et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 24 juin 2014

Aujourd'hui, c'est la Saint Jean

Il y a quelques semaines, alors que je faisais du tri dans mon courrier, j'ai retrouvé plusieurs lettres que j'avais adressées à mon frère lorsque j'avais 17 ans, lui en avait alors 20, et qu'il se trouvait loin de la maison pour ses études. Je lui confiais mes petits soucis, mes questionnements, mes coups de coeur musicaux, les derniers films que j'étais allée voir, les derniers livres que j'avais lus, ce que j'en avais pensé, je lui confiais également mes émois sentimentaux. J'ai souri en lisant ces courriers. A cette époque, j'écrivais énormément à mon frère, je lui demandais conseil, je lui demandais de me dire quelle était la meilleure attitude à avoir, la meilleure réponse à apporter, ce qu'il pensait d'untel, s'il pensait que c'était un garçon sérieux, etc. Mon frère, pris par ses études et ses histoires à lui, ne me répondait pas toujours très vite, du moins pas assez vite à mon goût, et je lui en faisais la remarque, j'étais en attente de ses réponses, en attente de ses lettres. Son avis m'était très important et j'en tenais compte dans mes choix. En relisant toutes ces lettres, j'ai été émue en repensant à cette période où mon frère était mon confident, mon ami, à cette époque où il m'emmenait voir des concerts des Pink Floyds, des Who, qu'il m'emmenait au cinéma, qu'il sortait sa petite soeur, quoi ! Mon frère a toujours été très protecteur avec moi, peut-être parce que nous avions perdu notre père alors que nous étions jeunes, et qu'il se sentait un peu responsable de moi. Mon grand frère... désormais absent, et à qui je pense très souvent.

Aujourd'hui, c'est la Saint Jean...
.

14 commentaires:

  1. une pensée pour toi, Françoise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Coumarine, c'est gentil à toi. Je t'embrasse.

      Supprimer
  2. Des mots simples.
    Emouvant.
    J' ♥.

    RépondreSupprimer
  3. Très émouvant ton texte !!! Je n'ai pas eu de frère mais si j'en avais eu un je pense que j'aurais fait comme toi ! J'ai vécu ma jeunesse avec mon père (ma mère décédée jeune) et mes soeurs ! On ne raconte pas les mêmes choses à un papa bien qu'il ait été le meilleur des papas !!! Je me souviens avoir retrouvé du courrier de ma mère à son frère marin sur un bateau de guerre pendant la dernière guerre ... c'était également émouvant d'autant que son petit frère n'est jamais rentré à Brest son bateau ayant sauté sur une mine dans le détroit de Gibraltar à son retour de Toulon !!! La guerre était terminée ... Tristesse ! Un gros bisou à toi et pensées pour ton frère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton récit, Anne, très émouvant lui aussi.
      Un gros bisou également et une belle semaine.

      Supprimer
  4. C'est mignon et honorifique de penser à ton frère.absent physiquement mais pas mentalement...
    Je n'ai aucun courrier du passé. Pourtant j'en parcourais du papier avec mes stylos... Mais je ne suis pas nostalgique, j'ai tout jeté...
    Mes trois frères étaient pour moi des inconnus... Quant à ma petite soeur, aujourd'hui "absennte", je la haïssais quand j'étais enfant...
    Aujourd'hui je réalise que haine et amour sont bien sœurs jumelles..;
    Alors, je me joins à toi dans tes pensées, avec ma piètre manière, pour honorer ceux et celles qui sont "partis"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute de la nostalgie, oui, Gilles, mais aussi l'envie de continuer de parler de lui afin qu'il reste présent malgré son absence.
      Merci à toi pour tes pensées, c'est gentil. Bises.

      Supprimer
  5. très touchant, Françoise, je peux t'imaginer les lettres à la main, ton émotion passe à travers tes mots, j'ai un grand frère aussi de huit ans de plus que moi, enfant c'était mon Dieu, puis tu sais les choses de la vie, les conjoints...pas toujours sympas nous ont un peu éloignés l'un de l'autre dommage, mais quand ma mère très âgée tombe malade, alors là on se retrouve, on retrouve tout ce qui nous liait et nous lie encore et que personne ne pourra effacer...
    Bises mon aminaute, pensées douces.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Kath. Lorsqu'un beau sentiment lie deux personnes, ni le temps, ni même les personnes "pas toujours sympas", ne peuvent le défaire. :-)
      Belle soirée à toi. Bisous.

      Supprimer
  6. Un très beau texte, tu en parles parfois, on sent ce vide...De belles histoires, à la fois dans ton texte et dans les commentaires. Mon frère, plus jeune de 5 ans 1/2 a été mon meilleur ami, puis à présent c'est quelqu'un sur qui je peux compter.Il a un instinct sûr de la qualité des gens, je lui ai présenté des personnes et il ne s'est jamais trompé. Je l'aime beaucoup cela va sans dire C'est un personnage très particulier dans sa relation aux animaux, j'aurai l'occasion d'en parler. Je n'ai pas de soeur. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Lison, parle de ton frère, j'en serai heureuse.
      J'ai la chance d'avoir encore ma soeur, ma "grande" soeur.
      Bonne soirée à toi, Lison. Je t'embrasse.

      Supprimer
  7. Coucou Françoise <3
    Ton frère te manque et je pense que tu pourrais lui écrire pour lui raconter et même le rouspéter de ne pas te répondre ;o)
    Tu es riche de ce lien si fort <3
    Et je suis sûre que ton frère veille toujours sur toi <3
    Je t'embrasse fort
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude
      Oui, je suis sûre moi aussi que Jean veille toujours sur moi.
      Merci à toi pour tes mots. Je t'embrasse fort moi aussi. :-)

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.