et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 1 août 2017

Le tourbillon de la vie

Lundi 31 juillet. Jeanne Moreau nous quitte.
J'aimais beaucoup cette femme.

8 commentaires:

  1. mauvaise période pour le monde du cinéma. Alea jacta est
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu peux le dire, le bourdon. :-(
      Bises.

      Supprimer
  2. J'aime tout, la femme, les idées, les films, les chansons. Tout !


    ✫ ✫* *
    ✫ ✫ ✫.★**
    `⋎´✫¸.•°*”˜˜”*°•✫
    ..✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫
    ☻/ ღ˚ •。* ღღ ˚ ˚✰˚ ˛★* °ღ ˚ • ★ *˚ .ღ 。
    /▌ *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰*
    / \ ˚. *˛ ˚ღღ* ✰。˚ ˚ღ*。 ˛˚ ღ ღ 。✰˚* ˚ ★ღ。
    ღ˛°* ღ ღ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu lui rends un joli hommage avec toutes ces étoiles et tous ces coeurs, Célestine. :-)
      Bisous.

      Supprimer
  3. Oui, c'était une grande Dame, pas uniquement celle que l'on a découverte, il y a bien longtemps, jeune et belle, dans une époque corsetée, devenue novatrice dans les rôles qu'elle choisissait par la suite.. Artiste totalement libre, créatrice insatiable, grave et profonde comme sa voix... légère aussi... elle apportait une note de fraîcheur dans un monde peut-être un peu trop étriqué, à l'époque. Une ombre subsiste cependant dans la relation qu'elle a pû entretenir avec son fils unique, réalisant qu'elle-même n'avait pas été une enfant désirée. Ceci expliquant cela.... peut-être. La parenthèse étant refermée sur son histoire personnelle, maternelle, elle était une femme admirable dans sa manière d'être, libérée, engagée, unique, grande lectrice, elle était une femme d'immense culture !
    merci à toi Françoise.
    Je t'embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour cet hommage que tu lui rends, Den. Oui, elle était tout cela, et donc tellement humaine...
      Je t'embrasse. Bel après-midi.

      Supprimer
  4. On marche, on grandit. L'air de rien. Des gens nous accompagnent, veillent sur nous, nos vies, parents, proches, inconnus, illustres inconnus. Et c'est lorsqu'ils nous quittent, qu'on se rend compte à quel point ils ont changé notre petite vie. L'air de rien. Merci Jeanne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ce que tu dis, Philippe, c'est lorsqu'ils nous quittent qu'on se rend compte à quel point ils ont changé notre petite vie, et combien ils nous manquent.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.