et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 7 septembre 2014

Une rentrée manquée

Mardi après-midi, son cartable dans le dos, tout joyeux, le petit bonhomme courageux est parti à l'école accompagné de sa maman. Ils ont rejoint tous les deux la salle de la CLIS pour y retrouver le même instituteur que l'année dernière, avec lequel il avait fait de gros progrès, pour y retrouver quelques copains également de l'année dernière. Tout devait bien se dérouler. Mais quand la maman et l'enfant se retrouvent dans la classe, le directeur leur dit fermement et sans ménagement que le petit bonhomme n'a pas sa place dans la classe et qu'il ne peut pas rester dans celle-ci ! Stupeur ! "Mais si, mon enfant a sa place ici, je vous l'assure !" "Non, madame, il n'est pas inscrit." Incompréhension et ahurissement. "Mais mon enfant n'aura une place dans un IME que dans deux ans, où va-t-il aller pendant ces deux ans ?" Ma belle-fille est complètement catastrophée et anéantie. Mais très réactive, c'est l'une de ses qualités. Elle téléphone alors aussitôt au centre où va le petit bonhomme pour sa rééducation. On lui dit alors de se rendre à l'Inspection académique pour éclaircir la situation. Elle s'y rend aussitôt, accompagnée du petit bonhomme. Explication, attente appréhension. Et après un temps, qui lui paraît une éternité, on lui dit enfin qu'il s'agit d'une erreur, que la notification, spécifiant que le petit bonhomme a bien sa place cette année dans la CLIS de cette école, n'a pas été envoyée à celle-ci, mais que le petit bonhomme y est bien inscrit. Ouf ! de soulagement. Il pourra donc bien regagner sa classe le mercredi matin. Mais cela n'enlèvera pas dans leurs coeurs cette rentrée manquée. Le petit bonhomme a tout compris : "Pas de place pour Noé, maman pleure, maman triste..." Comme s'ils avaient besoin de cela, ils s'en voient déjà suffisamment. J'espère que ces moments douloureux, cette sensation de rejet qu'ils ont ressenti tous les deux, vont bien vite se dissiper et que la sérénité va revenir dans leurs coeurs. Et dans le coeur de chacun, car nous avons tous été bien ébranlés par cette rentrée manquée... Quant à la rentrée prochaine, où ira Noé ? Point d'interrogation. Les parents vont encore devoir se battre pour que leur petit bonhomme pas tout à fait comme les autres ait sa place dans la société... Si l'on est un peu différent (bichette, il s'en serait bien passé, les deux premières années de sa vie étaient pourtant prometteuses), si l'on ne correspond pas au profil dit "normal", on est vite de trop, vite rejeté, vite catalogué... On met de côté, on ne veut pas savoir, on ne veut pas voir... "Débrouillez-vous, ce n'est pas notre problème !" Quelle tristesse... Mais je veux pourtant croire à l'avenir de mon petit-fils. Il a une autre intelligence que celle qu'on apprend dans les livres, il ressent tout, il comprend tout, il a une belle sensibilité, et il est si beau. Je le lui ai encore dit tout à l'heure : "Tu es très beau, mon Noé, vraiment très beau", et il m'a offert son sourire que lui seul possède, un sourire radieux, un sourire éclatant de vie. C'est un enfant soleil...

22 commentaires:

  1. Françoise bonjour et bien oui la rentrée loupée pour la maman et pour ton petit NOE qui n'est pas idiot et qui a compris hélas*
    je pense que dans ce cas là tu dois te sentir de trop le petit enfant encore plus*
    La maman a eu raison de ne pas laisser tomber et de foncer et de réagir de suite*
    IL est comme les autres enfants il a un ♥ aussi grand que les autres et il a le droit de partir lui aussi en classe comme ses copains
    c'est tellement injuste souvent la différence et tu sais je n'arrive toujours pas le comprendre
    la vie est parfois déjà très compliquée alors il ne faudrait pas en rajouter
    hélas ce n'est pas toujours le cas
    je suis heureuse qu'il puisse retrouver sa classe ses petits copains et copines
    NOS enfants sont tellement importants c'est bien notre priorité et pour moi les enfants doivent être égaux et se sentir à l'aise même s'ils ont plus de difficultés que les autres tu l'embrasses fort de ma part Françoise
    et je te souhaite une douce soirée
    tout ira bien maintenant et les erreurs peuvent faire batte ton ♥ trés rapidement je trouve et là la maman est restée ZEn même s'il elle avait bien envie de crier
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci France. Je sais combien tu es sensibilisée par la non acceptation de la différence et combien tu trouves cela injuste. Oui, tout ira bien maintenant.
      Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  2. Coucou Ma Françoise <3
    Je n'arrive pas à comprendre que notre société, qui se dit de communication et de transparence, soit aussi en dessous de tout !
    Une incompétence à ne pas avoir fait suivre cette notification si importante :((
    Notre Petit Prince a la chance d'avoir une famille aimante et ce sera sa force pour toute sa vie ;o)
    Ne jamais se laisser faire et je pense qu'il faille même mettre la presse au courant si ça n'avance pas dans la bon sens !
    Je trouve vraiment inadmissible que notre grand bonhomme est eu à vivre ce triste moment !
    Cette société, qui se dit intelligente, ferait bien de cultiver l'intelligence du coeur <3
    Je vous embrasse très fort et suis de tout coeur avec vous <3
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Claude, notre petit Prince a une famille aimante, il est bien entouré, et c'est très important. Tout va mieux maintenant. :-)
      Merci à toi. Je t'embrasse très fort, moi aussi.

