et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 30 mai 2016

L'EMBELLIE

« C'est à ce moment précis que m'effleure pour le première fois l'idée que je suis une femme au milieu d'un motif finement tissé d'émotions et de temps, que bien des choses qui se produisent simultanément ont de l'importance pour ma vie, que les événements n'interviennent pas les uns après les autres, mais sur plusieurs plans simultanés de pensées, de rêves et de sentiments, qu'il y a un instant au coeur de l'instant. Bien plus tard seulement, la mémoire fera son tri et discernera un fil dans le chaos de ce qui a eu lieu. »

« Dans le coin des joujoux, je lui lance doucement le ballon, visant ses bras : il a préparé un creux pour la réception du ballon, les coudes contre le ventre et les avant-bras tendus vers l'avant. J'évalue la distance et quelle force je dois mettre en oeuvre pour qu'il arrive à l'attraper. J'envoie alors le ballon qui décrit un petit arc de cercle, comme dans un film au ralenti. Il rate le ballon qui s'en va rouler au rayon des sous-vêtements et chaussettes. Je m'appliquerai mieux la prochaine fois, je me mettrai à genoux. Je peux me débrouiller pour jouer avec un enfant, mais lui ne sait pas encore se débrouiller pour jouer avec un adulte ».

« L'EMBELLIE » de Auður Ava Olafsdottir, livre pris à la médiathèque, que j'ai adoré.

Résumé
« C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande. En ce ténébreux mois de novembre, la narratrice voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie lui confier son fils de quatre ans. Qu’à cela ne tienne, elle partira pour un tour de son île noire, seule avec Tumi, étrange petit bonhomme, presque sourd, avec de grosses loupes en guise de lunettes. »
.

15 commentaires:

  1. C'est un livre magnifique que j'ai lu il y a quelques années (emprunté aussi à la médiathèque).
    De manière générale j'apprécie tout particulièrement les auteurs des pays nordiques. Il y a une atmosphère, un style qui leur est propre et qui m'emporte.

    Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu, à la médiathèque, qu'il y avait d'autres livres de cette auteure, j'en prendrai certainement à nouveau la prochaine fois.
      Bonne soirée à toi, Suzame.

      PS : cette fin de semaine, je vais faire un petit tour dans ta belle région (sourire).

      Supprimer
    2. Bienvenue dans ma si belle région !

      Supprimer
  2. oh je note! ça me plait déjà merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que ce livre te plaira, Sylvie. :-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Cette auteure a écrit d'autres livres que je m'empresserai de prendre la prochaine fois à la médiathèque. :-)

      Supprimer
  4. Bonjour Françoise, c'est par un temps de pluie que je viens te voir et trouver un peu de chaleur sur ton blog . je viens de prendre une tasse de thé et un peu de chocolat et je découvre Auður Ava Olafsdottir. Voilà qui me fait dire que çà a du bon de se rendre à la médiathèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, ça a du bon, Jerry ! On découvre de nouveaux auteurs, et c'est fabuleux ! :-)

      Supprimer
  5. a y est! je l'ai commandé chez les "pipelettes librairie", vivement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras si tu l'as aimé, Sylvie. :-)

      Supprimer
  6. cc
    merci..
    je vais voir pour l emprunter..
    toute belle journée à toi
    bizzz
    claire

    RépondreSupprimer
  7. bonsoir Françoise, je viens de terminer l'embellie; j'ai bcp aimé l'écriture et le récit et c'est très drôle la fin avec les recettes
    merci de l'avoir conseillé, je vais relire "rosa candida" dont je ne me souviens plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les recettes à la fin du livre, c'était la cerise sur le gâteau. (sourire)
      Cette semaine, je dois aller à la médiathèque, je prendrai "rosa candida", j'ai envie de lire d'autres livres de cette auteure.
      Une douce nuit à toi, Sylvie. Bises.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.