et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

jeudi 21 avril 2011

La répétition

Ce qui n’est pas pleinement compris se répète.
(Jiddu Krishnamurti)


Inconsciemment, nous répétons des gestes, des comportements de nos parents, de nos grands-parents, et tant que nous n'en aurons pas compris le pourquoi, la raison, le sens, ils seront toujours présents, et se répéteront bien souvent aussi dans les générations à venir. D'où la nécessité, parfois, lorsqu'il s'agit de comportements gênants, de se poser et de prendre le temps de se questionner et d'y réfléchir. Et même d'aller voir quelqu'un qui pourrait nous aider. C'est vrai que nous avons parfois des comportements, des angoisses aussi, qui nous empoisonnent la vie, et tant que nous n'en connaîtrons pas l'origine, ils et elles ne cesseront pas, et se répéteront indéfiniment...
J'ai un livre à ce sujet, je vous en parlerai plus en détails lorsque je l'aurai lu.
A suivre, donc...

13 commentaires:

  1. Françoise
    ouh lala !!! Remue-méninges !!! je vais y penser
    Gros bisous et à demain ;-)

    RépondreSupprimer
  2. je crois qu'il y a moyen de sortir de ces "répétitions" qui empoisonnent la vie, ce n'est pas facile mais c'est possible...
    Bonne soirée à toi, Françoise...
    Curieuse de connaître le livre dont tu vas nous parler...!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, Françoise.
    Il existe des psy...
    Mais si tu as un livre...
    Ne te pose pas trop de questions tout de même...
    Et bonne fêtes.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  4. J ai été impressionné par mon cousin qui fait claquer sa langue et qui souléve son épaule gauche,exactement comme son Pére.Moi je dois aussi avoir quelque chose, mais Delfy ne me l a pas encore fait remarqué, ça viendra un jour peut étre. Depuis que j ai dépassé la soixantaine je me sens vieux, mais j essaie de le cacher pour ne pas empoisonner la vie des autres.
    Bonne soirée Françoise
    Latil

    RépondreSupprimer
  5. L'habitude aussi , habitude mentale , produit la répétition comme quelqu'un qui dans les rues d'une ville parcoure toujours le même chemin parceque c'est celui qu'il connait et ainsi il peut croire connaitre la ville mais il en ignore le principal . IL en ignore les rencontres possible . IL préferre la sécurité de son habitude , mais si un jour quelque chose viend barrer sa route alors peut-être changera-t-il et decouvrira-t-il autre chose ? ... Alors je crois qu'il est possible aussi dans les angoisses de trouver un enseignement car ces obstacles peuvent nous insiter à l'exploration .

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Françoise

    Mémoire atavique !!

    Parfois il y a de douces hérédités !!

    Mais parfois l'histoire familiale est lourde à porter !!
    Les non-dits !!!!
    Les secrets traversent les générations....
    La souffrance en héritage !!

    Les histoires se répètent !!
    j'attends avec impatience les détails de ton livre !!

    Je t'en souhaite bonne lecture
    Douce journée

    Claude

    RépondreSupprimer
  7. - Alors, Marie, as-tu réfléchi ?... ;-)
    Non, je te fais grâce de ce remue-méninges, tu avais assez de ton boulot à penser.
    Gros bisous, Marie, et douce nuit à toi.

    - Je ne l'ai pas encore lu, Coumarine, mais il n'est pas loin, j'en parlerai donc dans un prochain billet.
    Bonne soirée à toi aussi. Bisous.

    - Moi, me poser des questions, Herbert ?... :-)
    Non, ne t'inquiètes pas, je ne m'en poserai pas... trop... ;-)
    Bonne fin de week-end à toi.
    Je t'embrasse.

    - Latil, l'âge, c'est dans la tête :-)
    Je suis sûre que tu n'empoisonnes la vie de personne.
    Bonne fin de soirée à toi, et douce nuit.

    - La répétition peut nous faire passer à côté de beaucoup de choses, et surtout à côté de beaucoup de personnes, "à côté" dans le sens de ne pas apprendre à les connaître, en effet. La sécurité, l'habitude... ne sont pas toujours bonnes, mais parfois nous avons tellement besoin d'être rassuré(e)s...
    Merci de ton commentaire, Stéphanie.
    Belle fin de soirée à toi.

    - Re-bonsoir Claude :-)
    Oui, parfois, l'histoire familiale est lourde à porter, et parfois les répétitions se font sans que tu soies au courant de ce qui s'est passé lors de la ou des précédentes générations.
    Oui, je parlerai de ce livre.
    Douce nuit à toi, Claude.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. Françoise

    Ayéééé j'ai réfléchi !!! En fait la phrase ou je "coince", c'est la première !!!
    Et oui, lire que nous répétons inconsciemment les gestes et les comportements de nos parents....me fait sursauter... pff surtout quand on a les miens !!!! c'est dur a avaler !!!
    Tu sais de quoi je parle.( sourire )
    Gros bisous Françoise, bonne fin d'après-midi.

    RépondreSupprimer
  9. Re-bonsoir Marie :-)
    Oui, je comprends bien ce que tu veux dire... mais ce n'est pas une obligation de répéter, et heureusement. Mais certaines fois, cela se fait inconsciemment, on traîne des angoisses on ne sait pas d'où, et on finit par trouver que celles-ci proviennent de la génération de sa grand-mère par exemple, et que ces angoisses ne sont pas du tout les nôtres, mais engendrées par celles de notre aïeule. Un peu compliqué, je sais. Je mettrai des extraits du livre lorsque je l'aurai lu, là, je l'ai juste survolé.
    Bonne fin de soirée à toi, Marie, et douce nuit.
    Plein de gros bisous.

    RépondreSupprimer
  10. Françoise

    ;-))) ma grand-mère, quelle belle personne !
    Elle est partie quand je n'avais que 16 ans, mais je garde d'elle le souvenir d'une femme pleine d'amour, de tendresse, de générosité.
    Elle a souvent protégé mon frère, et je la remercie pour cela, car j'étais trop petite le faire.
    Mon seul regret, ne pas lui avoir dit tout cela.
    Ma grand-mère Joséphine, ça me fait plaisir de l'évoquer ici.
    Bisous Françoise ;-)))

    RépondreSupprimer
  11. Joséphine... j'aime beaucoup ce prénom :-)
    Ta grand-mère était donc une femme très bonne et a laissé en toi de doux souvenirs. Tu ne lui as pas dit, mais je suis sûre qu'elle le savait, et qu'elle t'entend, là...
    Gros bisous, mon adorable Marie.
    A demain.

    RépondreSupprimer
  12. merci Françoise pour la délicatesse de tes mots, et pour ta sensibilité.
    Gros bisous ma Françoise. Passe un bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  13. Gros bisous à toi aussi, Tite Marie :-)
    Douce nuit, à demain.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.