et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

jeudi 7 juin 2012

Il est parti...

Dans le monde de la blogosphère, nous nous croisons, nous faisons connaissance, nous échangeons, nous partageons, et puis, sans que l'on sache pourquoi, certains d'entre nous s'éloignent, disparaissent, des blogs ferment, d'autres sont désertés, restent sans vie. Alors nous nous inquiétons, nous nous posons des questions, jusqu'au jour où leurs propriétaires réapparaissent enfin, ils avaient juste besoin de faire une pause, ou avaient des soucis de santé, ou d'autres raisons. Mais des fois, le mot définitif sonne sans appel, et l'on apprend alors que le blogueur chez qui nous avions l'habitude d'aller, est décédé (accident, maladie ou par choix), et alors tout le monde de la blogosphère est secoué. C'est le cas aujourd'hui. Dominique, mieux connu sour le pseudo de Psyblog, nous a quittés. 55 ans, mince ! il n'était pas vieux ! le même âge que mon frère quand il est parti lui aussi, ce qui me touche doublement. J'allais régulièrement lire ses billets. Nous n'avions jamais beaucoup échangé, mais j'aimais ce qu'il écrivait. Quand j'ai lu  ce matin les commentaires sur son blog et que j'ai compris, j'ai été abasourdie et tellement triste. Je ne savais pas qu'il allait si mal. Alors ce soir, je lui dédie ce billet et j'envoie mes plus amicales pensées à sa famille.

15 commentaires:

  1. D'où tiens-tu cette info, stp ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va sur son blog (clique sur Psyblog), et va lire les commentaires de son avant-dernier billet.
      D'autres blogueurs, également, lui rendent un hommage.

      Supprimer
  2. C'est bien triste...

    ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  3. :(
    C'est toi qui me l'apprends.
    Triste, oui... J'aimais bien le lire, aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les relations n'ont beau être que virtuelles, n'empêche, elles nous touchent tout autant lorsque l'une de ces relations disparaît...

      Supprimer
  4. Je le lis depuis environs 2 ans, peut-être un peu plus. Au début je commentais puis je n'avais plus grand chose à dire qui semblait valoir la peine. Mais j'aimais bien sa bienveillance et sa façon d'analyser le problème des jeunes qu'ils tentaient d'aider.
    J'ai mis un moment avant de comprendre que c'était de lui qu'on parlait sur la blogosphère ce matin !! Il avait pour projet d'écrire un livre alors...
    Bref, un grand coup.
    C'est bien de faire un billet pour lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il avait pour projet d'écrire un livre, et il en avait d'ailleurs déjà écrit, si tu regardes sur la colonne gauche de son blog. Entre autres, "Lettre à Marie" que j'achèterai sûrement.
      Un grand coup, oui, surtout quand on ne s'y attend pas. Quand j'ai lu les commentaires, et que j'ai compris, j'ai été bouleversée. Je le connaissais peu, mais ce qui ressortait de lui me plaisait. J'espère qu'il a trouvé la paix là où il est maintenant, c'est tout ce que je lui souhaite.

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas son blog..comme le tient non plus que je découvre aussi...c'est vrai que la vie va vite....et d'un coup nous ne sommes plus là!
    Les blogs vont et viennent et je me demande même la moyenne d'existence d'un blog...moi je suis encore là..pour le moment en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie est courte, parfois oui, trop courte, c'est pour cela qu'il faut vivre intensément, et ne pas se poser trop de questions.
      La moyenne des blogs ? elle est très variable, en fait. Certains ont déjà 10 ans, et d'autres n'atteignent pas la première année. Cela dépend de la motivation, sans doute, et surtout du plaisir que l'on y trouve.
      Merci de ta visite, Bruno. Je t'ai ajouté à ma liste :-)
      Bonne fin de semaine à toi.

      Supprimer
    2. :-)
      Merci pour l'ajout...et pour ta venue chez moi aussi.
      Tu vois..je repasse même ce soir..

      Supprimer
  6. Françoise bonsoir oui j'ai beaucoup de peine aussi pour cette personne que je ne connaissais pas mais que te dire la vie est aussi très triste surtout lorsque nous perdons des personnes que nous connaissons et que nous aimons aussi
    Puis tu as raison nous nous posons des questions dés que nous ne voyions plus nos amis des blogs
    la santé ou autre chose à faire rien n'est simple
    J'ai donc moi aussi une pensée pour sa famille en espérant qu'avec le temps tout s’apaise Mais j'ai des doutes!
    Car comment vivre sans cette personne comment se lever le matin !!
    Comment se dire que je ne verrai plus cette personne et souvent aussi nous avons des regrets de ne pas avoir dit ce que nous ressentions
    Je t'embrasse fort Françoise et passe une belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir France
      Le départ brusque des gens que l'on connaît est toujours choquant. Et c'est vrai que nous nous habituons les uns aux autres, sur la blogosphère, et que c'est toujours dur de voir disparaître quelqu'un, surtout lorsqu'on l'estimait bien.
      On finit par s'habituer, tu sais, au départ de ses proches. Il y a deux ans, lorsque j'ai perdu mon frère, je pensais bien ne pas pouvoir m'en relever, et puis la vie reprend le dessus, toujours, et c'est bien ainsi, je trouve.
      Je t'embrasse moi aussi, France. Belle soirée à toi aussi.

      Supprimer
  7. Depuis que j'ai appris cette nouvelle, je parcours les blogs et je vois plein de messages qui lui auraient bien plu. C'est fou comme tout le monde l'aimait quand même ! Il me dirait certainement que ceux qui ne l'aimaient pas n'auraient pas pris la peine d'écrire, oui, dans doute... Mais parmi les nombreuses personnes qui l'ont fait, tout le monde est unanime et il nous manquera beaucoup à tous. Je l'ai rencontré deux fois, deux rencontres exceptionnelles et, là, je me sens orpheline parce que, plusieurs fois, il a été là, même sans le faire exprès d'ailleurs... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Béatrice
      Oui, bien sûr qu'il nous manque, et pourtant je ne le connaissais pas beaucoup, mais il avait su attirer mon attention, et ses billets m'intéressaient. Tu as eu la chance de le rencontrer deux fois. Garde ces précieux souvenirs en toi, ainsi il sera toujours présent.
      Bonne soirée à toi, et merci.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.