et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 14 octobre 2012

Les femmes parlent, les hommes se taisent

Les femmes ont des mots et elles les disent,
les hommes ont des maux mais ils n'en parlent pas.

C'est vrai que nous les femmes, aimons et avons besoin de parler entre nous de nos problèmes, de nos soucis, de nos interrogations. Alors que les hommes n'éprouvent pas ce besoin, ils préfèrent au contraire et bien souvent (pas tous !) rester silencieux en ce qui concerne leur vie personnelle. Pourquoi les hommes n'aiment-ils pas parler, expliquer, dire ? (je répète pas tous !) Je trouve que cela fait tellement du bien de pouvoir se confier à une amie, de pouvoir partager un souci, un tracas. Le fait de le dire, d'avoir l'oreille attentive d'une amie, d'une soeur, allège tellement le coeur parfois.
En fait, et vous me direz si je me trompe, je pense que les hommes entre eux ne se parlent pas de choses intimes, trop personnelles, mais s'ils ont la possibilité de pouvoir se confier à une amie, ils apprécient alors de pouvoir parler. Ils ont peut-être moins de pudeur à se confier à une femme. Je ne sais pas, en fait, je suppose...

Dites moi ce que vous en pensez. Il est toujours intéressant et riche de connaître les raisons. Une fois que nous avons les raisons, nous arrivons mieux à comprendre, et même si nous ne comprenons pas, nous avons les raisons... :-)

22 commentaires:

  1. C'est ce que j'ai toujours dit : les hommes sont dans l'action, les femmes dans la réflexion. Et bien des femmes cesseraient de se faire du souci ou de se plaindre du mutisme de leur compagnon si elles réussissaient à l'admettre !
    Pour moi c'est comme ça, dans les gènes !
    Bonne semaine Françoise et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Même en l'admettant, des fois, c'est énervant, Godnat !... :-)
      Bonne semaine à toi aussi. Bisous.

      Supprimer
  2. C'est vrai... mais il suffit de leur tendre la perche et les hommes aussi s'épanchent...
    Ils ne le font pas spontanément !!
    Bises, Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ils s'épanchent aussi, lorsqu'ils trouvent une oreille attentive et bienveillante... :-)
      Bises, Laure. Bonne fin de soirée à toi.

      Supprimer
  3. Bonjour Françoise, j'ai connu la dépression et il m'a fallu beaucoup de temps pour en parler. Je n'ai pas d'explication, je n'en parlais pas, rien de plus. J'ai rencontré une femme adorable, sensible, gentille et drôle et je me suis m'y à parler, à lui parler.
    Si je ne l'avais pas rencontrée, je serais sans doute encore muet à ce sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Philippe, et merci. Oui, je sais qui est cette femme adorable qui a su t'écouter et t'aider. Nous avons le même prénom :-)
      Bisous à toi, et à elle, aussi :-)

      Supprimer
  4. j'ai vécu pendant 20 ans avec un taiseux. C'était l'enfer !
    Puis j'ai rencontré Loup qui est un vrai bavard :-)
    je pense qu'il m'a plus parlé en quelques mois de vie que durant mes 20 années passées avec le précédent.
    Pour autant parle-t-il facilement de ses émotions ? Pas sûr.
    Il aurait assez tendance à être plus intellectuel qu'émotionnel, profession philosophe oblige.
    Et il n'aime pas trop s'étendre sur mes propres états d'âme, sûrement que ça le renvoie à quelque chose qu'il ne peut pas maîtriser.
    Cependant il confirme qu'entre hommes ils ne parlent pas de sentiment et lui-même, ça le dérange.
    Étrange non ? Et on dit que les femmes sont compliquées !!! pfff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que certains hommes sont très bavards, mais comme tu le dis, ils ne parlent pas de leurs sentiments, ni de leurs ressentis, ni de leurs émotions. Je crois qu'il faut l'accepter, c'est tout.
      Et je me joins à toi lorsque tu dis qu'il n'y a pas que les femmes qui soient compliquées ! :-)
      Merci pour ton témoignage, Pakita. Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. J'aime la forme de ta note qui n'affirme pas mais questionne.
    Pour moi, il y a les deux: Je vais sans doute plus me confier à une femme, (j'ai d’ailleurs toujours préféré travailler avec des femmes) ; j’assume pleinement mon côté fort "anima" (en langage junguien « qui symbolise la partie inconsciente féminine de l’homme »).
    Et, sourire, il suffit de regarder qui écrit des commentaires en majorité sur mon blogue.
    Mais dans mes groupes de paroles, hommes et femmes se confient pareillement.
    Voilà Françoise en juste quelques mots ; je reviens et je vais maintenant « me poser » un peu.
    Je t’embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, j'apprécie les hommes qui assument pleinement leur côté "anima" ! (sourire)
      Dans un groupe de paroles, je pense aussi à mes soirées méditation et pleine conscience, c'est vrai que les hommes et les femmes se confient pareillement, en effet. Et ce sont même parfois les hommes qui se confient davantage. Sans doute grâce à l'ambiance bienveillante qui y règne.
      Bon retour chez toi, alors, Louis-Paul. Je t'embrasse, moi aussi.

