et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 31 octobre 2014

jeudi 30 octobre 2014

La Toussaint est proche

La Toussaint est proche.
La nuit dernière, j'ai eu la visite de ma mère et de mon frère, et aussi d'un petit garçon qui était avec eux, peut-être le fils que mon frère n'a jamais eu. En fait, non, c'est moi qui allais leur rendre visite. Ils étaient tous les trois dans la petite maison bleue, ils m'attendaient. J'étais heureuse de les voir.
C'est curieux comme les défunts se manifestent dans nos (mes) rêves lorsque leurs fêtes se rapprochent et nous rappellent qu'ils ne sont plus avec nous et qu'ils nous manquent. J'aime ces manifestations, cela veut dire qu'ils sont toujours avec nous, qu'ils ne sont jamais bien loin.

mercredi 29 octobre 2014

"Je suis mort !"

Je ne comprends pas les gens qui disent lorsqu'ils sont fatigués : "Je suis mort !". Ou ceux qui le disent lorsqu'ils savent qu'ils vont perdre à un jeu. "Je suis foutu, je suis mort !". Cela me choque à chaque fois. Et cela me dérange encore plus lorsque je sais qu'ils viennent de perdre un proche. Cela m'est arrivé de l'entendre dire de quelqu'un qui avait perdu quelqu'un de sa famille peu de temps avant. Mais savent-ils vraiment ce que c'est que la mort, la vraie ? Non, évidemment. Moi non plus, d'ailleurs. Mais je sais la peine que j'éprouve lorsque quelqu'un qui m'est cher, vient de mourir. Et jamais je ne pourrais dire "je suis morte" parce que je suis fatiguée ou parce que je vais perdre à un jeu. Jamais.

jeudi 23 octobre 2014

Pause de quelques jours

Pause de quelques jours, il va y avoir du petit monde à la maison. :-)
Je vous retrouve très vite. A bientôt !

« On ne se perd qu'une fois, vous savez. Après, on passe le restant de sa vie à se retrouver. »
-> Andrea H. Japp
.

mercredi 22 octobre 2014

Le cheval noir (rêve)

Photo trouvée sur le net.
Un magnifique cheval noir, un cheval très grand, fort et puissant, mais cependant très doux, pénétrait dans ma maison. Alors, sans peur, je m'avançais vers lui, je l'attrapais par sa belle crinière noire et je le tirais hors de la maison. Il me suivait docilement.
J'ai cherché la signification d'un tel rêve, mais il y en a plusieurs possibles, je ne sais laquelle choisir. Alors je n'en choisis pas, je reste avec le souvenir de cette belle rencontre avec ce magnifique cheval noir...

J'ai toujours aimé les chevaux, depuis toute gamine. Je ne lisais que des livres parlant de chevaux (je me rappelle entre autres "L'étalon noir"). Je créais même des petites BD, dessins et textes, sur les chevaux. Je les d'ailleurs gardées. Tiens ! Je vous mets l'une des pages d'une petite histoire que j'avais écrite, je devais avoir 10 ans je pense (il y a une faute d'orthographe et les tournures de phrases ne sont pas toujours très correctes... :-)).
Je collectionnais aussi les cartes postales de chevaux, les figurines de chevaux. D'ailleurs, et je n'ai pas honte de le dire, je continue à les collectionner... enfin, quelques-unes, il y en a de si belles... :-)
L'amour que j'éprouve pour les chevaux remonte donc à très longtemps. Et pourtant, je ne suis jamais montée sur un cheval, cet animal m'a toujours intimidée. Mais il n'est peut-être pas trop tard... Tiens ! je vais y songer... Ce rêve est peut-être un signe qu'il est temps d'affronter certaines peurs et en même temps de réaliser un rêve d'enfant... :-)

Je ne pensais pas tant en dire lorsque j'ai commencé ce billet, comme quoi, lorsqu'on est inspiré, le... j'allais dire le stylo..., les doigts courent sur le clavier sans hésiter.

- Jeudi matin
Je rajoute cette vidéo reçue ce matin de mon copain Alain. Superbes les Princes noirs ! Jugez-en par vous-mêmes :

mardi 21 octobre 2014

Sur la réussite...

