et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 3 janvier 2012

Entre les deux mon coeur balance

Lorsque j'étais gamine, à l'école, lors de la récréation, je me rappelle d'une ronde que la maîtresse nous faisait faire, une ronde que je n'aimais pas ! Au centre, se trouvait une fille (ou un garçon) qui choisissait dans la danse deux autres enfants. Elle (ou il) les prenait par la main et commençait à chanter :

Entre les deux mon coeur balance,
Je ne sais pas laquelle (lequel) aimer des deux.

Puis elle (ou il) embrassait l'un des deux enfants qui étaient au centre avec elle (ou il) et chantait :

C'est à Corinne (ou Léo) ma préférence
Et à Zoé (Mathieu) les cent coups de bâton.

Et puis elle (ou il) repoussait l'autre dédaigneusement, et tous les enfants chantaient :

Ah Zoé (Mathieu) ! Ah Zoé (Mathieu) !
Si tu crois que je t'aime,
Mon p'tit coeur n'est pas fait pour toi,
Il est fait pour celle (celui) que j'aime
Et pas pour celle (celui) que je n'aime pas

Je n'aimais pas cette ronde. Pourquoi ? parce que j'avais très peur de ne pas être la "préférée", j'avais très peur d'être celle qui allait être repoussée, bref j'avais très peur d'être celle qui allait ne pas être aimée ! et pour la petite fille timide que j'étais et doutant de sa capacité d'être aimée, c'était terrible !... Je redoutais cette ronde. Maintenant, j'en souris... :-)

La connaissez-vous ? Si oui, quels en sont vos souvenirs à vous ?... :-)

12 commentaires:

  1. Françoise

    Non je ne connaissais pas, mais je sais que je n'aurais pas aimé !!!!
    Pas aimé dans les deux cas !!!
    Ne pas être choisi ... mauvaise place !!! Pourquoi pas moi ???
    Être choisi... mauvaise place !!!
    Pourquoi pas eux ???
    Tu en souris maintenant, tu as bien raison, j'en souris avec toi, c'était juste un jeu.... que je ne qualifierai pas, ce soir... parce qu'il m'arrive de me retenir... même tu aimes bien quand je me laisse aller !!! mais là, je me laisserai aller trop loin !!!
    Et on appelait cela un jeu... Grrr !!!
    Bisous Françoise ;-)))

    RépondreSupprimer
  2. C'était une terroriste cette maîtresse! j'en frissonne!
    Mettons lui 100 coups de bâton en pensées! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. c'est fou ce que tu écris ce matin... je me retrouve avec la même angoisse dans ma cour d'école .. c'était un calavaire d'attendre la réponse :-)

    sais tu que le trouble de Borderline que j'ai eu tant de mal à "guérir" est en premier dû à une peur panique d'être abandonnée !

    ben moi, je n'arrive pas encore à sourire quand cette peur me reprend !!!
    l'une de mes 4 petites filles est comme ça, alors crois moi je l'aide de mon mieux ...

    gros bisous ma belle
    en tous cas toi, je ne t'abandonne pas :-))))

    RépondreSupprimer
  4. Les cahiers au feu, la maîtresse au milieu.
    Une place méritée pour celle que tu évoques.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Françoise.
    Mais déjà tu avais peur de ne pas être aimée...

    Bonne journée.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  6. Tu peux bien le dire, Marie.
    Un jeu à la con :-)

    RépondreSupprimer
  7. Merci à vous pour vos commentaires ! :-)
    En vous lisant, je me rends compte qu'il n'y a que Nanou qui connaît cette ronde ? Les autres, non ?... Vous ne faisiez pas la ronde dans la cour de l'école ? Tant mieux pour vous, finalement !... :-)
    C'est vrai que ce n'était pas très malin de faire ainsi choisir et surtout de repousser l'autre comme une pestiférée !

    Tu aurais dû te lâcher, Marie ! (rire) Tu vois, Rom a prononcé le mot à ta place ! :-)
    Hélianthine, tu me fais rire toi aussi :-)
    Cela ne m'étonne pas de toi, Nanou, nous avons un certain nombre de points communs, toutes deux :-)
    Eh oui, Herbert, j'avais déjà cette peur...
    Rom, bien dit !... :-)

    Belle soirée à vous. Je vous embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Françoise
    Incroyable : tu me fais rappeler.... Je connais cette chanson et malheureusement ou heureusement je n'en ai aucun souvenir !!
    Il est vrai que ce n'était pas très intelligent !!
    Crois-moi de nos jours, les enfants diraient à la maîtresse :"t'es RELOU Maîtresse !!"
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  9. Excuse j'ai oublié de signer !!
    Claude

    RépondreSupprimer
  10. Je t'avais reconnue, Claude ! :-)
    Mais tu la connaissais, toi aussi ? Bon, tant mieux, elle ne t'a pas marquée, c'est aussi bien :-)
    rire... oui, "t'es RELOU Maîtresse !"... :-)))
    Gros bisous à toi aussi, Claude, et douce nuit à toi.

    RépondreSupprimer
  11. Logique, as tu deja lu les 5 grandes blessures qui empechent d'etre soi meme de Lise Bourbeau!! Si tu ne connais pas, jt'invite fortement à le lire. Elle parlent des blessures de l'ame ; chaque etre humain en a au moins une voir 2,3 , 4 et cerrtains en ont 5 .
    Une des blessures et le rejet . c'est pour ca que j'ai pensé à ce livre quand j'ai lu ton post.
    Je suis atterit sur ton blog par hassard car je recherchais une image de pere et sa fille pour le mien je te met le lien si tu veux aller jeter un coup d'oeuil
    En tout j'aime beaucoup le tien, il est sincere je te souhaite une bonne continuation et desolé si il y a des fautes d'orthographe mais l'orthographe et moi sa fait 1000000000 ! Jtembrasse


    http://blog.aufeminin.com/blog/see_508657_1/Suis-moi-je-te-fuis-Fuis-moi-je-te-suis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bluflower, bienvenue chez moi et merci pour tes mots et ta visite.
      Je ne connais pas ce livre dont tu me parles, mais je le note, il est sûrement très intéressant, en effet.
      Je suis allée faire un tour chez toi, mais j'y retournerai plus longuement, tu as écrit de jolies choses.
      Belle fin de journée à toi, et à bientôt, peut-être.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.