et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

samedi 31 janvier 2015

Pierre Rabhi, un homme sage

J'ai regardé cette vidéo chez Kristel, et j'ai envie de la partager avec vous :


« Mettant la planète au centre de tous les enjeux à venir, Pierre Rabhi sait transmettre l’émerveillement perpétuel qu’il accorde à la Nature, et à la Vie. « Avec un grain de blé, nous pouvons nourrir la Terre entière ! », dit-il avec poésie ». (source : Good Planet info)
.

vendredi 30 janvier 2015

Frimousse féline

Cet après-midi, ma minette a bien voulu poser... alors, forcément, elle veut que je l'affiche... :-)
Elle va avoir 13 ans en avril. Et elle est toujours aussi adorable. Regardez ces yeux, ils disent tout, non ?... Amour, amour, amour... (sourire)



mercredi 28 janvier 2015

Le fatalisme a des limites

« Le fatalisme a des limites. Nous devons nous en remettre au sort uniquement lorsque nous avons épuisé tous les remèdes. »
-> Gandhi

Pour les personnes qui ont tendance à baisser les bras un peu trop rapidement ou qui pensent que tout est foutu d'avance... Si l'on cherche bien, si on le désire vraiment, il y a toujours quelque chose à faire avant de se résigner à son triste sort... C'est mon avis. :-)
.

dimanche 25 janvier 2015

Le monde intérieur de Bégé

Je continue dans le domaine de la Peinture. Il y a trois ans, je vous parlais de l'artiste peintre Bégé dont j'avais pu admirer quelques oeuvres lors de l'une de ses expositions à Lyon. Je continue de suivre l'actualité de son monde intérieur et son évolution, car j'aime toujours autant ses peintures, elles me touchent quelque part, et me questionnent également. Qui sont tous ces petits personnages qui s'agitent sur ses toiles, qui se contorsionnent, qui se débattent peut-être même ? Que veulent-ils nous dire ? Que veulent-ils me dire ? Pourquoi me touchent-ils ? J'aurai peut-être un jour la réponse, qui sait ? En attendant, je les laisse me parler et me toucher...

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Bégé, je vous laisse découvrir.
Son blog -> Le monde intérieur de Bégé.

jeudi 22 janvier 2015

La pie

Un tableau que j'aime : "La pie" de Claude Monet.

Connaissez-vous la particularité de cette peinture ?

Jacques a trouvé la réponse ! En fait, il s'agit de l'ombre de la pie. Regardez bien : le bec de la pie est tourné vers la droite, sur l'ombre également, donc c'est normal. Mais si vous regardez bien la queue, elle est orientée vers la droite, par contre sur l'ombre elle est orientée vers la gauche. C'est là que se trouve l'erreur. On dit (sur internet) que Claude Monet s'était justifié à un critique d'art en expliquant qu'il l'avait ainsi peinte pour des raisons d'esthétisme. En fait, on ne sait pas vraiment si cette erreur est intentionnelle ou involontaire... Et on ne le saura sans doute jamais.

Merci à vous d'avoir réfléchi à la question ! Et ainsi d'avoir mis à jour d'autres éléments de cette si belle peinture hivernale.
.

mercredi 21 janvier 2015

La neige blanche et apaisante...

Lors d'une balade sous la neige cet après-midi avec une amie. J'adore cette photo*.
-> un petit clic dessus pour l'agrandir... :-)

*D'ailleurs, pourquoi une photo nous parle-t-elle plus qu'une autre ? Cette photo m'émeut, mais je ne sais pas dire pourquoi. Il serait sans doute intéressant d'en connaître la raison. Je vais y réfléchir...
.

mardi 20 janvier 2015

Savoir qu'il y a quelqu'un...

« Savoir qu'il y a quelqu'un quelque part qui pense à vous, qui vous réserve un petit coin dans son coeur, au chaud, à l'abri de tout, c'est comme une couverture toute douce qui vous enveloppe et vous protège du froid. »
-> Agnès Ledig

dimanche 18 janvier 2015

Un billet pour elle...