      Supprimer
  3. Ma meilleure amie a un enfant "différent"...
    C'est effectivement un combat permanent. Il faut une persévérance constante. Je souhaite que le petit bonhomme courageux et sa maman la gardent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis si bien, Suzame, c'est un combat permanent. Lorsqu'on croit que cela va aller mieux, il y a autre chose qui vient se mettre en travers.
      Merci à toi. Belle fin de semaine.

      Supprimer
  4. Bonjour, et oui c'est bien triste tout ça, je dirais plus c'est lamentable de voir la société Française réagir ainsi. Il est interdit d'être différend, faut rentrer dans le moule ou bien ouste... du balai.
    Belle mentalité pour les gens handicapés. C'est un gros reproche que je fais à la France quand on voit en Espagne ce qu'ils font pour eux , cela fait plaisir à voir.
    bon enfin c'est rétabli pour ton petit-fils alors tout va rentrer dans l'ordre;
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout est rentré dans l'ordre, Marie-Jeanne, ce n'est plus qu'un mauvais souvenir.
      Bonne soirée à toi, et bon week-end. Bisous.

      Supprimer
  5. ... Rajoutons dans to propos l'incompétence des services administratifs, qui, si la personne lésée ne se bouge pas, persiste dans leur inefficacité...
    En France, on vous dit "non" avant de vous dire "oui".
    A ma mesure, j'ai été enfant rejeté bien des fois dans des endroits, pourtant ma seule tare était de ne pas avoir de parent...
    Ce petit bout de chou devra faire sa place avec sa meilleure arme : le courage.
    Ton texte m'a touché profond...
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense tout comme toi, Gilles : la meilleure arme de mon petit-fils sera le courage. D'ailleurs, si je l'ai nommé "le petit bonhomme courageux", ce n'est pas pour rien. :-)
      Merci à toi. Bonne soirée, et bon week-end. Bisous.

      Supprimer
  6. Bonjour Françoise :) Ton récit me touche, Noé a toute sa place parmi nous. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Philippe, Noé a toute sa place parmi nous.
      Merci à toi. Bises, et belle fin de semaine.

      Supprimer
  7. Comme c'est triste… évidemment cette rentrée loupée, vous n'aviez pas besoin de cela… mais espérons que le reste de l'année soit remplit de bons souvenirs qui gommeront les mauvais !!
    Bisous Lolo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre qu'il y aura de bons souvenirs, il ne faut pas rester sur une mauvaise impression. Le temps gomme tout, heureusement.
      Bisous, Laure, et bon week-end à toi et à ta petite famille.

      Supprimer
  8. Quelle société !!!!! et quelle cafouillage dans nos administrations !!!! Petit coeur, j'espère qu'il oubliera vite cette rentrée et qu'il passera de bons moments avec ses copains. J'aime beaucoup la chanson de Mannick que tu as mis. Bon courage a vous et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette chanson est très belle, je l'aime beaucoup.
      Merci pour tes mots, Marie. Gros bisous à toi, et courage pour ton week-end de boulot.

      Supprimer
  9. Très émue par ce récit, j'espère que tout est rentré dans l'ordre. Je m'imagine à la place de la maman, je me serais sentie bien mal. Mais j'aurais comme elle persévéré. Ces enfants là donnent de la force, mais tout devrait être plus simple que ce ne l'est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout est rentré dans l'ordre, Mel. Heureusement que mon petit-fils a des parents très présents et très aimants.
      Merci à toi. Bonne soirée et bon week-end.

      Supprimer
  10. Pauvre Noé, ce n'était pas facile, heureusement tout est rentré dans l'ordre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Laurence, tout est rentré dans l'ordre. Merci. :-)

      Supprimer
  11. La difficulté de cette rentrée ne se reproduira plus .... la famille a eu l'épreuve, l'a dépassée et est mieux armée pour l'année prochaine ... elle gardera la leçon !
    Noé a rejoint SA classe, la vie continue .... belle année scolaire à toi Noé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Danielle, et merci pour tous ces petits mots laissés ici et là. :-)
      Oui, Noé a rejoint sa classe, et la vie continue. :-)

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.