« Qu'est-ce que cela veut dire "réussir ?" N'est-ce pas faire ce que l'on aime avec le plus d'élan possible ? » (Anne Hébert)

« La réussite peut masquer la renonciation. La réussite est la forme dégradée, et parfois la fausse monnaie carriériste, de l'épanouissement de soi. Celui qui dit "j'ai réussi" est un pauvre diable qui a besoin de se rassurer. » (Edgar Morin)

« Nous avons tendance à mesurer la réussite à l'importance de notre salaire ou à la grosseur de nos voitures plutôt qu'aux liens que nous cultivons avec les autres. » (Martin Luther King)

« La vie m'a enseigné au moins une chose : si quelqu'un avance avec confiance en direction de ses rêves et qu'il s'efforce de mener l'existence qu'il a imaginée, il jouira d'une réussite hors du commun. » (Henry David Thoreau)

Et pour vous, la réussite c'est quoi ?...
.

lundi 20 octobre 2014

Nos demandes sont-elles toujours bien comprises ?

Nos demandes sont-elles toujours bien comprises ? Pas sûr. Et du coup, elles n'ont pas les réponses que l'on espérait. Ou pas de réponses du tout. Mais est-ce la faute à l'autre, ou est-ce notre faute à nous ? Tout d'abord, avons-nous bien formulé notre demande ? L'autre a-t-il bien entendu ou compris notre demande ? Son sourire était-il une réponse affirmative ? Etait-il bien un oui ? Avons-nous bien compris la réponse à notre demande ? Ou bien avons-nous cru la comprendre ? Peut-être l'avons-nous juste imaginée ? La personne qui ne dit mot, consent, dit-on. Mais ce n'est pas forcément vrai.

Aussi, avant d'être sûrs que nous avons été bien entendus, il vaut mieux s'assurer que la personne a bien compris notre demande et qu'elle y a bien répondu. Cela évite parfois bien des malentendus ou parfois même des attentes inutiles.
.

mercredi 15 octobre 2014

Il faudrait peut-être se bouger aussi...

« Lire des livres, lire des livres, c'est bien beau de lire des livres, mais ce serait bien aussi de mettre en pratique ! » C'est ce que m'a dit un médecin anthroposophe* que je suis allée voir il y a quelques mois. C'est vrai qu'il n'a pas tort. C'est bien beau de lire tout un tas de bouquins de développement et d'épanouissement personnel, mais si l'on s'en tient à cette unique action pour espérer un changement, cela peut durer longtemps en effet avant que quelque chose ne change... Il faudrait peut-être se bouger aussi... C'est vrai que certaines lectures nous font du bien, nous aident, nous font comprendre certaines choses, mais il faut ensuite mettre en pratique ce que nous avons lu. Ou au moins essayer.

Voilà, c'était une petite réflexion à voix haute (ou plutôt écrite... :-)) et maintenant, au lit ! avec un bon bouquin... (sourire)

*Anthroposophie
.

I muvrini - Dans la main de la terre

Un très beau moment. Ecoutez bien...

mardi 14 octobre 2014

L'attachement excessif...

« L'attachement excessif à un bien, une personne, une idée ou un résultat spécifique nous prive de notre liberté. Il en va de même des attentes et du "vouloir à tout prix", contraires aux forces spirituelles qui nous gouvernent, ainsi que des jugements que nous portons trop souvent sur ce qui est, nous empêchant ainsi de lâcher prise et, par conséquent, de trouver la paix et le bonheur. »
-> "Accéder à son espace intérieur", Yvon Delvoye, éditions Jouvence, p. 82.

Petit bouquin acheté cet après-midi, qui m'a l'air très intéressant... :-)
.

lundi 13 octobre 2014

Contraste de fin d'après-midi

Quand le soleil fait fi des nuages noirs, voilà ce que cela donne :


« Je ne demande rien au spectateur, je lui propose une peinture »

« C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche. Ma peinture est un espace de questionnement où les sens qu’on lui prête peuvent se faire et se défaire. Parce qu’au bout du compte, l’oeuvre vit du regard qu’on lui porte. Elle ne se limite ni à ce qu’elle est, ni à celui qui l’a produite, elle est faite aussi de celui qui la regarde. Je ne demande rien au spectateur, je lui propose une peinture : il en est le libre et nécessaire interprète. »
-> Pierre Soulages

dimanche 12 octobre 2014

« Rendez-vous à l'atelier ! »

Ce week-end, la MAPRA (Maison Arts-Plastiques Rhône-Alpes) proposait un "Rendez-vous à l'atelier". Ces deux jours, plusieurs artistes ouvraient les portes de leur atelier. Ainsi, hier, nous sommes allés visiter une dizaine d'artistes sur Saint-Etienne. Tous avaient du talent, mais trois ont particulièrement retenu mon attention. Ne vous fiez pas uniquement aux images que j'ai mises. Allez visiter leurs sites. Pour cela, cliquez sur leurs noms. Vous me direz si vous avez aimé et si oui, lesquels. Bonne visite.




vendredi 10 octobre 2014

Un moment privilégié, un petit bonheur...

