et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 10 mars 2015

Si un de tes amis perd quelqu'un...

Un peu cafardeuse ce soir. Peut-être du fait de l'actualité. Et ce texte me revient en mémoire. Texte que j'ai envoyé à ma soeur qui a perdu récemment sa meilleure amie. Un très beau texte. Le voici :

« Si un de tes amis perd quelqu'un, écris-lui une lettre d'amour. Il en faut, des lettres, pour que la journée, la soirée passent quand même. On ouvre, on lit, on cherche dans les lignes le mot juste, on le trouve toujours. Si lointain que soit l'auteur de la lettre, il est là, vigilant, il t'aide à regarder la vie, il te dit qu'il sait, qu'il pense, qu'il garde, qu'il garantit. Les lettres cimentent les briques que posent les survivants. Ecris, écris, écris. Ne rate pas une occasion de le faire. Si tu as le choix entre écrire et ne pas écrire, choisis toujours d'écrire. Aucune lettre n'est déplacée. Nous en avons reçu de gens qui avaient entendu parler de nous par des amis communs, des gens que nous n'avions jamais vus. Tout est utile. Nous sommes, chacun d'entre nous, utiles à tous. J'ai gardé tout ce courrier et bien sûr ne l'ai jamais relu. J'ai oublié les mots. Des effort surhumains pour nous rejoindre dans la pauvreté du langage sont enfermés dans de grandes enveloppes à soufflets. Efforts fournis en vain ? Bien sûr que non. Tu m'aurais vue, guettant le courrier, ouvrant les enveloppes, lisant fébrilement, commentant, rangeant. Rêvant ensuite à ce qui m'avait été écrit. Y prêtant toute ma détresse. Les lettres pavaient le chemin entre mes filles et moi. » (Geneviève Jurgensen*)

*En 1980, Geneviève Jurgensen a perdu ses deux petites filles dans un accident de voiture.
.

8 commentaires:

  1. Oui, c'est un beau texte. Merci Françoise :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est une belle idée... et je crois que oui, en ces moments difficiles, il faut dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut jamais priver les autres de nos mots. Oui, il faut dire...
      Bonne soirée à toi, Ö.

      Supprimer
  3. Je garde tous les courriers que je reçois, je n'arrive pas à les jeter, certaines lettres (les plus anciennes) sont bien rangées dans une grande boîte. Je l'ouvre rarement, mais ça m'arrive et alors effectivement, c'est un vrai bonheur de relire toutes les paroles écrites de ceux qu'on a aimés, rencontrés, perdus (de vue aussi),de ceux qui sont encore à nos côtés et replonger dans son passé avec un autre regard...
    Merci Françoise de ce beau message.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Mart. Bonne soirée, et une douce nuit.

      Supprimer
  4. Quand on est dans la peine, on attache beaucoup d'importance des mots d'amis qui nous sont envoyés.... On les lit, on les relit... ils nous apportent du réconfort..ils cheminent à nos côtés.....
    Tu as raison, il faut toujours dire aux autres, leur parler, c'est important la parole....
    Françoise tu trouves toujours des sujets de discussion très intéressant, qui nous font réfléchir...
    Je te fais un gros bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Loula, c'est important, j'en sais quelque chose, tout comme toi.
      Merci, c'est gentil.
      J'espère que tu vas mieux et que tu as retrouvé la forme.
      Je te fais un gros bisou moi aussi.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.