et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 6 mai 2014

Nous sommes tous UN

« Nous sommes tous UN ». Voici une phrase de la chanson que je chantais dans mon rêve lorsque je me suis réveillée l'autre matin : « Nous sommes tous UN ». Je me suis réveillée avec ces mots dans la bouche. Un rêve léger et plein de vie.
Certaines nuits sont joyeuses et légères. Par contre, d'autres sont beaucoup plus sombres et angoissantes. L'autre nuit, par exemple, j'ai fait un cauchemar. J'étais chez moi, avec les miens, je me tenais un peu à l'écart, et lorsque je me retournais vers eux, ils étaient tous figés comme des statues de pierre, et je ne pouvais plus distinguer leurs visages, ceux-ci étaient devenus blancs et lisses. Je me suis réveillée en criant...
Etranges sont les rêves. Depuis que je suis gamine, je rêve énormément. Mes rêves m'emmènent parfois dans des contrées magnifiques. Je peux y voir des paysages d'une beauté incroyable et que j'aimerais savoir peindre à mon réveil pour ne pas les oublier... Mais ils m'emmènent aussi en des lieux sombres et froids... Ceux-là, je ne tiens pas à m'en souvenir. Et pourtant... Je suis persuadée que chaque rêve est détenteur d'un message. Mais quel message ?
Et tous ces personnages que l'on croise dans nos rêves ? Certains disent que nous sommes tous ces personnages, que ces personnages sont nous. Mais alors, la phrase que je chantais l'autre matin dans mon rêve "Nous sommes tous UN" aurait toute sa signification ?... C'est peut-être une réponse... Allez savoir...
.

6 commentaires:

  1. Quel beau rêve et quelle belle chanson, Françoise !
    Cela me rappelle un ancien article :
    http://fabulo.blogspot.fr/2013/01/monde-un.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'aller le lire, La Licorne. En fait, j'ai lu, et je lis encore, pas mal de livres à ce sujet, un sujet passionnant. :-)

      Supprimer
  2. Peut-être pour ça qu'on dit : tous pour un, un pour tous :-)

    Moi je suis sujette aux cauchemars depuis toute petite, et je me réveille parfois en hurlant et en apnée ...Heureusement qu'on sait me calmer :-)
    Les beaux rêves ne ma marquent pas, bizarre, si une fois je me rappelle avoir rêvé être la petite amie d'Alain Delon ....heu, lorsqu'il était jeune et beau ... et je l'ai dit à mon homme au réveil, ce qui l'a fait mourir de rire !!!
    Par contre comme toi, je vois des paysages magnifiques dans mes rêves et des personnes inconnues que j'ai pourtant l'impression de connaitre. Et je chante aussi très bien dans mes rêves et j'écris magnifiquement, je trouve de ces phrases que je suis incapable de réecrire le matin ...

    Gros gros bisous Françoise :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être, Nanou. :-)
      Les rêves nous emmènent dans des contrées magnifiques. Mais peut-être existent-elles vraiment quelque part, qui sait ?...
      Gros gros bisous à toi aussi, Nanou.

      Supprimer
  3. Je m'aperçois que je n'ai rien dit de ton "cauchemar", alors je reviens...

    C'est intéressant de constater le contraste avec ton "beau rêve" précédent...dans lequel tu avançais, avançais, avançais...sans peur et sans te poser de questions...
    Là, tu vois des "statues" figées...et des visages lisses et blancs...
    Peut-être une "réaction" au rêve précédent, justement ?
    Les statues se définissent par le fait qu'elles ne peuvent PAS bouger ou avancer...elles restent sur place, toujours "fixées" dans une position...
    Et les visages lisses et blancs semblent parler d'uniformité, de l'absence d'individualité...(ils se ressemblent tous, sans traits individuels).

    Comme tu le disais, les personnages, dans le rêve, peuvent représenter les différentes "facettes" de nous-même...ils sont tous "nous".

    Quand une partie de nous se sent "fringante" et libre...qu'elle se met en position d'avancer (et donc de changer)...il est fréquent que "d'autres parties de nous-m^mes", plus peureuses et plus conservatrices, se sentent menacées...et résistent au changement.

    Je dirais, que, peut-être (c'est à toi de voir), tu es "partagée" entre la "Françoise qui se sent libre et aventurière", tournée vers l'avenir et le devenir...et ces autres parties de toi, qui sont plus "figées" (statues).
    Elles se rappelleraient à toi dans ce cauchemar, non pour t'effrayer, mais pour que tu tiennes aussi compte d'elles ?

    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il y a une envie d'avancer, une envie de liberté, mais qu'il y aussi l'inconnu, et donc aussi la peur de l'inconnu, qui freine cette envie. A moi de travailler cette peur qui m'empêche peut-être d'avancer et d'aller là où mon moi intérieur m'appelle.
      Merci pour ton interprétation, La Licorne, interprétation qui rejoint la mienne.
      Bonne soirée à toi, et belle fin de semaine. Bises.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.