et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 11 novembre 2016

Leonard Cohen nous a quittés lundi soir

Leonard Cohen nous a quittés lundi soir (7 novembre). J'aimais cet homme, cet artiste. Ses chansons m'ont suivie tout le long de ma vie. Sa disparition me touche et m'attriste. En hommage, deux chansons.

La première "You want it darker", tirée de son tout dernier album qui porte son nom.


Les paroles -> ​ You want it darker.

Et la deuxième "Hallelujah" que je ne me lasserai jamais d'écouter...

20 commentaires:

  1. Merde, putain et fais chier...
    Si on me demandait de l'évoquer avec deux titres seulement, ce serait, pour moi "The guests" et "Dance Me to the End of Love".
    Cette question pourrait m'être posée un grand nombre de fois et ma réponse ne serait alors probablement jamais la même.
    PS: J'ai une nette préférence pour la version de "Hallelujah" interprétée par Jeff Buckley

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme tu dis si bien, Rom... :-(
      "You want it darker", je l'ai découverte ce matin, l'une de ses dernières chansons. J'ai aimé l'écouter.
      "Hallelujah" représente pour moi, une époque, un temps où personne ne manquait encore à l'appel. Je connais la version de Jeff Buckley, mais je crois qu'aucune, pour moi, ne sera aussi belle que celle interprétée par Leonard Cohen, sans doute pour la raison que j'évoque ci-avant.

      Supprimer
    2. Comme je te comprends, Françoise ! et ce d'autant plus que la version de Jeff Buckley coïncide avec une période des plus heureuses de ma vie

      Supprimer
    3. Oui, Rom. Les chansons sont très souvent liées à des événements de notre vie, qu'ils soient tristes ou joyeux.

      Supprimer
  2. PS du PS :-)
    Je viens de visionner un cover de "Hallelujah" par le groupe Pentonix, reprise également assez séduisante
    --> Ici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette version est très belle aussi, Rom. Merci de me l'avoir fait découvrir. :-)
      Bel après-midi à toi. Bises.

      Supprimer
  3. Etrangement je ne suis pas triste, pas vraiment. Il me manquera, oui. Mais quelqu'un qui part en étant prêt, en sachant qu'il a accompli ce qu'il voulait et devait faire, sachant aussi qu'un amour l'attend, la main encore chaude... c'est une douce extinction de la vie. Qu'il soit bien, que le bonheur l'accueille. Ses chansons restent avec nous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai, Edmée. Il est parti rejoindre sa belle, plus rien ne les sépare désormais. Et grâce aux chansons qu'il nous laisse, il restera toujours avec nous.

      Supprimer
  4. Reste sa voix, envoutante. Restent ses mots.
    A bientôt Françoise. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Philippe, resteront sa voix, ses mots.
      A bientôt. Bon week-end à toi.
      Bises.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Oui, le bourdon, il doit continuer, plus que jamais !
      Beau week-end à toi.

      Supprimer
  6. Ouais... j'ai grandi avec lui moi aussi et comme bien d'autres il va manquer... et toujours la question qui va leur succéder ?
    Bises ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question, Doume, qui va leur succéder ?...
      Bises à toi aussi, bon dimanche.

      Supprimer
  7. Il nous laisse de magnifiques chansons !!! Et comme une coïncidence c'était le jour de la St Léon(ard)... Il se disait prêt, son dernier album l'atteste.
    GROS BISOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il se disait prêt, j'espère qu'il est parti tranquille et serein.
      Gros bisous à toi aussi, Marité.

      Supprimer
  8. Un pan de notre histoire qui s'écroule. Et voilà....
    Merci Françoise de nous le rappeler....
    je t'embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Den.
      Passe un très beau dimanche.
      Je t'embrasse aussi.

      Supprimer
  9. Je me sens si proche de ce que vous écrivez sur ce grand poète.
    Merci.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.