et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 11 juillet 2011

Première semaine au centre de rééducation / 6

Je sais que vous êtes nombreux, amis et famille, à venir lire ici les nouvelles et les progrès de Noé. Aussi, je continuerai encore pendant quelques temps à vous les donner sur ce blog.

Lundi dernier, Noé est donc parti au centre de rééducation, où il va devoir séjourner plusieurs semaines afin de retrouver la mobilité et l'usage de son côté gauche.
Ses parents vont le voir tous les soirs, après leur journée de travail et après avoir récupéré le petit frère chez la nounou. Ils y vont en famille et ce sont eux qui lui donnent le repas du soir. Ils lui ont aménagé sa petite chambre le mieux possible. Noé peut aller passer tous les week-end et les jours fériés chez lui. Bien sûr, les dimanches soirs sont un peu tristes, lorsqu'arrive l'heure du départ, mais nous savons tous que c'est pour le bien de Noé, et ses parents lui expliquent bien à lui aussi. Un enfant est capable de tout comprendre, si l'on prend la peine de lui expliquer. C'est vrai que ce n'est pas évident pour un petit garçon de deux ans et demi de devoir dormir à l'extérieur, loin de ses parents, comme s'il était en pension en quelque sorte, mais bon, s'il veut pouvoir remarcher et se resservir de son bras et de sa main gauches, il le faut bien, et il le sait.
Cette semaine, il a encore bien progressé. Il se maintient maintenant assis sur le canapé tout seul. D'ailleurs, il oublie parfois l'immobilité de son côté gauche, il voudrait bien se déplacer tout seul, mais il est vite rappelé à l'ordre, la moitié de son corps ne lui obéit pas. La semaine dernière, il ne tournait pas du tout la tête du côté gauche, il ne regardait pas du côté gauche, tandis que maintenant, il tourne la tête à droite, à gauche. Il regarde bien dans les yeux aussi, son regard n'est plus dans le vague. Il commence à se frotter son oeil gauche, son oreille gauche, alors que jusqu'à présent, il ne s'y intéressait pas, faute de sensation. C'est donc bon signe, la sensibilité revient. Ce sont des petits détails, mais qui ont pourtant une grande importance. Il est plus sûr de lui aussi lorsqu'on le met debout sur ses deux pieds. On sent qu'il a repris des muscles, il se tient mieux. Et puis, il parle beaucoup, il rit beaucoup aussi, sa petite voix n'est plus fatiguée, elle est redevenue celle du petit garçon d'avant. Il a à nouveau son joli sourire coquin. C'est incroyable ces petits bouts de chou, tout de même. Ils nous donnent une sacrée leçon de vie. Il ne se plaint pas, ou si peu. Nos petits bobos, à côté, nos petites contrariétés, sont vraiment peu de choses à côté de ce qu'a vécu et ce que vit ce petit bonhomme... J'y pense très souvent, car il revient de loin, de très loin, il ne faut pas l'oublier, et c'est presque un miracle qu'il ait aussi bien récupéré, et aussi vite, alors qu'il y juste six semaines, nous avons bien cru le perdre... Quand je le regarde, je suis émerveillée de le voir si plein de vie, si joyeux, après tout ce qu'il a traversé.

Pour le 14 juillet, il pourra aller chez ses parents, en plus du week-end. Ils seront à nouveau réunis, tous les quatre. Le bonheur retrouvé... et qui va n'aller qu'en grandissant... parce qu'après un tel choc, tous les progrès que fait Noé, tous les sourires de Noé, tous les moments passés avec Noé, ce ne sont que des moments de bonheur...

14 commentaires:

  1. Bien chère Françoise
    ce sont des émotions vives et rares que je ressens en lisant ce post, comme quand je lis chez notre chère amie commune ...

    bien sûr qu'ils nous apprennent plein de choses , plein de leçons de vie ces petits, ils ont une volonté de fer, ils ne peuvent se résoudre à l'absurde, alors ils se battaent , sans se poser de questions... ils veulent être "comme avant " et de jour en jour, ils y parviennent
    je suis fière de lui à travers tes récits... mon coeur de grand-mère imagine trop bien le ressenti, le tien, les parents, et ce petti être que tu dois sans cesse avoir envie de bisouiller, de serrer contre ton coeur, émerveilléee qu'il soit simplement Là...

