et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

jeudi 6 mai 2010

Chacun ses blessures

Les blessures de l'enfance... nous en avons tous des blessures remontant à l'enfance. Nous essayons de les enfouir bien loin, et de les oublier. Mais il suffit parfois d'une situation, d'un mot, d'une phrase pour qu'elles remontent soudain à la surface, et là, ça fait mal !
Oui, nous en avons tous des blessures, plus ou moins bien enfouies au fond de nous. Mais le problème, c'est que nous ne connaissons pas les blessures des autres, et par un mot ou par une réaction maladroite, nous allons blesser quelqu'un qui nous est cher, bien involontairement. Ou bien provoquer une tension, un malentendu, et parfois, se fâcher carrément. Et nous nous demandons bien ce qui a pu provoquer ce malaise. Nous nous disons que la personne est bien susceptible, alors qu'en fait, elle n'a fait que se protéger. Comme nous l'aurions fait, nous aussi.
En fait, il faudrait pouvoir le dire, pouvoir l'expliquer, simplement. Cela éviterait tout malentendu, et permettrait une relation encore plus riche. Cela vaudrait sûrement la peine...

6 commentaires:

  1. Bonjour FRACOISE
    Encore un billet criant de vérité !!!
    comme disait BARBARA " de tous les souvenirs ceux de l'enfance sont les pires, ceux de l'enfance nous déchirent"
    Sans doutes sont-ils là pour pour nous aider à comprendre la vie, à faire de nous ce que nous sommes devenus.
    Passes une bonne journée. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  2. Oui, Françoise.
    De l'enfance on a chacun ses blessures, et elles perdurent.
    Il convient alors d'être attentuf aux autres qui sont souvent des miroirs de soi. La parole n'en sera que plus délicate ...
    Mais ce n'est pas facile, je sais.
    Mercibeaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  3. oui mais il faut savoir en faire une force et non une faiblesse.virginie

    RépondreSupprimer
  4. @Marie : Les souvenirs de l'enfance, il faut essayer de vivre avec, en essayant, oui, comme le dit Virginie, de savoir en faire une force, et alors ils nous aident à "grandir".
    Bonne soirée à toi, et bon week-end.
    Je t'embrasse.

    @Herbert, tu as toujours les mots justes, et je t'en remercie.
    A très vite. Je t'embrasse aussi.

    @Merci Virginie, pour ce commentaire très juste lui aussi.

    RépondreSupprimer
  5. c'est etrange comme certaines blessures si l'on arrive pas à les soigner peuvent gacher une vie entière

    RépondreSupprimer
  6. Oui, elles peuvent gâcher une vie entière, c'est vrai...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.