et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 9 avril 2013

Je ne comprends pas...

On a beau avoir de bonnes raisons pour détester ou haïr une personne, celle-ci ayant fait du mal ou ayant causé du tort à d'autres personnes, je ne comprends pas que l'on puisse se réjouir de sa mort. Se réjouir de la mort de quelqu'un me dépasse. Je pense notamment à Margaret Thatcher et à certaines réactions entendues à la télé ou à la radio.
Votre avis ?...
.

24 commentaires:

  1. Bonsoir Françoise,
    Que dire dans de telles situations, pas grand chose à part que tout cela est honteux...
    En vous souhaitant une bonne fin de soirée et au plaisir de vous relire ou de vous voir sur mon blog.
    Cordialement
    Floralie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Floralie, merci de votre visite et de votre avis. :-)
      Bonne soirée à vous, à bientôt.

      Supprimer
  2. Couleur Pierre9 avril 2013 à 22:16

    Mon avis ? Se tenir à l'écart du côté sensationnaliste des médias :)

    C'est pas toujours simple, parce que l'info (ou ce qui en tient lieu...) est omniprésente, mais qu'est-ce qu'on est tranquille loin de ce brouhaha d'avis personnels, sans autre intérêt que mettre en évidence mesquineries et bassesses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment ce qu'il faut faire, Pierre, et c'est ce que je fais généralement, s'écarter de tout ce côté sensationnaliste ! Il ne faudrait pas appuyer sur le bouton de la radio ou de la télé, en fait, surtout au moment des infos !
      Bonne soirée à toi, et merci de ta visite ! :-)

      Supprimer
  3. Surtout qu'on ne parlait plus d'elle et qu'elle était malade depuis des années. A la limite, se réjouir de sa maladie aurait été plus franc. Je ne connais pas suffisamment sa politique pour en parler. Je ne trouve pas très bien de se réjouir ainsi de sa mort alors qu'il y a belle lurette qu'elle ne faisait plus de mal à personne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Béatrice, et merci pour ton passage et ton avis, que je partage ! :-)
      Belle soirée à toi.

      Supprimer
  4. Je suis bien d'accord avec toi, Françoise. J'ai ressenti une certaine tristesse en apprenant la mort de cette femme qui fut considérée en ce temps comme une personnalité de premier plan qui a sorti de l'ornière la Grande Bretagne en grande perdition économique. Aujourd'hui certains la vilipendent considérant qu'elle fut une chantre du capitalisme devenue mondialisation avec tous les excès qu'on connaît aujourd'hui.

    Il me semble qu'on aime bien actuellement clouer en place publique les puissants. Tous ces excès me mettent fort mal à l'aise mais sans doute est-ce dû à cet état de crise dans lequel les puissants nous ont plongés. Une sorte de raz le bol sans doute. Ce qui est sûr, c'est que je ne participe pas à la curée tout en m'indignant de la corruption, des parjures, de la malhonnêteté et de bien d'autres choses encore. S'informer oui mais de façon mesurée en choisissant bien son média.
    Je t'embrasse ma chère Françoise. Belle et douce nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma chère Malou,
      Merci pour ce commentaire si riche et intéressant. « S'informer oui mais de façon mesurée en choisissant bien son média. » Oui, il faut être très vigilant dans ce que les médias nous rapportent, tu as raison. Comme le dit Pierre, un peu plus haut, ils ont souvent trop tendance à verser dans le sensationnalisme. Prudence, donc !
      Je te souhaite une très belle journée, ma chère amie, et je t'embrasse très fort.

      Supprimer
  5. Les médias racontent ce que leurs lecteurs attendent ! J'ai entendu souvent certaines gens se réjouir aussi de la mort ou de la maladie d'un proche en ajoutant des détails comme: "ça te fait de la peine à toi qu'il ou elle soit mort (e) ou malade ? Moi pas,c'est tant mieux". Comme si eux mêmes étaient à l’abri de la maladie et de la mort, quel orgueil!
    Quand il s'agit de déverser leur haine certaines personnes se réjouissent du malheur des autres, une autosatisfaction tellement humaine que certains médias l' entretiennent, comme un jardin d'agrément.
    RIP Margaret.
    Belle journée Françoise, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les médias racontent ce qui fera le plus d'audimat, c'est bien connu, ce qui est le plus vil, parfois. Ils n'ont aucun respect et n'épargnent personne. Je ne les supporte plus. Mais comment éviter de les entendre, à moins de vivre constamment recluse et des boules quiès dans les oreilles !...
      Belle journée à toi aussi, Kath. Des bisous.

