et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 25 avril 2016

Qu'est-ce que s'aimer veut dire ?

« Il arrive que l'on précipite ce que l'on craint plutôt que d'avoir à le redouter. »
-> "Cherchez la femme" de Alice Ferney

Quatrième de couverture :
« Serge est brillant, entreprenant, narcissique. Marianne est sincère, ardente, déterminée au bonheur. "Cherchez la femme" raconte "l'histoire totale" de leur couple. Sous les yeux du lecteur, il se forme, s'établit, procrée, s'épanouit, subit l'épreuve du temps et la déchirure de l'infidélité...
Nos destinées affectives sont-elles libres ? De quel poids pèsent les rêves et les échecs de la génération précédente ? Quelles forces obscures (le passé, l'enfance, l'origine sociale, l'argent, la carrière professionnelle, les convictions, les valeurs) sont à l'oeuvre dans la vie conjugale et menacent cet entrelacs fragile de deux solitudes engagées l'une envers l'autre ?
En forme d'étude de caractères, "Cherchez la femme" est un livre captivant, plein d'intelligence et d'humour, qui démonte a posteriori les mécanismes délicats d'un mariage et, ce faisant, dévoile à ses personnages les secrets de leur modeste épopée. Avec une écriture passionnée, Alice Ferney observe le stupéfiant voyage du couple, ses ravissements et ses dépressions, ses défenses et ses décompositions. Elle retrouve les mots de l'illusion et ceux de la querelle, ceux du rapprochement et ceux de la défaite. Ceux surtout qui permettent de répondre à la question que l'état de grâce renvoie toujours aux lendemains : qu'est-ce que "s'aimer" veut dire ? »

« Cherchez la femme », un roman passionnant que je viens de finir de lire. Une étude de caractères, des émotions, des sentiments, des joies, des blessures, des illusions (désillusion) également.
Lorsqu'il y a une déchirure, une crise dans un couple, il ne sert à rien d'incriminer l'autre tant que l'on ne s'est pas soi-même remis en question. Il est facile d'accuser l'autre d'être responsable de son malheur, c'est tellement plus simple. Je vais bien, moi, c'est lui (ou elle) qui va mal ! Deux personnes en quête de bonheur se rencontrent, s'idéalisent, pensant que l'autre lui apportera ce bonheur sur un plateau et qui en viennent à se détester car ce bonheur tant promis n'est pas au rendez-vous. Et c'est là que commencent les reproches, les déceptions, les déchirures. Il faut être vigilant en amour, car il n'est jamais acquis... Rien n'est jamais acquis.

J'avais lu du même auteure : « La correspondance amoureuse » que j'avais aussi beaucoup aimé. Et je vais bientôt lire « Les autres », également un roman de Alice Ferney.
.

8 commentaires:


  1. Je suis ravie de voir ce roman d'Alice Ferney, que je vais mettre en haut de ma liste de lecture.
    C'est drôle:samedi j'ai fait du rangement dans ma bibliothèque et j'avais en main "La conversation amoureuse" que j'avais beaucoup aimé. "L'élégance des veuves" du même auteur est aussi un très joli roman.
    Bonne soirée Françoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regarderai si "L'élégance des veuves" se trouve à la médiathèque. Si oui, je le prendrai et le lirai.
      Beau week-end à toi, El Linda. Bises.

      Supprimer
  2. "... pensant que l'autre lui apportera ce bonheur sur un plateau"
    C'est probablement l'une des plus grandes illusions concernant l'amour…
    heureusement que notre bonheur n'est pas sous la dépendance des autres… !

    Peut-être qu'aimer c'est apporter son propre bonheur sur un plateau à l'autre…
    cela doit sans doute être ma chance : ma compagne de vie est une femme heureuse…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Peut-être qu'aimer c'est apporter son propre bonheur sur un plateau à l'autre…" Peut-être bien, Alain, et tu le dis joliment bien. Et si tu le vis, c'est encore mieux ! :-)
      Bonne soirée et bon week-end.

      Supprimer
  3. Au-delà de l'envie de le lire, l'envie de l'offrir me vient ;) Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Swan Li. :-)
      Bonne soirée et bon dimanche.

      Supprimer
  4. Je ne lis pas en ce moment pour un problème de vue mais tu m'as donné envie et dès que tout se sera arrangé ce livre est sur ma liste quand je vais faire une orgie de lecture. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ton problème de vue va bien vite s'arranger, Ariaga.
      Amitiés à toi aussi.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.