et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 19 mars 2013

Entrer en amitié avec soi-même

Je viens de finir de lire : « Entrer en amitié avec soi-même », un livre de Pema Chödrön. J'ai beaucoup aimé. Tout le monde devrait lire ce livre, il fait un bien fou ! Je vous le conseille. Il fera désormais partie de mes livres de chevet.*
Ci-dessous, un extrait, mais qui n'est qu'un tout petit aperçu...

« On passe sa vie à faire face à des obstacles. Le guerrier doit toujours affronter des dragons. Bien sûr, le guerrier prend peur -surtout avant le combat. C'est effrayant. Néanmoins, le coeur tremblant et tendre, le guerrier se rend compte qu'il est prêt à entrer dans l'inconnu et ensuite il avance à la rencontre du dragon. Le guerrier se rend compte que le dragon n'est rien d'autre qu'une affaire inachevée qui se présente et que c'est vraiment avec la peur qu'il doit travailler. Le dragon n'est qu'un film qui se déroule et il peut apparaître sous de multiples formes : l'amant ou l'amante qui nous a laissé tomber, le père ou la mère qui ne nous a jamais assez aimé, quelqu'un qui nous a fait du mal. Fondamentalement, ce que nous travaillons, c'est notre peur et notre tendance à nous retenir, qui ne sont pas nécessairement des obstacles. Le seul obstacle est l'ignorance, ce refus de regarder ce qui reste en plan. Si chaque fois que le guerrier sort pour affronter le dragon, il dit : "Ah ! c'est encore un dragon. Pas question de l'affronter", et se contente de filer, alors la vie devient une histoire qui se répète indéfiniment : se lever le matin, sortir, affronter le dragon, dire : "Pas question", et filer. C'est ainsi qu'on devient de plus en plus timide, de plus en plus effrayé, une espèce de bébé. Personne ne nous nourrit, mais on est encore au berceau et on ne passe jamais ses rites de puberté. »
-> Entrer en amitié avec soi-même, Pema Chödrön, p. 138-139.

* et peu importe si vous n'êtes pas bouddhiste (je ne le suis pas), il s'adresse à tout le monde.
.

16 commentaires:

  1. "Le seul obstacle est l'ignorance, ce refus de regarder ce qui reste en plan. " tu ne peux pas savoir combien cela me parle :)) J'ai su affronter le dragon cette dernière année et çà fait du bien crois moi ! et dorénavant, j'aime l'affronter, aller au taquet :) il ne faut y voir rien de négatif, c'est une force tellement positive au contraire, loin de la gentillesse-peur-naiveté-crainte de déplaire etc.. :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Kristel, je sais combien cela te parle... :-)
      Si tu as l'occasion de pouvoir lire ce livre, fais-le, je suis sûre que tu aimeras. Moi, il m'a fait infiniment de bien.
      Bonne soirée à toi, et douce nuit. Gros bisous.

      Supprimer
  2. c'est vrai la peur nous retient et nous bloque. La peur de l'inconnu, de la souffrance. Apprendre à connaitre, combattre l'ignorance, qui nous bloque, voilà un beau challenge et un bel axe de marche.
    Merci Françoise.
    Info hors sujet mais "j'ai envie d'en parler "(!) ciné : je suis allée voir Syngué sabour, l'histoire d'une femme afghane qui soigne son mari inconscient et qui se raconte. Portrait de femme magnifique à Kaboul. Et j'ai vu aussi Wadjda : petite fille en Arabie saoudite qui veut absolument un vélo ( interdit aux filles ). Deux films intéressants. Tu connais ?
    Allez je te laisse !
    Bonne soirée Françoise, je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie, ma chère Sable :-)
      En ce qui concerne les films, non je ne les ai pas vus, je ne vais pas au cinéma en ce moment, mais je regarderai s'ils passent près de chez moi, et puisque tu me dis qu'ils sont bien, je tâcherai d'aller les voir.
      Je te souhaite une bonne fin de soirée, et une bonne nuit. Et je t'embrasse très fort, moi aussi.