Cet après-midi, comme chaque année à la même époque, j'ai revêtu mon habit de guichetière pour accueillir le public venant assister à la pièce de théâtre jouée par la troupe du petit village où je vis. Une troupe qui existe depuis 63 ans, nombreux comédiens se sont succédé sur les planches. Cette troupe a un succès grandissant, puisque sept représentations ont lieu maintenant, et il faut le préciser, à guichet fermé. J'avais écrit un billet à ce sujet il y a trois ans. Si vous voulez le relire ou le découvrir, cliquez ici.
Mais sur le billet de ce soir, je veux vous parler d'autre chose. Cet après-midi, une famille est arrivée, des grands-parents avec leurs enfants et petits-enfants. Le grand-père faisait partie de la troupe il y a quelques années, et lors des voyages organisées par celle-ci, il venait accompagné de sa dame. Une petite dame tout à fait charmante, discrète, souriante, une petite dame que j'aimais beaucoup. Tous les deux ont vieilli. Lui reste dorénavant près de sa femme, celle-ci ayant des problèmes de santé. Elle ne peut rester toute seule, étant sujette régulièrement à de petits malaises. Cet après-midi, donc, ils sont passés au guichet. Je l'ai vue. Elle m'a regardée, souriante, mais le regard un peu perdu. Je lui ai dit bonjour, elle m'a reconnue, je l'ai embrassée. Si je n'avais pas eu cette fichue retenue, et puis elle n'en avait peut-être pas envie, mais j'aurais eu envie de la prendre dans mes bras. Elle paraissait tellement petite et fragile. Elle m'a profondément émue. Lorsque tous deux étaient encore alertes, et qu'ils venaient faire les voyages avec nous, j'aimais beaucoup discuter avec elle, elle était vraiment intéressante et agréable. Et puis, elle était la gentillesse même. De la voir maintenant, si fragile, si petite, si menue, cela m'a fait quelque chose. J'aurais vraiment eu envie de la prendre dans mes bras...
.

jeudi 15 janvier 2015

Paysages de neige en Haute-Loire

Allez, suivez ces pas de neige, ils vous conduiront vers de jolis paysages tout blancs où je me suis baladée fin décembre début janvier. Vous ferez aussi la connaissance de Bella, adorable et joyeuse petite chienne, qui aime tant courir et sauter dans la neige !

Cliquez -> ici pour vous y rendre.

.

« Les héritiers », au cinéma hier soir

Hier soir, sortie cinéma. Je suis allée voir "Les héritiers". Un très bon film, tiré d'une histoire vraie, film plein d'espoir, qui fait du bien...

Le résumé pris sur L'internaute :
« Une professeure désabusée intègre le collège Léon Blum de Créteil, avec des élèves peu motivés et désabusés par le système scolaire. Elle sait qu'elle doit donner un sens à sa vie, et peut-être à celle de ses élèves. C'est ainsi qu'elle décide de les intéresser à l'histoire et les inscrit au Concours national de la Résistance et de la Déportation. Les cancres se découvrent des ressources qu'ils ne soupçonnaient pas et vont reprendre confiance en eux et en leurs capacités. Les leçons ne profitent pas uniquement aux élèves, qui eux aussi redonnent goût à l'enseignement à celle qui n'y croyait plus. "Les Héritiers", qui devait à l'origine s'appeler "La Morale de l'Histoire" est inspiré d'une histoire vraie, qui s'est déroulée au sein même du lycée Léon Blum de Créteil (...). »

mardi 13 janvier 2015

Croyez en l'extase des nuages...

Croyez en l'extase des nuages qui traversent les grands horizons,
au petit vent du soir, au cœur de l'été chaud.

Croyez en la douceur d'une amitié, d'un amour,
à la main qui serre votre main.

Car demain, mais n'y pensez pas,
demain éclateront peut-être les nuages et l'orage emportera vos amours.

Tenez-vous serrés,
ne vous endormez pas sur un reproche non formulé, 
endormez-vous réconciliés.
Vivez le peu que vous vivez dans la clarté.

Julos Beaucarne 

Photo faite ce matin.

lundi 12 janvier 2015

Le ciel de ce soir... un coeur...