Un moment privilégié, un petit bonheur comme je les aime. C'était hier matin. Je me trouvais chez ma belle-soeur dans le Puy-de-Dôme et nous étions en train de déjeuner. Lorsque j'ai vu une petite tache rousse bouger sur l'arbre en face. Nous avons pris les lunettes d'approche et avons pu admirer un adorable petit écureuil comme s'il se trouvait juste à quelques mètres de nous. J'ai pris ensuite mon APN, mais mon zoom, pas assez puissant, n'a pas pu rapprocher autant que les lunettes. Tant pis, je trouve que les photos ne sont pas si mal finalement, même si elles ne sont pas très nettes car prises à travers une vitre de fenêtre (et de plus il pleuvait). Mais peu importe, j'adore et je vous offre ce moment privilégié...


mardi 7 octobre 2014

Si tu aimes quelqu'un...

« Si tu aimes quelqu’un, laisse le partir !
S’il revient, c’est qu’il a toujours été là,
S’il ne revient pas, c’est qu’il ne l’a jamais été. »
-> Khalil Gibran

vendredi 3 octobre 2014

Notre Dame de la Salette

Voici donc le lieu où j'ai passé trois jours et plus loin la raison de ce petit séjour. Je suis donc partie à Notre Dame de la Salette. Tout comme Lourdes, Notre Dame de la Salette est un lieu de pèlerinage, mais, étant aussi allée à Lourdes il y a quelques années, il n'y a aucune comparaison. Notre Dame de la Salette est située à 1800 m d'altitude, dans un décor magnifique, isolée, et dépourvue de tous ces magasins de tourisme et de souvenirs que l'on trouve à Lourdes à tous les coins de rue lui enlevant son côté spirituel. Notre Dame de la Salette est blottie au creux de la montagne, en lisière du Parc national des Ecrins. Son histoire, je ne vous la conterai pas, car j'en ai une autre à vous conter, mais si vous voulez en savoir plus, cliquez sur le lien suivant -> lien, il vous expliquera tout.
Mon histoire à moi concerne une promesse que nous avions faite lorsque mon petit-fils Noé (le petit bonhomme courageux) était dans le coma et qu'il luttait pour revenir à la vie. Nous avions fait la promesse, s'il sortait du coma, d'aller allumer une bougie en un Lieu Saint. Il y a de cela trois ans et demi. Nous ne l'avions pas encore fait, mais nous n'avions pas oublié notre promesse car "Dieu" nous avait entendus. C'est ainsi que nous avons décidé d'aller passer trois jours à Notre Dame de la Salette. Autre chose : pourquoi à Notre Dame de la Salette ? Parce que nos parents respectifs y étaient allés lorsqu'ils étaient jeunes, qu'ils nous en avaient parlé, et que nous avions envie de marcher dans leurs pas. J'ai créé une page attenante à ce blog où j'ai mis des photos faites pendant ces trois jours, et au milieu desquelles j'ai intercalé des photos noir et blanc datant de 1935, 1937 et 1947, certaines faites par mon père, ce passionné de la photo. Merci à lui de les avoir si bien rangées, nommées et numérotées.
Notre séjour s'est très bien passé. Nous avions pris une chambre en pension complète au sein de Notre Dame de la Salette et nous nous sommes laissé prendre par cette ambiance apaisante et recueillante. Nous avons rencontré des personnes charmantes. Nous nous sentions bien. Il est vrai qu'à cette époque de l'année, et en semaine de surcroît, il n'y avait pas foule, et cela nous a tout à fait convenu. Cela aurait été certainement très différent si le lieu avait été bondé de pèlerins, donc avec plus d'agitation et de bruit. Nous avons bien choisi notre moment. Tout était bien.

Pour voir les photos, cliquez sur ce lien.