et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 18 janvier 2015

Un billet pour elle...

Cet après-midi, comme chaque année à la même époque, j'ai revêtu mon habit de guichetière pour accueillir le public venant assister à la pièce de théâtre jouée par la troupe du petit village où je vis. Une troupe qui existe depuis 63 ans, nombreux comédiens se sont succédé sur les planches. Cette troupe a un succès grandissant, puisque sept représentations ont lieu maintenant, et il faut le préciser, à guichet fermé. J'avais écrit un billet à ce sujet il y a trois ans. Si vous voulez le relire ou le découvrir, cliquez ici.
Mais sur le billet de ce soir, je veux vous parler d'autre chose. Cet après-midi, une famille est arrivée, des grands-parents avec leurs enfants et petits-enfants. Le grand-père faisait partie de la troupe il y a quelques années, et lors des voyages organisées par celle-ci, il venait accompagné de sa dame. Une petite dame tout à fait charmante, discrète, souriante, une petite dame que j'aimais beaucoup. Tous les deux ont vieilli. Lui reste dorénavant près de sa femme, celle-ci ayant des problèmes de santé. Elle ne peut rester toute seule, étant sujette régulièrement à de petits malaises. Cet après-midi, donc, ils sont passés au guichet. Je l'ai vue. Elle m'a regardée, souriante, mais le regard un peu perdu. Je lui ai dit bonjour, elle m'a reconnue, je l'ai embrassée. Si je n'avais pas eu cette fichue retenue, et puis elle n'en avait peut-être pas envie, mais j'aurais eu envie de la prendre dans mes bras. Elle paraissait tellement petite et fragile. Elle m'a profondément émue. Lorsque tous deux étaient encore alertes, et qu'ils venaient faire les voyages avec nous, j'aimais beaucoup discuter avec elle, elle était vraiment intéressante et agréable. Et puis, elle était la gentillesse même. De la voir maintenant, si fragile, si petite, si menue, cela m'a fait quelque chose. J'aurais vraiment eu envie de la prendre dans mes bras...
.

23 commentaires:

  1. Il y a des élans comme celui-ci qu'il faut vivre.
    La retenue est parfois regrettable...
    Tu aurais du...
    Bisous sincères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que l'endroit ne s'y prêtait pas vraiment non plus.
      Mais oui, Gilles, j'aurais dû...
      Bisous à toi aussi, et une bonne soirée.

      Supprimer
  2. Je comprends bien. On devrait pouvoir être plus spontané, mais ce n'est pas toujours facile à réaliser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Bonheur du Jour, ce n'est pas toujours facile.
      Belle soirée à toi.

      Supprimer
  3. C'est très émouvant... j'ai souvent ces "retenues" et je le regrette après coup...
    Bisous Lolo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les regrets ne servent à rien. Il faudra mieux faire la prochaine fois... :-)
      Bisous à toi aussi, Laure.

      Supprimer
  4. Sans doute a-t'elle senti cet élan... Il serait si bon, parfois, effectivement, de pouvoir exprimer ce que l'on ressent ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a senti en tous cas que j'étais vraiment heureuse de la voir. :-)
      Belle soirée à toi, Ö.

      Supprimer
  5. On le regrette toujours après coup, en général c'est parce qu'on ne sait pas comment va réagir l'autre.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai aussi, on ne sait pas comment va réagir l'autre. C'est ce qui nous freine bien souvent. En fait, il faut arrêter de penser à la place de l'autre... :-)
      Bonne soirée à toi, Pascal.

      Supprimer
  6. c'est vrai qu'on n'ose pas...très émouvant billet, merci bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Sylvie. Bonne soirée, bisous. :-)

      Supprimer
  7. Un "petit bonheur" que tu n'as pas totalement concrétisé... Rassure-toi d'autres occasions se représenteront peut-être :-)
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas, Marité, peut-être...
      Bonne soirée à toi. Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer
  8. Il est des personnes que l'on rencontre que l'on a envie de prendre dans ses bras.. .et l'on n'ose pas... pudeur ? peur ?
    Et après un petit regret... Ainsi va...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pudeur et peur, Suzame, les deux parfois...
      Ainsi va, oui...
      Une douce nuit à toi.

      Supprimer
  9. C'est touchant...et je comprends tout à fait votre ressenti...je "fonctionne" de la même manière...la pudeur je pense oui.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jacques. Une douce nuit à toi (il me semble bien que l'on se tutoyait... :-)).

      Supprimer
    2. Il me semble oui...tu as raison...bises

      Supprimer
  10. Coucou Françoise <3

    "Et puis elle n'en avait peut-être pas envie"
    C'est le respect de cette petite phrase qui t'a retenu !

    Vois-tu Françoise, depuis longtemps, ce qui se fait ou ce qui ne se fait pas, je m'en fiche et je fais confiance de plus en plus à mon instinct !

    Je crois que les choses faites simplement et avec le coeur passent toujours bien et dans le cas de cette petite dame, l'étreinte et les beaux sentiments sincères sont les plus belles communications encore possibles <3
    Laissez parler son coeur <3 <3
    Je t'embrasse tendrement
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude :-)
      Oui, c'est important. Avant, je n'aimais pas les personnes qui me prenaient dans leurs bras, j'étais gênée, je n'avais pas l'habitude (habitude remontant à l'enfance, mes parents étaient peu démonstratifs, sans doute pudiques), j'ai changé depuis. On ne sait pas en face de nous si la personne apprécierait ou non, il faut aussi en tenir compte.
      Oui, laisser parler son coeur, mais ne pas imposer non plus. :-)
      Je t'embrasse moi aussi, Claude.

      Supprimer
  11. Je n'ose pas souvent être spontanée mais quand quelqu'un ose l'être avec moi, j'en suis souvent ravie...je crois qu'on sent très vite jusqu'où on peut aller avec la personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense qu'il faut se fier à son intuition, ainsi on ne se trompera pas.
      Bonne soirée, Gazou.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.