et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mercredi 20 novembre 2013

C'est difficile d'ouvrir une porte...

« Le Secret derrière la porte » - Joan Bennett

« C'est difficile d'ouvrir une porte quand on ignore ce que l'on va trouver derrière, mais c'est encore plus difficile de passer sa vie devant la porte sans l'ouvrir. Et le pire, tu sais quoi ? C'est de mourir sans savoir ce qu'il y avait derrière la porte. »
-> Jean-Paul Jody

34 commentaires:

  1. Ne sois pas inquiète Françoise, un petit coeur t'attend derrière la porte ;-)
    Bonne soirée, bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus, il y a le chiffre 7 sur la porte, mon chiffre fétiche, alors... :-)
      Bonne soirée à toi aussi, Philippe. Bises.

      Supprimer
  2. Coucou Françoise
    Trois petits mots : toc, toc, toc !
    Et la magie s'opère !
    Parfois il y a des portes plus accueillantes...
    Moi je suis trop curieuse pour ne pas l'ouvrir !
    Douce soirée
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude
      Tant qu'à faire, je préfère taper aux portes les plus accueillantes ! Après tout, libre à nous de choisir. :-)
      Une douce soirée à toi aussi, Claude. Je t'embrasse.

      Supprimer
  3. Merci Françoise pour toutes ces réflexions, pensées, citations...et dans lesquelles je viens régulièrement me ressourcer l'esprit, l'âme (enfin c'est comme on veut).
    Elles nous font entrer -justement et délicatement- par la grande porte de la vie.
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est moi qui te remercie de tes visites, Jean-Jacques. C'est grâce à toi, à vous tous, que ce lieu vit et vibre. Et tant mieux si c'est un lieu de ressourcement... :-)

      Supprimer
  4. Bonjour Françoise.
    "Et le pire, tu sais quoi ? C'est de mourir sans savoir ce qu'il y avait derrière la porte."
    Cela sous-entend que l'on ait éprouvé le désir d'ouvrir cette porte, sinon peu importe (sans jeu de mot :-) )
    Et la réalisation de (tous) nos désirs est-elle toujours souhaitable ou même possible ?
    J'en doute.
    Ne pas éprouver le désir d'ouvrir une porte ou choisir de ne pas l'ouvrir est une option aussi respectable, judicieuse, que l'attitude inverse.
    E fait, tout cela est bien trop complexe pour être appréhendé intégralement par quelques phrases imagées ou un commentaire laconique comme celui-ci.
    Je sais, j'enfonce des portes ouvertes :-)
    Bonne journée, je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces petites phrases disent à la foi bien peu et beaucoup...
      elles ont le mérite de donner à réfléchir sur des réalités loin d'être anodines....
      (moi aussi j'enfonce les portes.... :) )

      Supprimer
    2. Rom et Alain : Tout d'abord, merci pour vos commentaires. Et j'ai envie de vous dire que, vous connaissant un petit peu tous les deux, cela ne m'étonne pas que vous enfonciez l'un et l'autre les portes... :-)

      Supprimer
    3. @Rom :
      "Ne pas éprouver le désir d'ouvrir une porte ou choisir de ne pas l'ouvrir est une option aussi respectable, judicieuse, que l'attitude inverse."
      Exactement. Chacun fait comme il le sent, et surtout, nous n'avons pas à juger ce que décide l'autre... car il a sûrement ses raisons qui ne sont pas à discuter, car ce sont les siennes. :-)

      Supprimer
  5. La question est peut-être aussi : pourquoi se dirige-t-on vers cette porte-là… Et pas une autre…
    Et puis, des fois, on entrevoit bien que quelqu'un nous appelle derrière la porte…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela s'appelle l'intuition... et on dit qu'il faut suivre son intuition...