      Supprimer
  3. J'ai lu Pema Chödron, c'est en effet très intéressant...et simple et cela s'adresse à tous quelque soit sa religion ou sa non religion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle écrit très simplement et c'est à la portée de tout le monde.
      Bonne soirée, Gazou.

      Supprimer
  4. Ce livre me paraît intéressant et plein d'humour sur nos peurs de trop exacerbées, c'est amusant," "Ah ! c'est encore un dragon. Pas question de l'affronter" Enfant, les dragons étaient légion et ils me faisaient mal au bide, à présent, ils sont tout aussi nombreux, je n'ai plus la colique, mais un sentiment non pas de guerrière, non, juste que je les regarde d'en haut, ça grouille pas mal et ils finissent par s'entretuer, seuls sans mon aide.
    Une belle journée Françoise, merci pour la découverte, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dragons ont plusieurs visages, et certains que l'on croyait dangereux, se sont avérés en fait tout à fait inoffensifs. C'était juste notre pensée qui les déformait. Mais tu peux aussi les laisser s'entre-tuer, Kath, car tous ne valent pas la peine que l'on dépense de l'énergie pour eux (sourire).
      Belle soirée à toi, et douce nuit. Bises.

      Supprimer
  5. Bonjour Françoise,

    Alors que je vous lis, je sens le souffle du dragon me friser la frange ! Et si, au moins, il était seul mais il arrive toujours accompagné d'un tas de p'tits !
    Je le confie, il m'arrive bien souvent de faire demi-tour et de le laisser, lui, la queue basse et le souffle dans le vide...
    Mais c'est vrai, le monsieur a raison, cela ne marche pas toujours,
    l'humeur a des détours qui nous ramènent face à lui.
    Seul le sage qui sommeille en nous, sait parfois le contraindre à s'effacer de lui-même.
    Parfois...
    Mais guerroyer sans cesse... Hum, je ne sais trop...
    Où l'"achevé" se tient-il dans cet immense continent que sont nos vies ?
    Faudrait que j'en lise plus et vous nous y invitez si bien que je pense le faire prochainement.
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Lydaine,
      Je pense qu'il n'y a jamais d'"achevé", il n'y a que de l'inachevé, c'est ce qui nous pousse à vouloir toujours aller plus loin, et à découvrir, et à découvrir encore. Et surtout ne pas se laisser intimider par les dragons qui nous font parfois faire demi-tour.
      Ce livre est passionnant, et je le recommande à tout le monde. Si vous le lisez, vous me direz ce que vous en aurez pensé, Lydaine.
      Je vous souhaite une bonne fin de soirée, et une douce nuit.
      Amicalement à vous.

      Supprimer
  6. Le guerrier qui accueille le dragon....qui l'accepte. Travailler sa peur c'est la reconnaître, l'accepter. Oui je comprends cela...Merci de cet extrait Françoise....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'en doute pas, Hélianthine :-)
      Merci à toi. Passe une belle fin de semaine. Bisous.

      Supprimer
  7. Affronter ses peurs, ce dragon qui terrorise, en fier chevalier le combattre, à chacun sa voie, la mienne fut celle il y a fort longtemps de la psychanalyse, cette étrange démarche, ce voyage dans les dédales de toutes nos peurs, mais quel soulagement quand enfin la voie est libre, alors l'on devient son amie, on commence à s'aimer et le monde s'ouvre en grand pour une vie nouvelle où l'autre prend toute sa place.

    Bonne fin de semaine chère "amie"
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme cela doit faire du bien de commencer à s'aimer, n'est-ce pas ?
      Je te remercie pour ton témoignage, Elisanne.
      Bonne fin de semaine également.
      Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer
  8. j'adhère complètement! je pense que je vais me l'offrir, un cadeau à moi-même, c'est un début... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Sarah, c'est un début, en effet ! :-)
      Belle soirée à toi. Bisous.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.