et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 8 mars 2013

La puissante introspection de Jill Bolte Taylor

Une histoire étonnante et émouvante qui m'a particulièrement intéressée et touchée.

« Peu de spécialistes du cerveau souhaiteraient vivre l'attaque foudroyante dont Jill Bolte Taylor a été victime, bien que cette expérience lui ait permis d'observer comment les fonctions de son cerveau, gestes, parole et conscience de soi se sont arrêtées les unes après les autres. »

Pour regarder la vidéo, un petit clic -> ici.

22 commentaires:

  1. whaou!!!! Je t'adore pour ce genre de truc que tu partages entre autres....Merci Françoise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, c'est un pratiquant du groupe de méditation qui nous l'a fait découvrir hier soir.
      Eh bien, je suis heureuse de partager cela avec toi, Hélianthine, et c'est moi qui te remercie ! :-)
      Bises, et belle fin de semaine à toi.

      Supprimer
  2. C'est juste passionnant, cette femme est impressionnante! Merci pour ce partage Françoise. Il me semble que la méditation renforce cette partie droite du cerveau qui favorise la sérénité et la paix, je crois avoir lu cela quelque part, et en tout cas cette femme l'explique parfaitement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu le dis bien Sarah, c'est juste passionnant ! :-)
      Et en effet, la méditation renforce cette partie droite du cerveau. Alors méditons, méditons, car le monde a besoin de sérénité et de paix !
      Belle soirée à toi, Sarah, et merci de ta visite.

      Supprimer
  3. C'est très "américain" ce type de show, il n'empêche que c'est touchant au plus haut point, merci pour le partage Françoise, c'est très intéressant tous ces ressentis durant la crise, une belle leçon de vie, je ne savais pas que la méditation renfonçait la partie droite du cerveau et que celle ci favorisait la paix et la sérénité, j'ai du boulot ^^!! A bientôt Françoise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as du boulot ? Alors au boulot, Kath ! (sourire)
      Oui, c'est assez étonnant ce qu'elle explique, et aussi ce qu'elle a vécu. Je pense à mon petit-fils qui a fait sa rupture d'anévrisme il y aura bientôt deux ans, savoir par où il est passé lui ? mais il était trop petit pour s'en souvenir, il en aurait des choses à nous raconter pourtant, j'en suis sûre.
      Belle fin de journée, Kath. Bises du soir.

      Supprimer
    2. J'ai lu, l'histoire de ton petit fils, je venais déjà te lire, sans participer, je me souviens que j'attendais avec impatience, une suite favorable et venait aux dernières nouvelles avec l'espoir qu'il s'en sorte au mieux, un très beau témoignage pour un petit garçon très courageux.
      je sais pour avoir suivi mon père qui a souffert d'une ischémie, le long chemin qu'il faut parcourir, l'entourage qui est dérouté de ne plus rencontrer la même personne d'avant l'accident et pourtant, la vue qui était partie est revenue, floue certes, la parole enlevée aussi ainsi que la motricité même si incertaine et la mémoire ah la mémoire, bien qu'empêtrée dans de faux souvenirs, s'accrochait, mais s'accrochait!
      le cerveau est plein des mystères ! Bises Françoise, une belle fin du jour.

      Supprimer
    3. En fait, c'est cela, il faut arriver à faire le deuil de la personne telle qu'elle était avant, ou telle qu'elle aurait pu être. C'est ce qui a été le plus dur pour les jeunes parents, surtout que mon petit-fils était en avance pour ses deux ans. Après sa rupture d'anévrisme, il est reparti de zéro, mais j'ai espoir qu'il récupère entièrement, parce que, oui, le cerveau est plein de mystères.
      Belle soirée à toi, Kath. Bises.

      Supprimer
  4. Son témoignage est bouleversant et plein d'espoir ! Merci beaucoup Françoise pour ce beau partage :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Philippe, tu l'as dit : bouleversant et plein d'espoir ! Et là aussi, je pense à mon petit-fils...
      C'est moi qui te remercie. Bon week-end à toi. Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. je vais être hors sujet et pourtant j'ai regardé la vidéo que je ne commente pas...
    je vais méditer un peu !

    Bonne fête Françoise !

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Je comprends, Elisanne.
      Merci d'avoir pensé à ma fête, c'est très gentil à toi.
      Je te souhaite une belle fin de journée, et un beau dimanche.
      Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer
  6. ah ! Elisanne a eu la même idée ! tant mieux. Bonne fête ma douce Françoise ... et méditons, méditons.
    je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Sable, c'est très gentil à toi également. Et méditons, oui, méditons, c'est la Terre et le monde tout entier qui en bénéficieront...
      Je t'embrasse très fort, moi aussi.

      Supprimer
  7. Mon amie Françoise,
    Avant que la journée se termine, je viens te souhaiter une bonne fête.... et je te remercie de ton gentil mot...... je te fais un gros bisou et à bientôt.... j'ai pris du retard....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ma chère Loula. Moi aussi, je te fais un gros bisou. A bientôt, ma soeur gémelle :-)

      Supprimer
  8. Mince j'ai raté la fête moi....
    :-(

    RépondreSupprimer
  9. Etonnant tout ce qu'elle nous dit !
    Merci de nous faire connaître ce témoignage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Gazou ! Bonne soirée. :-)

      Supprimer
  10. Quel charisme !
    C'est fabuleux de pouvoir ainsi suivre, étape après étape, les détours ou lignes droites que prend notre cerveau pour nous garder connectées...
    J'ai écouté, les oreilles totalement offertes, tout ce qu'elle nous explique concernant les neurotransmissions et les perceptions qui en viennent.
    Mais pour ce qui concerne "l'énergie", je reste sur mes attentes...
    De suite, on devine cette femme très généreuse et offerte à la vie
    et je ne peux m'empêcher de sentir les traductions heureuses qu'elle choisit pour donner un sens à ces "extraordinaires".
    J'aurais aimé qu'elle nous détaille plus ces incidences chimiques qui colorent nos sensations.
    Cette "perte de soi" est souvent présentée comme un aller vers un ailleurs sans stress où seule une unité bienveillante nous attend,
    est-ce une réalité ou juste un sentiment né d'un besoin de protection lié à notre nature physique ?
    Hum... Je suis désespérante, s'pas !

    Mais je vous remercies de tout coeur,
    cette heure passée ici conforte cette belle curiosité dont mes heures ont parfois besoin pour être mieux reçues et savourées encore.
    Je vous espère ce dimanche tout paisible et heureux !
    Tout cordialement,
    Lydaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Lydaine,
      Non, vous n'êtes pas désespérante, vous ressentez autrement, c'est tout, et vous en avez tout à fait le droit :-)
      Merci pour votre gentillesse et pour vos mots uniques à vous, et si agréables à lire.
      Belle fin de soirée et douce nuit.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.