Beaucoup de fils, certes, mais ils sont là, il faut faire avec.
Par contre, voyez-vous ce coeur tout bleu au milieu des nuages ? :-)


dimanche 11 janvier 2015

« Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers »

J'avais déjà publié ce texte de Julos Beaucarne sur mon ancien blog "Un coeur qui bat" en 2010. Je viens de le relire chez mon amie Coumarine et j'ai envie de le déposer également ici ce soir. Il y aura tout à fait sa place en cette période.
« Je pense de toutes mes forces, qu'il faut s'aimer à tort et à travers », écrit Julos Beaucarne, dans une lettre ouverte, alors que sa compagne vient d'être assassinée en 1975 par un déséquilibré.


« Ma loulou est partie pour le pays de l'envers du décor. Un homme lui a donné neuf coups de poignards dans sa peau douce. C'est la société qui est malade. Il nous faut la remettre d'aplomb et d'équerre, par l'amour, et l'amitié, et la persuasion. 
C'est l'histoire de mon petit amour à moi, arrêté sur le seuil de ses 33 ans. Ne perdons pas courage, ni vous ni moi, je vais continuer ma vie et mes voyages avec ce poids à porter en plus et nos deux chéris qui lui ressemblent.
Sans vous commander, je vous demande d'aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches. Le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l'embellir, il faut reboiser l'âme humaine. Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage. A travers mes dires, vous retrouverez ma bien-aimée ; il n'est de vrai que l'amitié et l'amour. Je suis maintenant très loin au fond du panier des tristesses. On doit manger chacun, dit-on, un sac de charbon pour aller en paradis. Ah ! Comme j'aimerais qu'il y ait un paradis, comme ce serait doux les retrouvailles.
En attendant, à vous autres, mes amis de l'ici-bas, face à ce qui m'arrive, je prends la liberté, moi qui ne suis qu'un histrion, qu'un batteur de planches, qu'un comédien qui fait du rêve avec du vent, je prends la liberté de vous écrire pour vous dire ce à quoi je pense aujourd'hui : Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers. »
.

samedi 10 janvier 2015

Le vrai démocrate...

« Le vrai démocrate est celui qui, grâce à des moyens purement non violents, défend sa liberté, par conséquent celle de son pays et finalement celle de l'humanité tout entière. »
-> Gandhi

Ce matin, le soleil a eu raison du brouillard...


mercredi 7 janvier 2015

Et si en plus y'a personne...

Je n'aime pas écouter les infos, celles-ci sont toujours porteuses de mauvaises nouvelles et je les évite. Pourtant je suis loin d'être indifférente à ce qui se passe. Chaque fois qu'un homme en tue un autre, je souffre, et je suis dans l'incompréhension la plus totale : comment peut-on tuer son prochain, au nom de quoi, au nom de qui ?!!! Et si en plus y'a personne ?...
Profonde tristesse...



mardi 6 janvier 2015

Comment ne pas s'émerveiller ?

Photo faite ce matin de la fenêtre de mon (ancien) bureau. 
Brouillard se dissipant, soleil levant, silence ambiant, émerveillement.


En début d'après-midi, en revenant de mon cours de qi gong. Je me suis garée, je suis descendue de voiture et j'ai admiré, c'était tellement beau ! Et j'ai fait une photo pour vous en faire profiter. Elle est belle ma région, n'est-ce pas ! :-)


samedi 3 janvier 2015

Heureuse année 2015

« Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir,
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. 
 Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer,
et d'oublier ce qu'il faut oublier.
Je vous souhaite des passions. 
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil
 et des rires d'enfants.
Je vous souhaite de résister à l'enlisement,  à l'indifférence, 
aux vertus négatives de notre époque. 
Je vous souhaite surtout d'être vous. »

Jacques Brel 

Je crois que Jacques Brel a tout dit, n'est-ce pas ?
C'est donc avec ces mots que je vous souhaite une très belle année 2015 !

Arlempdes, magnifique petit village de Haute-Loire
(photo prise le 1er janvier de cette nouvelle année)