et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 25 janvier 2016

Sentir son corps est essentiel

Un extrait du livre : "L'amour et les forêts" de Eric Reinhardt. Des mots qui m'ont touchée...

« (...) Une personne qui n'est jamais touchée, je le sens. C'est difficile à supporter, de n'être jamais touché. Je constate souvent ce manque chez mes clientes les plus âgées, plus personne ne veut entrer en contact physique avec elles et elles en souffrent, elles sont en demande, elles veulent qu'on leur caresse le visage, qu'on leur caresse les bras, qu'on leur caresse le dos et les épaules. Qu'on leur prenne la main. C'est un besoin, d'être touché, un besoin vital. J'ai vu des femmes s'écrouler, après un massage. Je leur masse longuement le corps, je sens qu'il se passe quelque chose de fort et juste après je les vois qui s'écroulent et qui pleurent dans mon salon sans pouvoir s'arrêter, au point que je doive annuler le rendez-vous d'après. Des femmes absolument inconsolables, dont j'avais senti qu'elles n'avaient pas été touchées depuis des années, comme si mes mains avaient fait remonter dans leur mémoire le souvenir qu'elles possédaient un corps, et que sentir son corps est essentiel, que c'est dans le fond la plus belle chose qui soit. »
.

14 commentaires:

  1. Le massage... Voilà un sujet délicat, du moins en France.
    A moins que ce soit le "toucher", car la religion (la pestiférée religion) a souillée notre rapport au corps, en incluant l'idée de péché...
    Si je fus masseur (car j'ai abandonné cette voie désormais) il fallait que je désamorce cette idée de "toucher" avec les client(e)s... Mais certain(e)s s'accrochaient à leurs peurs ou leurs fantasmes...
    Pour étayer mon explication, j'ai massé une collègue hier et à la fin du massage après m'avoir remercié elle a laissé échapper : "c'est la première fois que je laisse un homme, autre que mon mari, me toucher aussi complètement."
    Oui, sentir son corps est essentiel si l'on n'y greffe pas des désirs ataviques ; sinon cela est un "impasse égocentrique"...
    Sourire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Gilles, je pense que sentir son corps est essentiel et que les massages font énormément de bien. Ils permettent bien souvent de dénouer des blocages (du corps et de l'esprit car ils sont intimement liés). Il faut aussi trouver la bonne personne, car il ne suffit pas de trouver un bon masseur, il faut aussi que celui-ci soit à l'écoute du ressenti de l'autre, à l'écoute de ses peurs, de ses appréhensions, ce n'est pas si évident que cela. Mais je pense que tu devais bien savoir le faire, Gilles.
      Bonne soirée à toi, et merci.

      Supprimer
  2. On a tellement crée de préjugés, qu'il nous faudrait plusieurs générations pour espérer qu'ils disparaîtraient. Einstein a dit: il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle formule d'Einstein, qui avait raison en disant cela, hélas. Les préjugés ne sont là que pour nous encombrer l'esprit et nous bloquer le corps en même temps.
      Bonne soirée à toi, Bizak.

      Supprimer
  3. Magnifique extrait, très émouvant.
    Merci Françoise
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie, Célestine. Bisous.

      Supprimer
  4. Les nourrissons apprécient également et cela leur permet d'appréhender leur volume spatial.Prendre conscience que l'on a un dos permet de voir plus loin que le bout de son nez.
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai aussi pour les nourrissons, le bourdon. Merci de l'avoir précisé.
      Bonne soirée, bises.

      Supprimer
  5. Bonjour Françoise, le toucher est primordial vital même. Hélas bien des peurs sont liés à cela, les femmes en général ont peur du toucher je crois aussi que l'on nous à inculqués depuis des décennies que c'était mal( la religion en est la cause). Pourtant ayant été moi même masseuse je sais le bonheur que cela procure, le corps se détend à chaque passage des mains, dénouant des nœuds installés depuis des années parfois. S'il y a ambiguïté c'est que l'on mal expliqué comment se passe le massage, on doit mettre en confiance la personne et tout se passe bien. On a du mal en France avec la nudité et bien d'autres tabous hélas, c'est dommage. Bonne journée et grosses bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Marie, c'est ce que je viens de dire à Gilles, en fait. Tu l'expliques très bien. Les massages, la nudité, et tant d'autres choses sont tabous, alors que la violence à la télé, non ! Y a pas quelque chose qui ne tourne pas rond sur cette terre ?...
      Grosses bises à toi aussi.

      Supprimer
  6. C'est ça aussi la Solitude. L'absence de contact.
    C'est dur. C'est une vraie souffrance. Cela me donne envie de hurler....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends, Suzame.
      Je t'embrasse très fort.

      Supprimer
  7. OUUUIIIIII je suis tout a fait d'accord, c'est important d'être câliné, d'être pris dans les bras, important aussi de câliner et prendre dans nos bras. Il y a beaucoup de gens qui n'osent pas le faire en faite. D'autres qui n'y pensent pas car ils n'ont pas vu ou vécu cela dans leur enfance. Moi j'ai appris l'importance des calins et des caresses à 50 ans, quand les pédiatres et pédopsychiatres m'ont dit que Gabriel risquait de devenir autiste ( compte tenu de sa très grande prématurité ) Je l'ai massé, câliné, embrassé . Il a 5 ans maintenant, mais quand il me voit, il ne peut s'empêcher de " faire le bébé " parler comme un bébé pour avoir toujours des calinous. Et il inverse les rôles, il aime bien masser mon ventre. J'adore cela ♥ Bisous Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce très joli commentaire, Marie. Je suis heureuse de te voir te balader à nouveau chez moi. (sourire)
      Oui, les câlins, les caresses, les étreintes, c'est important, mais c'est vrai que si on ne les a pas connus dans l'enfance, ce n'est pas toujours évident, mais cela s'apprend, la preuve ! :-)
      Gros bisous, Marie.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.