      Passe une belle soirée, Alain. Et merci. :-)

      Supprimer
  6. Au sujet de la (belle) photo illustrant ce billet, je remarque deux poignées sur la porte et quel est ce rectangle situé à droite de la porte ? Une serrure ? Sans doute, mon imagination ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est belle, hein, cette photo ?... :-)
      Une serrure ? C'est bien vrai. Il a fallu que j'agrandisse la photo pour voir en effet cette serrure. Je ne l'avais pas vue. Donc, elle n'existe pas... pour moi. :-)
      Belle fin de journée à toi, Rom, et ravie de te revoir sur la toile.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  7. "Lorsque tu poursuivras ton bonheur, des portes s'ouvriront où tu ne pensais pas en trouver et où il n'y aurait pas de porte pour un autre."
    Joseph Campbell

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle citation de Joseph Campbell, La Licorne ! Merci. :-)

      Supprimer
  8. Une réflexion qui ouvre bien des portes: sympa ce texte. Bises, Françoise
    Au fait qu'est devenue cette jeune fille qui avait eu un accident?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lison, va sur mon blog "Des mots pour le dire". J'ai mis de ses nouvelles dans les commentaires.
      Bonne soirée, et gros bisous.

      Supprimer
  9. Les portes sont faites pour être ouvertes et fermées sinon il vaut mieux faire comme chez moi, je les ai toutes enlevées ! Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) C'est une solution... :-)
      Merci de ta visite, Ariaga. Bonne soirée.

      Supprimer
  10. J'ai pris le risque d'ouvrir la porte. Déclenchement d'un tsunami. Puis, renouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as donc bien fait, Bonheur du Jour. :-)
      Bel après-midi à toi, et merci de ta visite.

      Supprimer
  11. J'ai du mal avec les portes...chez moi, j'ai supprimé ces obstacles, ne laissant que celles indispensables, comme un symbole de liberté, d'ouverture, d'espace... c'est fou ce que les visiteurs apprécient, beaucoup ont fait de même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez moi non plus, il n'y a pas beaucoup de portes, et celles qui existent, sont toujours ouvertes. :-)
      Bonne soirée, Hubert, et bon dimanche.

      Supprimer
  12. Citation et photos très inspirantes, Françoise

    J'ai déjà vécu le contraire. Emprisonné sous une immense charge de foin, j'avais complètement le souffle coupé. Ce n'était pas la peur qui m'habitait, mais la curiosité. Je me croyais à quelques secondes près de voir ce qu'il y aurait quand s'ouvrirait la porte d'un ailleurs. Je suis revenu mystérieusement à la vie sans ce qu'il y avait derrière la porte que j'avais failli franchir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jackss,
      Nous saurons un jour, nous saurons ce qu'il y a derrière cette porte... mais nous garderons le secret...
      Bon après-midi à toi, et merci pour cette anecdote.

      Supprimer
  13. Avec les portes, tout est compliqué !
    les ouvrir, les fermer, les tenir entre ouvertes, les bloquer !!!
    Mais c'est quand on n'en a pas qu'on se rend compte
    qu'elles peuvent servir de temps en temps. :)
    Heu, finalement, je crois que c'est vrai pour tout ! (ou presque )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Théo
      (sourire) Oui, tu as raison, c'est à l'usage qu'on s'en rend compte, et dans presque tous les domaines, en effet :-)
      Bon après-midi, et merci de ta visite.

      Supprimer
  14. Pour moi, il y a la porte qui cache et celle qui sépare. Et puis, il y a la fermeture qui répare l’espace éparpillé. Nul n’échappe à la porte invisible qu’il construit sur son visage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli commentaire, B. et je vous en remercie. Bienvenue à vous ! :-)

      Supprimer
  15. bonsoir Françoise....... moi je pense, qu'il faut agir..... il faut ouvrir la porte... il faut pouvoir parler, il faut dire ce que l'on pense, il faut tenter de se faire comprendre... On ne peut vivre dans l'angoisse, rester dans l'impasse...
    hi.... je te fais un gros bisou... il est 23H15.... je viens de voir un film angoissant dans un lieu tenu par des religieuses où l'on enfermait les filles-mères

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma chère Loula,
      Vivre dans l'incertitude, adopter la politique de l'autruche, ou au contraire, oser, foncer, affronter ? C'est à chacun de voir. On peut y laisser des plumes (d'autruche :-)) dans les deux cas, mais à choisir, je préfère moi aussi "oser"... même si je n'ose pas toujours... (sourire)
      J'espère que ce film ne t'a pas fait faire de cauchemar ?..
      Bon après-midi, ma soeur gémelle. Gros bisous.

      Supprimer
  16. Il m'est arrivé parfois d'imaginer vivre dans une maison sans porte.
    Avec une réticence toutefois à supprimer celle des toilettes...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.