'avoir près de soi, de ces lieux où l'humeur et l'esprit aiment aller se refaire une santé.
    Je ne pouvais quitter mon clavier sans vous en remercier !
    "il y a de ces heures où l'improbable vient joyeusement vous surprendre là où l'horloge soupirait sans pourtant rien attendre..."
    Une toute belle soirée à vous,
    Lydaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie, Lydaine. Kath et moi nous sommes connues par l'intermédiaire de nos blogs, et j'apprécie aussi beaucoup son écriture et ses billets.
      Oui, l'improbable nous réserve toujours de belles surprises, Lydaine.
      Belle soirée à vous aussi, et merci.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.