et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 23 juillet 2010

Trouver le juste milieu

Réflexion toute personnelle de milieu d'après-midi...

- Plus nous courons après l'autre, plus nous le suivons, et plus nous le perdons... plus nous le faisons fuir...

Non ?...
Vous n'avez pas cette impression bizarre, parfois ?...

Peut-être sommes-nous trop présents ? trop demandeurs ?
Peut-être que cette présence est trop envahissante, trop étouffante ?
Peut-être que cette présence est perçue comme une intrusion ?

Oui mais, pour peu que l'on arrête de courir après l'autre, qu'on arrête de le suivre, celui-ci trouvera que l'on devient indifférent, et nous le reprochera également...

Ce n'est vraiment pas évident de trouver le juste milieu... parfois...

13 commentaires:

  1. Aimer l'autre, de manière JUSTE
    qui ne soit ni envahissante, ni possessive...
    L'autre sent quand on est EN MANQUE et qu'on DEMANDE qu'il nous comble, qu'il remplisse le trou sans fond de notre demande, encore et encore
    Ce genre de faim ne se rassasie qu'un moment, puis revient en force
    C'est un poids trop lourd qu'on dépose sur les épaules de celui ou celle qu'on prétend aimer, alors il a tendance à fuir en effet!
    Aimer vraiment, en donnant gratuitement, en sachant recevoir avec reconnaissance
    Il ne s'agit pas de faire semblant de prendre ses distances pour attirer mieux l'autre dans ses filets
    Il s'agit d'aimer l'autre gratuitement
    Etre là dans la PRESENCE à l'autre, toute simple
    Et se réjouir de lui...
    Bon WE chère Françoise

    RépondreSupprimer
  2. Voici des paroles justes et vraies, Coumarine, et je suis contente que ce soit toi qui les aies déposées.
    Oui, bien sûr, je sais tout cela, mais pourquoi faisons-nous bien souvent le contraire de ce que nous savons qu'il faudrait faire ?... :-)
    Merci beaucoup pour tes mots.
    Bon week-end à toi aussi, Coumarine.

    RépondreSupprimer
  3. COUCOU FRANÇOISE

    Je pense aussi que certains ( l'autre) sont heureux qu'on soit attaché a eux, plus on s'avance, plus ils reculent, car savent que l'on fera un pas et encore un .... Quelque part ça flatte leur égo, mais si l'on recule... ils se sentent moins aimé et puis ... si
    un jour on n'aime plus !!!!????
    Alors là, c'est l'autre qui avance...qui court après ce qu'il a perdu et qu'il croyait définitivement acquis ( c'est du vécu).
    mais évidement ce n'est pas le cas de tous... Heureusement

    BISOUS bon week-end FRANÇOISE. Profites en bien pour te reposer

    RépondreSupprimer
  4. Oui, c'est vrai ce que tu dis, aussi, Marie. Tant que l'autre est sûr d'être aimé, tout va bien, mais s'il sent que l'autre se lasse et lui échappe, c'est lui qui, à son tour, va tout faire pour le reconquérir. Et dans certains couples, c'est alternativement, tantôt l'un, tantôt l'autre, jusqu'à ce qu'il y en ait un des deux qui se lasse définitivement.
    Un peu compliquées, parfois, les relations. ;-)
    Bonne soirée à toi, et courage pour ton week-end de boulot, Marie.
    Oui, je vais me reposer ces deux jours.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  5. FRANÇOISE

    Tu vois je reviens lire ton sujet et les commentaires qui vont avec.
    Me vient alors une chanson de STARMANIA dans la tête.
    "On vit les avec les autres, on se touche, on se rencontre, mais au bout du compte, on se compte, que l'on est toujours tout seul au monde."
    Tout ça pour dire que chacun interprète les choses, les événements, à sa façon.

    Pleins pleins!!! de bisous FRANÇOISE.

    Je file au lit, demain je bosse, je me lève a 4H.
    mais passer ici une dernière fois avant d'aller au dodo, c'est important pour moi.
    ( car c'est connu!!! sourire.. je n'aime pas ce blog...)

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup cette chanson dont tu parles: "Les uns contre les autres". Je l'ai souvent dans la tête, d'ailleurs.
    Oui, chacun interprète à sa façon, et comme je le dis souvent, suivant son histoire propre, son vécu aussi.

    Tu vas te coucher ? Dommage. Je viens de mettre une vidéo sur "Un coeur qui bat" qui est vraiment magnifique. Tu la visionneras demain (sourire). Je suis sûre que tu aimeras ce que dit Marc Vella.

    Bonne nuit à toi, Marie. Je vais aller dormir, moi aussi.
    Je t'embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
  7. pff, je ne peux pas aller au lit avant d'avoir visionné cette vidéo. Tu me feras un mot excuse si je suis en retard demain!!!

    bisous FRANCOISE. je plaisante. En 32 ans de boite, il m'est arrivé d'être en retard.. peut être 5 fois....

    RépondreSupprimer
  8. Elle est un peu longue. Regarde la en deux fois.
    Sinon, tu ne pourras pas te lever demain matin. ;-)
    Moi, je file au lit, cette fois !...
    Bisous...

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, Françoise.Trouver le juste milieu ?
    Mais pourquoi chercher à trouver le juste milieu ?
    C'est peut- être le point de l'espace et du temps qui ne se trouve pas.Parce qu'il n'existe pas.
    Bon week-end.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  10. ah oui! je l'ai visionnée chez Yog...
    et j'ai apprécié énormément!

    RépondreSupprimer
  11. @Pourquoi trouver le juste milieu, Herbert ? Je ne sais pas. Alors plutôt, trouver la juste mesure, pour être en accord avec soi et avec l'autre.
    Bon week-end à toi aussi.
    Je t'embrasse.

    @Cela ne m'étonne pas, Coumarine ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Lu! Tant de choses a en dire même si 2 de tes visiteuses ont dit l'essentiel, les deux théories se valent....
    Je reviens d'ici quelques heures... C'est tellement incroyable de lire mes questionnements ici...
    Des bisous

    Infini

    RépondreSupprimer
  13. Tu es revenue, merci !!! (sourire)
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.