et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 14 novembre 2016

« Photos volées »

 « Observateur, contemplatif, Jean s'est remis à la photo depuis qu'il a perdu son travail, à 58 ans. Pas encore la retraite et trop vieux pour Pôle emploi, il vit seul mais conserve quelques amis. Certains logent entre Paris et Asnières, d'autres du côté de L'Oiseau bleu, un bistrot tenu par un jeune couple sympathique. Le temps n'en finit plus de s'étirer désormais, alors Jean plonge dans ses archives, ressort quelques portraits de son ex, de ruelles oubliées, de silhouettes sous la pluie. « Un jour, vraiment plus personne ne vous attend », murmure-t-il en remontant le col de son manteau, son Leica dans le creux de sa poche, quand les semaines ont la consistance d'un décor en carton.

Depuis « Moi aussi un jour, j'irai loin », en 1995, Dominique Fabre déambule entre passé et présent, amoureux des lisières, des poussifs de la Petite Ceinture, des cafés où défilent les solitaires en quête de chaleur et de conversation. Mais ces Photos volées décrivent aussi les moments d'espoir, les rencontres impromptues, la douceur de l'amitié. « J'ai passé une bonne soirée », dit Jean simplement, après un dîner chez Hicham qui lui fait oublier sa vie de courants d'air et ce temps qui reste à ne rien faire. Alors qu'il trie ses clichés noir et blanc, la nostalgie afflue par vagues. Mais ce beau livre n'est pas une oeuvre désenchantée. Il ressemble aux promenades où l'on marche au hasard. Soudain, une rue permet de remonter le cours du temps. On n'y croise pas, comme chez Modiano, des hommes au passé douteux ou de jolies bourgeoises au nom poétique. Plutôt des couples en Mobylette passant devant un mur recouvert de vieilles publicités ou une femme d'âge moyen, un peu trop apprêtée, assise très droite à une terrasse et le regard dans le vide. Bientôt un homme arrivera et ses yeux se mettront à briller. » — Christine Ferniot

-> source :​ Télérama.

Livre pris à la médiathèque. Un très bon roman. A la suite, et du même auteur, je lirai : « Il faudrait s'arracher le coeur. » Mais je vous en reparlerai.

4 commentaires:

  1. Tu m'as donné l'envie de lire ce livre Françoise et pourtant je ne suis pas très "roman"
    Merci pour le partage :)
    Passe une bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie, Ange. :-)
      Bonne soirée à toi aussi. Bisous.

      Supprimer
  2. Je découvre... merci Françoise... un peu coucou en passant..
    douce journée à toi.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le petit coucou, Den, et ravie de te faire découvrir cet ouvrage.
      Belle fin de journée à toi. Bisous.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.