      Supprimer
  6. Les hommes…
    Parlent entre hommes !
    De plein de choses passionnantes : le foot, les bagnoles, les femmes, le dernier Smartphone, la politique de Hollande, les jeux vidéo, etc.
    ils parlent de cul aussi !
    ( Quoique les dames ne sont pas les derniers en la matière… Si j'en crois les propos salaces de mes collaboratrices femmes autour de la machine à café quand je bossais…
    Mais là c'est moi qui me taisais)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (rire)... Ah ! Alain ! je m'attendais à un commentaire semblable de ta part. :-)
      Toi, je sais que tu sais "parler"... de toi ! Et c'est agréable un homme qui sait parler de soi ! :-)
      Merci de ta visite, et bonne fin de soirée, Alain.

      Supprimer
  7. Coucou Ma Françoise

    Je pense que les hommes se prennent beaucoup moins la tête que nous !!
    Bien sûr, je ne généralise pas !!

    Par exemple : quand j'ai mal à la tête, j'attends avant de prendre un remède, je cherche d'où peut bien venir mon mal et quand je me décide à prendre mon cachet, le mal s'est déjà bien installé.....
    Et bien mon compagnon ne se pose pas de question à ce sujet : il a mal à la tête, il prend un cachet et terminé !!

    Les hommes dans l'ensemble sont pudiques !!
    L'éducation y est aussi pour beaucoup..... Il ne faut pas se raconter.... Il faut être fort.......Il faut faire bonne figure....

    Je suis bavarde et pourtant je m'appelle CLAUDE !!
    Mes parents voulaient un garçon
    Tu te rends compte, j'aurais pu être muette ;-))

    Je t'embrasse très fort
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Claude
      sourire... C'est vrai que les hommes se prennent moins la tête que nous, les femmes, mais ne généralisons pas, parce que j'en connais certains... :-)
      C'est vrai aussi que l'éducation joue un grand rôle dans leur "pudeur". Un homme ne doit pas montrer sa fragilité, sa sensibilité. Quoique, maintenant, les temps ont changé, et je pense qu'il y en a tout de même de plus en plus qui s'accordent ce droit, droit si l'on peut dire.
      Tes parents voulaient un garçon ? Ah la la, j'espère que tu n'as pas trop souffert de cela, et qu'ils ne t'en ont pas tenu rigueur, petite fille que tu étais à l'époque...
      Moi aussi, Claude, je t'embrasse très fort. Merci pour ce riche commentaire.

      Supprimer
  8. Certains messieurs se confient plus volontiers aux femmes lorsqu'il s'agit de sujets sérieux. En fait tout dépend du degré de sensibilité et de la faculté d'écoute de chacun. C'est juste une question de feeling entre les personnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Sable, c'est aussi une question de feeling, et d'écoute. Je suis d'accord avec toi.
      Bonne fin de soirée, et douce nuit à toi. Gros bisous.

      Supprimer
  9. coucou Françoise ;-))

    ben moi je pense que les hommes ont été éduqués pour être nos protecteurs, ceux qui ne craignent rien, ceux qui vont tout résoudre. En faite, ils ont peur de se confier à une femme, par peur de paraitre fragile.. mais la socièté évolue, les hommes savent maintenant qu'on les aimes autant pour leur force que pour leur faiblesse. Autrefois un homme s'interdisait de pleurer, il gardait tout son chagrin à l'intérieur. De nos jours, il en est autrement, car ils ont bien remarqué, que nous aimons autant leur côté sensible que leur côté protecteur.
    Bisous Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie :-)
      J'allais partir me coucher, lorsque j'ai vu ton commentaire s'afficher, alors je me rassois ! :-)
      Je suis tout à fait d'accord avec toi. C'est d'ailleurs un peu la réponse que je fais à Claude. Les hommes se rendent bien compte que nous, les femmes, aimons leur côté fragile et sensible, et ce n'est pas parce qu'ils montreront ce côté fragile et sensible, qu'ils ne nous rassureront plus, au contraire, je dirais ! :-)
      Allez, cette fois, je file, je me lève tôt demain. Plein de gros bisous, tite Marie. Douce nuit à toi.

      Supprimer
    2. ah ben oui, Françoise

      nous savions qu'ils avaient des muscles, cela ne nous épatait plus, maintenant ils ne s'interdisent plus d'être des êtres sensibles, et nous sommes " toute chose" comme on dit du côté de chez moi quand un sujet nous touche, devant autant d'émotion ;-)
      Rhooo ;-)) Françoise merci d'avoir pris le temps de me répondre si vite, vas vite au dodo, et bonne nuit
      et pi GROS GROS bisous ;-))

      Supprimer
  10. Ils ont autant besoin, mais sont éduquées à moins s'ouvrir. Quand ils trouvent quelqu'un qui écouté, en qui ils ont confiance, ils parlent parlent sans arrêt, et reviennent, davantage pour cela qu'autre chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Julie
      Oui, je pense tout comme toi. Merci de ta visite, et bonne soirée à toi.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.