et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 2 avril 2013

Vivre sans entrave

Ces derniers temps, je bosse sur un travail important qui demande un gros effort de concentration. Mais certains moments, je fatigue et je n'arrive plus à me concentrer correctement. Je ne suis sûrement pas la seule dans ce cas. J'essaie alors d'appliquer ce dont parle Pema Chödrön dans son livre : "Vivez sans entrave". Je m'arrête quelques minutes, je me sors la tête du boulot, je vais faire un tour dehors si je le peux, je marche, je regarde le ciel, les nuages, je respire. Pema Chödrön dit qu'il est bien de faire des pauses régulières, même de deux ou trois minutes, des pauses en pleine conscience, sans s'encombrer de pensées parasitaires. Si vous ne travaillez pas chez vous, comme moi, et que vous êtes "coincé(e)" dans un bureau, vous pouvez juste prendre deux ou trois grandes respirations durant quelques minutes, l'important étant de faire de petites pauses et de lâcher prise avec toutes les pensées qui vous assaillent. Je parle du lieu de travail, mais il est bon aussi d'apprendre à faire ces petites pauses n'importe où, à n'importe quel moment de la journée, juste pour se retrouver et être avec soi. "Soyez simplement là où vous êtes."

Elle dit aussi (je ne sais plus si c'est dans ce livre ou un autre qu'elle a écrit) que continuer à répéter certains actes, alors que l'on sait qu'il vaudrait mieux les arrêter -ceux-ci n'étant pas bons pour nous-, ce n'est pas être libre, c'est être dépendant, ce n'est pas vivre, c'est tourner en rond. Si l'on arrive à se détacher de ce qui nous entrave, si l'on parvient à s'en délivrer, on pourra se tourner vers autre chose, on pourra découvrir, avancer, évoluer, et non pas piétiner et avoir l'impression de ne rien faire de sa vie, et cela empêchera parfois la déprime. La vie n'est pas une salle d'attente, la vie est faite pour vivre une multitude de choses, sinon à quoi cela rimerait-il qu'on nous l'ait donnée ?...
.

10 commentaires:

  1. Oh, comme il tombe à point ce billet ! Comme j'aimerai bien me détacher complétement de ce qui me fait mal, c'est mon souhait de tous les jours, car je traîne comme tout le monde, un boulet dont je me passerais bien volontiers. J'essaie tant bien que mal de me protéger, parce que je suis consciente que moi seule peut prendre de la distance, j'y parviens quelques fois mais les "autres " me rappellent que pour leur échapper totalement, il faudrait que je vive, soit en ermite, soit sur une autre planète. Cela n'a rien avoir avec le boulot, car je ne travaille pas, simplement ma relation aux autres est parfois insupportable, les injustices, les mensonges, je ne les supportent plus et ils sont légion, elle a raison Pema, faut pas piétiner, ressasser, merci Françoise pour ce billet et si je piétine encore un peu ce matin, c'est qu’avec un talon factice,j'ai bien envie d'écrabouiller certaines personnes, je sais je ferais mieux de m'occuper de moi, car je vais finir par ressembler à Don Quichotte
    Bises Françoise, belle journée et je te souhaite de dénouer tes soucis du jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, je te conseille de lire ce livre, Kath ! avant d'écrabouiller certaines personnes ! (sourire)
      Tu parles d'injustice... oui, il y en a de l'injustice, témoin un couple d'amis dont je parle sur mon autre blog. Mais on ne peut pas changer les autres, il faut donc faire avec et affronter les déceptions...
      Bises à toi aussi, Kath, et belle fin d'après-midi.

      Supprimer
    2. je viens de lire ton billet sur l'autre blog, je vais commander ce livre, j'en ai besoin, ce sera un bon support pour le lâcher prise, que j'oublie trop souvent et que je regrette après, mais un peu trop tard! Merci Françoise et une belle nuit à toi.

      Supprimer
    3. Tu verras, Kath, ce livre est vraiment très intéressant. Idem pour celui dont j'ai parlé il y a quelques jours : "Entrer en amitié avec soi-même". Pema Chödrön a une ouverture de coeur exceptionnelle, et elle nous en fait profiter.
      Belle journée à toi, Kath. Je t'embrasse.

      Supprimer
    4. Il est dans le panier ! je devrais le recevoir bientôt, j 'en ai ajouté un autre d'un autre auteur, qui me semble au vu des commentaires des lecteurs très intéressant aussi de Jack Kornfield, "Après l'extase, la lessive"
      Quatrième de couverture :"Dans le domaine de la spiritualité, tous les récits, tous les enseignements, semblent avoir la même fin : l'éveil. Or, passé ce rare moment de plénitude, la vie reprend son cours, avec ses obligations et ses désagréments. Comme le résume avec humour Jack Kornfield : «Après l'extase, il y a la lessive.»
      Intrigué par ce versant jamais évoqué de la vie spirituelle, qui pourtant en éclaire la finalité, ce dernier a enquêté auprès de maîtres zen, de lamas, de rabbins, d'abbés ou de nonnes, qui, chacun à leur manière, tirent de leur expérience un message primordial : il n'existe pas de parcours idéal mais pour être authentique et bénéfique, la vie spirituelle doit se réaliser ici et maintenant.
      Bisous belle journée à toi

      Supprimer
    5. "Après l'extase, la lessive", tout un programme !... Peut-être bien que je vais me laisser tenter, moi aussi, Kath, et le mettre dans le panier ! Ce que tu as écrit, et ce que j'ai lu de ce livre sur le site Amazon, me parle. Un livre sûrement très intéressant, je le sens. Merci, Kath ! :-)
      Bel après-midi, et bisous.

      Supprimer
  2. je m'y efforce, de toutes manières, je déteste me sentir entravée : comme c'est inévitable dans nos responsabilités sociétales, je trouve des subterfuges en y trouvant des attraits (comme l'accomplissement pour un mieux être etc..) Je suis en stage depuis deux jours, je suis concentrée 8 heures/jour sur des recherches aussi, je suis aussi crevée qu'avec mes stagiaires !:) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Kristel ! J'ai pensé à toi en postant ce billet, et je pensais bien que tu déposerais un petit mot. Merci ! Et courage pour la suite de ton stage. Gros bisous et douce nuit à toi.

      Supprimer
  3. Je suis content d'avoir écrit ma Note d'hier sans avoir lu la tienne car je la voulais spontannée. Mais j'y retrouve beaucoup de choses apprises au CALME il y a une dizaine d'année (comme ces pauses et respiration). Quant à la 2ème partie, j'ai aussi mon "pense-bête" avec la prière de la sérénité. Voilà, Françoise, bien aimmé la lre ce jour ta Note, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos notes respectives sont donc en harmonie, Louis-Paul. Sans nous concerter, nous avons quasiment parlé du même sujet. (sourire)
      Belle soirée à toi, et bonne fin de semaine. Je t'embrasse.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.