      Supprimer
  6. Bonjour,

    il y a les sentiments nobles et ... les autres. Je n'en suis pas fière mais je reconnais m'être réjouie de la mort d'une personne qui m'a blessée profondément pendant mon enfance-adolescence, il s'y mêlait le fait de savoir qu'elle ne pouvait plus nuire à d'autres, même si, malheureusement, je lui donne encore la possibilité de me faire du mal. je reconnais que ce sentiment est complètement égoîste et auto-centré. Oui, il faudrait que je parvienne à déposer cette détestation pour ne pas écrire un mot plus violent.

    Par contre, je ne me prononce pas sur le rôle de Mme Thatcher, ni sur l'incidence de certaines de ses mesures sur certains de ses compatriotes ni sur la façon dont les médias utilisent leurs témoignages. Je ne réponds qu'à la première phrase de votre billet.
    Belle journée à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nicole,
      Chacun a le droit de penser différemment, chacun a des raisons de penser autrement. Heureusement que la libre expression existe, c'est enrichissant pour tout le monde !
      Merci de votre commentaire, Nicole. Bel après-midi à vous.

      Supprimer
    2. Françoise,

      je souhaite préciser que je ne parle pas de "penser" mais de "ressentir". Je peux parfaitement écrire que "la haine n'apporte aucun réconfort", seulement cette haine pour le mal subi et durable, je ne suis pas encore parvenue à la déposer. Heureuse êtes vous d'être pure de ce sentiment.
      Bonne soirée

      Supprimer
    3. Oui, Nicole, vous faites bien de le préciser, car "penser" et "ressentir" sont deux choses très différentes, en effet.
      Belle soirée à vous, et merci.

      Supprimer
  7. je suis totalement d'accord avec toi !

    RépondreSupprimer
  8. Quand la mère Thatcher est morte, j'ai pensé : bon débarras !
    J'y peux rien c'est venu spontanément !
    je regrette profondément, c'est vrai de vrai, une bien brave femme Mamy Thatcher :
    - Grande amie personnelle de Pinochet, cet homme admirable !
    - responsable de la mort de grévistes de la faim, prisonniers politiques, qui avaient pas compris qu'il faut creuver quand on est pauvre.
    - Briseuse de grève et reine de la répression des mineurs qui réclamaient de quoi vivre décemment.
    - Sous Thatcher, les riches sont devenus plus riches, les pauvres plus pauvres.
    - Elle est la grande prêtresse du capitalisme financier et de toutes ses dérives actuelles
    - Grace à sa politique du tout libéral et de la fin du social on est aujourd'hui dans la m.... en Europe...
    - etc ...

    Ah oui comme je regrette mes pensées politiquement incorrectes !
    vive la morte !
    Vive la crise ! Merci de nous laisser un système fait sur mesure pour les riches
    vives les riches !
    et salauds de pauvres !
    Vive Thatcher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alain, je savais que tu réagirais ainsi. Je suis au courant et je suis consciente de tout le mal qu'a fait Margaret Thatcher, je la blâme pour tout cela, mais, et je n'y peux rien moi non plus, je ne comprends pas que l'on puisse se réjouir de la mort de quelqu'un. C'est tout...
      Bon après-midi à toi, et merci de t'être exprimé si franchement ! :-)

      Supprimer
  9. La haine n'apporte aucun réconfort... se réjouir de la mort de quelqu'un est donc bien inutile.
    ♡♥♡ Bizzz Lolo ♡♥♡
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le pense aussi, Laure. Merci de t'être exprimée à ce sujet.
      Bonne soirée à toi, et de gros bisous.

      Supprimer
  10. Il existe quand même sur cette terre quelques personnes dont on peut se réjouir de leur mort. Je ne pense pas a Margaret Tatcher mais à bien d'autres dont les actes nous ont fait frémir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr, Eve, tu as le droit de le penser, et c'est vrai que certaines personnes ne méritaient pas de vivre, je le conçois.
      Merci de ta visite, et bonne soirée à toi.

      Supprimer
  11. Bonsoir Françoise. Comme tu le dis, chacun pense ce qu'il veut. J'ai eu la même réaction que toi, en entendant des collègues pendant la pause de midi, se réjouir de la mort de Margaret Thatcher. J'ai simplement répondu, elle était mortelle comme tout un chacun. Se réjouir qu'elle soit battue à des élections, se réjouir qu'elle soit obligée de renoncer au pouvoir, je comprends. Se réjouir qu'elle "subisse" le sort qui nous est à tous réservé, j'avoue comme toi que cela me dérange. Mais bon, libre à chacun, libre à nous aussi d'être "dérangée". Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir mon amie Kat, comme je suis contente de te voir sur la toile ! (sourire)
      Oui, tu dis très bien ce que je pense également, et c'est vrai que chacun est libre de dire et de ressentir différemment, à nous de respecter l'opinion de chacun.
      Bonne fin de soirée et douce nuit à toi, ma douce. Je t'embrasse fort.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.