    je suis si heureuse pour vous tous, est-il besoin d'en rajouter
    chaque jour, malgré mon manque de temps avec mon ti bout à moi...

    je PENSE A TOI, à ton petit...
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. chouette ça continue à aller bien!
    quelle aventure, je la suis avec mon coeur...
    bises à toute la famille

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Françoise

    Sacré Petit (Grand) Bonhomme ♥
    Vous pouvez être fières de Noé

    Haut comme trois pomme, mais qui pourrait en apprendre à beaucoup ♥

    Je vous souhaite un très joyeux feu d'artifice
    et je pense qu'il vous sera inoubliable !!

    Une pensée toute particulière aux parents ♥
    L'Amour porte cette petite famille ♥

    Surtout embrasse-les pour moi
    Merci pour ta fidélité à nous donner des nouvelles qui nous réchauffent le coeur

    Je t'embrasse très fort
    Claude

    RépondreSupprimer
  4. Françoise

    Super !!!! Noé évolue favorablement, dans quelques semaines il jouera de nouveau a "but " avec son papou ;-)
    Je te souhaite une bonne journée, et gros bisous a ton ti-bonhomme courageux.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Françoise.
    Comme ton billet est émouvant.
    Toujours fait de détails qui ont tant d'importance.
    Et je sens l'amour, partout, qui entoure le petit Noé.
    Et cet amour -là compte en effet pour beaucoup dans la guérison.
    Elle avance à grands pas.
    Je pense fort à vous tous.
    Je t'embrasse fort aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Juste passée... rien à rajouter... Je lis et j'en suis heureuse pour vous tous, je suis très confiante quand je te lis. Oui, on devrait en tirer des leçons, et beaucoup d'humilité...
    Je t'embrasse fort, un doux baiser à Noé...

    RépondreSupprimer
  7. Merci à vous pour vos mots toujours aussi chaleureux, et qui font du bien. Tous vos mots sont des ondes positives pour le petit Noé, ce n'est que du bon pour lui :-)
    Je vous embrasse TRES fort ! Douce nuit à vous.

    RépondreSupprimer
  8. Courage et patience à tous, petit et grands.
    S'aider et le ciel vous aide.
    La vie reprend le dessus et c'est bon.

    RépondreSupprimer
  9. Si vous saviez Françoise comme j'ai envie de croire en cet égrégore au sens ésotérique du mot. C'est aussi pour cela que j'aime tant déposer mes pensées vers vous et les voir se mêler à tant d'autres plus aimantes encore ... :*

    RépondreSupprimer
  10. Les nouvelles sont plutot rassurantes Francoise et cela promet un bel ete.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  11. bonsoir Françoise... je suis passée prendre des nouvelles du petit bout'chou.... avec de la patience, de la science, de l'amour, les progrès sont là... et c'est merveilleux...gros bisous à vous tous..

    RépondreSupprimer
  12. je passe ce amtin à nouveau, si heureuse des progrès de Noé, je sais que'il y a la Victoire au bout, déjà si bien entamée

    je pense fort à toi Françoise et ton petit, et au lien qui se crée, de cette jolie amitié qui aide à supporter les coups durs de la vie

    tendresses à ton petit fils et gros poutous pour toi

    RépondreSupprimer
  13. en passant par là Dimanche... les ti enfants et moi venont te faire un gros bizzz

    RépondreSupprimer
  14. - Oui, Jeandler, c'est bon... Merci.

    - LH, je crois beaucoup à la puissance de la pensée, de l'énergie qui en découle, et je reste persuadée que toutes ces pensées centrées vers Noé lui apportent beaucoup de force, ainsi qu'à ses parents. Merci donc pour vos pensées qui se mêlent aux autres et qui forment cette si belle chaîne d'amour.

    - Oui, Christian, même s'il faudra encore du temps, nous sommes maintenant confiants. Merci à toi.

    - Loula, oui, les progrès sont là. Le petit bonhomme pourra, je l'espère, bientôt refaire ses premiers pas. Mais patience...
    Gros bisous à toi aussi, ma soeur gémelle.

    - Ma chère Nanou, merci pour toutes tes visites. Je m'étais éloignée de l'ordinateur ces derniers jours, mais me revoici :-)
    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.