et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mercredi 4 juillet 2012

Femmes et hommes - Julos Beaucarne

Je ne sais pas si vous avez déjà lu ce texte de Julos Beaucarne. Si non, prenez le temps de le lire, il est vraiment très beau. Voilà un peu plus de deux ans que je l'ai découvert, ainsi que d'autres oeuvres de Julos Beaucarne, c'est un régal à chaque fois.


Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent 
qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait, aujourd'hui vous hait
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie et dans sa peau...
A chacun sa texture, son message et ses mots

Julos Beaucarne

16 commentaires:

  1. Tellement vrai ce texte!
    "si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie, tout nous serait cadeau"
    Merci pour ce texte, il éveille et fais prendre conscience de la valeur de ce qui est si simple dans nos vies. Maty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tellement vrai, et tellement bien écrit ! :-)
      Merci à toi de ta visite, Maty. Bonne soirée.

      Supprimer
  2. Très beau texte...

    ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un vieux 33 tours ( pas loin de trente ans ! ) de Julos Beaucarne qui m'accompagne encore ! ... " lettre à Kissinger " ( à propos de Victor Jara ), " de mémoire de Rose " et autres titres : Chandeleur septante cinq. C'est vraiment un très très grand Monsieur. Le texte que tu as choisi est une vraie leçon de vie.
    Bonne journée et gros bisous ensoleillés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que j'ai affaire à une connaisseuse... (sourire) Oui, Julos Beaucarne est un très très grand Monsieur, tu l'as dit, Sable ! :-)
      Bonne soirée à toi, et bon week-end. Gros bisous.

      Supprimer
  4. C'est un texte que j'aime beaucoup comme beaucoup d'autres de Julos et qu'il est bon de relire souvent et même d'apprendre par coeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apprendre par coeur, oui, c'est vrai qu'il le mériterait. Et puis, ainsi, on l'emporterait partout avec nous :-)
      Bonne soirée, Gazou, et merci de ta visite.

      Supprimer
  5. Merci beaucoup pour ce très beau partage Françoise ! Les mots de Julos Beaucarne nous touchent exactement là où il faut. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie d'être venu les lire, Jean-Philippe ! :-)
      Belle soirée à toi.

      Supprimer
  6. Jolie découverte.. Mais si cela était si simple.. Sourires..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais bien, Melle KTS, tout n'est pas si simple, mais ça fait du bien de lire ces mots, et de les relire... c'est ce que je fais :-)
      Bonne soirée à toi. Bisous.

      Supprimer
  7. Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.

    Magnifique..

    Ella/Jane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est magnifique ce texte, n'est-ce pas, Jane ? Gros bisous à toi. :-)

      Supprimer
  8. Bonjour,
    Cela fait de puis les années 1978/79 que je connais Julos Beaucarne...J'étais sous les drapeaux quand j'ai rencontré une jeune femme qui me l'a fait connaitre. Depuis, en écoutant ses belles chansons, je revis les merveilleux instants passés près d'elle...lol
    Nostalgie quand tu nous tiens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      C'est vrai que certaines chansons, certaines musiques, nous ramènent en arrière, nous rappellent certaines périodes de notre vie, et nous rendent nostalgiques. Je connais ce sentiment... :-)
      Merci de votre visite et de vos mots, Anonyme.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.