et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 30 juin 2013

Accepter la fragilité de l'autre…

Il n'y a rien de plus important en amour que d'accepter la fragilité de l'autre : c'est ce que j'appelle la douceur. Et rien de plus important dans la sagesse, que d'accepter sa propre fragilité. (André Comte Sponville)

Petite fleur sauvage

6 commentaires:

  1. quand ma fragilité consiste à se mettre sous la complète dépendance de l'autre, quand ma fragilité consiste à être l'instrument du désir de toute puissance de l'autre, quand ma fragilité consiste à se couler dans la volonté de l'autre dans l'espoir toujours déçu d'être aimé, faut-il l'accepter ?

    Quand la fragilité de l'autre consiste en son désir de me soumettre à sa volonté, quand sa fragilité consiste en sa perversité narcissique, faut il l'accepter ?

    vous me répondrez peut-être qu'alors il n'y a pas d'amour mais l'enfant, le tout petit n'est qu'amour et désir d'amour.


    Je vous souhaite une belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Irène, et bienvenue.
      Oui, bien sûr, en raisonnant ainsi la fragilité n'est pas mise en valeur, et pourtant, pouvoir montrer sa fragilité, ses faiblesses, c'est se montrer bien souvent tel(l)e que l'on est, sans artifices. Mais c'est vrai qu'il y a des risques aussi, comme dans tout d'ailleurs. Et peut-être avez-vous une bonne raison pour penser ainsi… sûrement. C'est vrai que certain(e)s savent bien jouer avec la fragilité de l'autre, ce n'est pas en leur honneur, d'ailleurs, je pense…
      Merci de votre visite et de votre commentaire, Irène. Bonne soirée à vous.

      Supprimer
  2. Parfois l'autre ne voit pas notre fragilité ou en profite pour nous tenir sous sa coupe, mais lorsque qu'on a la chance que chaque personne d'un couple accepte celle de l'autre et vice versa ce n'est que du bonheur.

    Je t'embrasse ma chère Françoise et te souhaite une douce semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma chère Laudith
      Oui, je pense tout comme toi, mais c'est vrai que je n'avais pas songé au côté dangereux de trop montrer sa fragilité, au fait que l'autre peut s'en servir contre nous. Je ne veux pas y penser… je ne veux voir que le côté positif de cette citation.
      Je t'embrasse moi aussi, Laudith, et te souhaite également une douce semaine.

      Supprimer
  3. Bonsoir Françoise, je n'ai pas "entendu" le mot amour, comme étant l'amour dans un couple uniquement dans cette citation, mais l'amour que l'on porte à l'humain à l'autre et regarder avec compassion,son coté fragile et ses faiblesses. Il faut arriver à accepter nos propres fragilités et faiblesses, pour accepter celles des autres. Dans la liturgie Orthodoxe, le prêtre demande au fidèles de se lever en disant: "Sagesse debout!"
    Imagine, être interpellé, sagesse ! Allez debout, bises Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kath
      Debout ! Oui, voilà, je suis débout ! depuis un petit moment déjà ! (sourire)
      Oui, je comprends ces mots ainsi, le mot amour étant dans cette citation l'amour universel que l'on porte à son prochain, et pas que l'amour dans un couple.
      J'ai presque terminé "Après l'extase, la lessive", je vais d'ailleurs mettre un extrait ce matin. :-)
      Belle journée à toi, et de gros bisous.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.