et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 14 octobre 2014

L'attachement excessif...

« L'attachement excessif à un bien, une personne, une idée ou un résultat spécifique nous prive de notre liberté. Il en va de même des attentes et du "vouloir à tout prix", contraires aux forces spirituelles qui nous gouvernent, ainsi que des jugements que nous portons trop souvent sur ce qui est, nous empêchant ainsi de lâcher prise et, par conséquent, de trouver la paix et le bonheur. »
-> "Accéder à son espace intérieur", Yvon Delvoye, éditions Jouvence, p. 82.

Petit bouquin acheté cet après-midi, qui m'a l'air très intéressant... :-)
.

10 commentaires:

  1. l'attachement excessif peut rendre malheureux c'est vrai quand on est trop dans l'attente !
    et concernant les objets, on a souvent tant de mal à s'en défaire ! ce sont eux qui nous
    possèdent et non le contraire ! quel bonheur de pouvoir lâcher prise !
    ton petit bouquin est peut-être bien une bouée de secours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bouée de secours ou bien juste un petit bouquin bourré de précieux conseils. :-)
      Belle journée à toi, Marty. Bises. :-)

      Supprimer
  2. J'étais jadis dans ce schéma de vie; aujourd'hui je me réjouis chaque jour d'avoir quitté ce processus et je savoure une liberté sans égale. Tout et son contraire. je suis bien plus heureuse. Bisous Françoise, je note les références

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Lison, lorsqu'on te lit, lorsqu'on lit tes différents billets, cela se sent que tu es une femme heureuse. :-)
      Bisous à toi aussi, et surtout ne change pas ! :-)

      Supprimer
  3. Bonjour Françoise
    J'aimerais bien que l'on m'explique "excessif".
    Où se situe la frontière entre "normal" et "excessif" ?
    Est-elle la même pour chacun de nous ?
    "Contraires aux forces spirituelles qui nous gouvernent"
    Quelles sont-elles ? Très vague, c'est du charabia.
    Et que fait-on de l'entêtement, de l’opiniâtreté de certains chercheurs ?
    Est-ce condamnable ? Est-ce de l’aliénation ?
    Le renoncement peut, lui aussi, être perçu comme une privation de liberté, celle que l'on a d'espérer.
    Je me méfie, comme la peste, des auteurs qui énoncent des sentences "définitives", "universelles" sans les nuancer, sans argumentation ou exemples concrets.
    Tu l'as compris, je n'adhère pas du tout, sauf si l'auteur équilibre son jugement par la suite :-)

    PM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour fidèle Anonyme
      Oui, c'est vrai que le terme "excessif" peut l'être pour certains alors que pour d'autres il sera juste "normal", cela dépend de chacun en effet.
      C'est du "charabia" ? Pour toi, mais peut-être pas pour d'autres. :-)
      En fait, cela dépend de ce que l'on cherche, et ce livre peut aider certains dans leur recherche, tandis que pour d'autres ce sont de vaines paroles ou du charabia comme tu le dis.
      Je te dirai, par la suite, si l'auteur équilibre son jugement. :-)
      Merci en tous cas d'avoir commenté ce billet.
      Bel après-midi à toi, PM.

      Supprimer
  4. Je veux bien que tu m'expliques "les forces spirituelles qui nous gouvernent" .
    C'est du pur charlatanisme :-)
    Bonne fin de journée
    PM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) Je vais essayer...
      "Les forces spirituelles qui nous gouvernent" signifient, à mon avis, les désirs intimes de notre âme qu'il serait bon d'écouter car ceux-ci savent exactement ce qui est bon pour nous.
      J'avoue que ce n'est pas très clair. Mon explication l'est-elle davantage ? J'ai un doute... :-)

      Supprimer
  5. Merci pour ton passage Françoise ! Bien sûr je ne t'oubierai pas sur ma liste ! Dès que j'ouvre mon nouveau blog je te fais signe mais je vais être très prise dans les jours qui viennent ! Je viens de perdre un cousin en Bretagne et je vais devoir me rendre à Rennes vendredi pour les obsèques ! Il m'est impossible de laisser ma cousine seule ce jour là !

    Le livre que tu nous présente aujourd'hui est très intéressant car au cœur de mes préoccupations depuis hier ! Il s'agit d'une amie blogueuse avec qui j'ai partagé pendant 8 ans sur son blog ... sur FB nous partagions aussi et hier sans savoir pourquoi elle vient de m'éjecter de sa liste d'amis ! Habitant dans le Gard elle vient de subir les tracas des inondations et avait mis sur son profil des photos sous lesquelles j'avais mis des commentaires de soutien ! Elle a supprimé ces photos avec les commentaires avant de m'envoyer un message en disant que je ne faisais plus partie de ses amis car selon elle je n'avais pas participé au soutien de son "pétrin" !!! J'avoue que j'ai été "estomaquée" ! J'ai répondu afin d'éclaircir ce que je considère comme un malentendu mais aucune réponse ! Je sais que l'on ne doit pas prendre le virtuel au sérieux mais tout de même je m'en veux d'avoir accordé ma confiance à quelqu'un que je portais une haute estime et en plus que je considérais comme très intelligente ! Qui se cache derrière le clavier ? C'est aussi la raison pour laquelle je ferme mon blog car je sais qu'elle venait dessus très souvent sans laisser de com par manque de temps disait-elle ! Une chroniqueuse littéraire ... Pff j'ai l'impression d'être retombée dans une cour d'école maternelle !!!! ça fait un peu mal tout ça !!!!! J'ai tort je sais ...
    Tout cela pour te dire que je vais créer un autre blog avec une liste d'amis trié sur le volet ! Tu en feras partie car j'aime beaucoup tes deux blogs !
    En attendant je te fais un gros bisou en espérant une longue amitié avec toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Anne, c'est gentil à toi, j'aurai du plaisir à continuer à te suivre. :-)
      Je suis désolée pour ton cousin de Bretagne, et je te présente mes condoléances.
      Je comprends ta contrariété en ce qui concerne ton "amie" blogueuse. Sur le net, nous ne sommes jamais à l'abri de telles situations, il faut le savoir. Mais c'est toujours douloureux lorsque cela nous arrive.
      Nous n'habitons pas loin l'une de l'autre, peut-être pourrons-nous nous rencontrer un jour ? J'en serai ravie. :-)
      Bonne soirée à toi, Anne. Je t'embrasse bien fort et je penserai à toi vendredi.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.