et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 15 mai 2012

Le secret de l'enfant fourmi

Au cinéma, hier soir : "Le secret de l'enfant fourmi". Un film sur l'infanticide dans certaines communautés du Nord du Bénin. Film très émouvant, vous vous en doutez. Infanticide fondé sur certaines "anormalités" du jeune enfant, qui feraient de lui un "sorcier". Mais je ne vous en dis pas plus, au cas où vous iriez voir le film.

Synopsis (Télérama)
En voyage dans le Nord du Bénin, Cécile croise le chemin d'une jeune mère africaine qui lui dépose, affolée, un bébé dans les bras... Cécile va adopter cet enfant africain, et Lancelot va grandir en France. L'année des 7 ans de son fils, elle repart avec lui pour le pays de ses origines et tente de percer le secret qui a entouré son abandon.
Critique lors de la sortie en salle du 02/05/2012 (Télérama)
Venue au Bénin pour récupérer un ex, une Française se retrouve avec un gamin sur les bras. Il a été abandonné un soir, au milieu de nulle part, par une mère paniquée. D'abord désemparée face à cet enfant qui pleure tout le temps, la jeune femme (Audrey Dana, convaincante) l'adopte et s'étonne de la défiance des habitants vis-à-vis du bébé... Belles séquences (ce travelling sur un chemin de terre cerné de hautes herbes) et notes d'humour pince-sans-rire (la voiture perdue dans la brousse et la boîte de nuit paumée). Christine François traite avec sensibilité et délicatesse un sujet difficile : l'infanticide rituel dans certaines communautés du Nord du Bénin. C'est lorsqu'il évoque la relation mère-fils en construction que son film se révèle le plus émouvant. On a plus de mal à accepter, en revanche, les glissements vers le fantastique (la crise de somnambulisme du gamin) et les scènes d'action (la bagarre finale), assez maladroites. (Nicolas Didier)

 

8 commentaires:

  1. Oh... sujet difficile c'est vrai...
    Mais cela donne envie de voir ce film, merci...
    Bonne journée Françoise
    Bisous ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un sujet difficile et délicat à traiter, Laure.
      Bonne journée à toi aussi, et de gros bisous.

      Supprimer
  2. courageux de traiter de ce sujet si difficile. Je n'ai pas les moyens d'aller au cinéma, j'attendrai qu'il sorte en vidéo.
    Merci pour l'info :-)
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il sortira bientôt en vidéo, je pense, Pakita :-)
      Bises à toi aussi, et bonne soirée.

      Supprimer
  3. Le thème de ce film et la critique me donnent vraiment envie de le voir
    Au Cameroun l'explication donnée n'est pas seulement "l'enfant sorcier" mais trop de bouches à nourrir et une pauvreté extrème font qu'on ne garde pas un enfant avec "certaines anormalités" à la naissance..

    On voit en ville des gosses que des accidents de la vie ont rendus handicapés (venant souvent d'un village en brousse .).. faire la manche ... perte de liens familiaux totale

    C'est vrai que c'est un sujet délicat ....en tout cas très douloureux pour la "femme-mère"là-bas

    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant, certaines "anormalités" ne sont vraiment pas grand-chose parfois : une dent de plus ou une de moins, peut faire d'un enfant, un être malfaisant, un sorcier, c'est fou ! J'avais vu un reportage à la télé, il y a quelques temps, sur les enfants albinos, toujours en Afrique. Ils sont vraiment en danger et bien souvent pourchassés et sacrifiés au nom de certains rites, c'est terrible, vraiment.
      Oui, un sujet très délicat, en effet, et très douloureux.
      Bisous à toi aussi, Lyse, et belle journée.

      Supprimer
  4. Je trouve tres dommage que ce film soit presenté en nommant d'entrée ce qui pour moi n'a été decouvert qu'en le regardant et tardivement dans l'histoire,l'infanticide rituel.Nous avons eu la chance de le voir dans le cadre d'un festival des cinemas d'Afrique en avant premiere,sans resumé aucun avant et je trouve que c'etait mieux.
    C'est helas souvent le probleme des commentaites sur les fims quand ils sortent et quelquefois je ne vais pas les voir parce que j'aime l'effet de surprise et decouvrir au fur et a mesure de quoi l'auteur veut nous parler.
    De plus,pour"l'enfant fourmi",la realisatrice etait là et nous a parlé de l'approche tres progressive qu'elle a faite pour rencontrer les personnes acceptant de lui devoiler le probleme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il n'y avait pas, ou peu, d'effet de surprise lorsque j'ai vu ce film, mais cela ne m'a empêché de l'apprécier, néanmoins. Mais il est sûr que vu dans les circonstances dont tu parles, ce devait être mieux, surtout avec l'explication de la réalisatrice.
      Bonne soirée, Monique, et bonne escapade de fin de semaine ! :-) Bisous.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.