et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 15 février 2013

Aller vers les autres

« Quand on apprend à aller vers les autres pour leur demander ce dont on a besoin, c’est tout un univers qui s’offre à nous. La vie, c’est s’ouvrir aux autres, pas se refermer sur soi. Tout ce qui permet de se connecter aux autres est positif. »
-> Laurent Gounelle (L'homme qui voulait être heureux)
.

14 commentaires:

  1. Ta citation me touche.
    Parfois je regarde les Autres dans la rue, les inconnus et je suis saisie de vertige, je ressens en chacun d'eux tout un univers qui m'est étranger, qui a ses propres règles et qui m'est aussi inconnu que le mien l'est pour eux. C'est un peu comme de regarder un ciel étoilé un soir d'été est d'être étourdi face à ces milliards de monde qui s'ignorent. C'est un peu ça pour moi aller vers les autres et ça me fait un peu peur, peur de ne pas savoir les déchiffrer, de me tromper sur le sens qu'ils donnent aux mots et qui n'est peut-être pas le même que le mien. Mais tu as raison c'est ainsi que l'univers (les univers) s'offrent à nous.
    Je t'embrasse Françoise, passe une belle et douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends, Gwen, mais cela ne vaut-il pas la peine d'essayer, tout de même ? Chacun a sa propre richesse intérieure à partager, et si nous n'allons pas vers les autres, nous ne la découvrirons pas, et nous ne les aiderons peut-être pas non plus à la découvrir. Je sais que ce n'est pas simple, moi-même, j'ai du mal, c'est pourquoi j'ai mis cette citation, car j'aime ce qu'elle dit et j'aimerais y arriver, vraiment.
      Belle soirée à toi, Gwen, et belle fin de semaine. Je t'embrasse.

      Supprimer
  2. Sûrement ! seulement il faut apprendre, ou plus justement apprendre à être humble pour oser aller vers les autre et demander, partager et recevoir en retour le quintuple de ce que l'on demande. Et moi ...j'ai peur, c'est bête, n'est-ce pas ? ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas bête, Sable. Je suis tout comme toi, tu sais, et comme beaucoup. Mais je trouve que c'est tellement dommage de ne pas oser aller vers les autres. N'as-tu jamais ressenti l'envie que l'on vienne vers toi pour te demander quelque chose, pour partager quelque chose avec toi ? Il faudrait penser à cela, en fait. Ne pas être le demandeur, mais se mettre dans la peau de celui à qui l'on demande, à qui l'on propose. Cela nous aiderait peut-être à oublier nos hésitations...
      Belle soirée à toi, Sable, et bon week-end. Gros bisous.

      Supprimer
  3. je me disais aussi que je connaissais ces mots !:) très bon week end à toi bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Très bon week-end à toi aussi, Avalon. Profites-en bien :-)
      Plein de gros bisous.

      Supprimer
  4. Difficile à faire, et pourtant une fois qu'on l'a fait, on s'aperçoit que c'était si simple au fond...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était simple, Pastelle. Si seulement nous arrêtions de nous poser tant de questions, de penser à la place de l'autre, de faire des suppositions, ce serait encore plus simple...
      Bon week-end à toi !

      Supprimer

  5. "Quand on apprend à aller vers les autres pour leur demander ce dont on a besoin, c’est tout un univers qui s’offre à nous."
    J'en ai eu encore un très bel exemple cette semaine Françoise.
    Je n'ai pas lu le livre mais je crois (sourire) que je vais te "voler" cette citation...Je t'embrasse et te souhaite une belle fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... "Vole" cette citation, Louis-Paul, et partage la, elle ne demande que cela ! :-)
      Mais tu peux lire le livre aussi, tu sais... :-)
      Belle fin de semaine à toi aussi. Je t'embrasse.

      Supprimer
  6. C'est saisissant de vérité, pour ma part je ne crains pas "les autres"je suis plutôt sociable et ouverte, les "autres" c'est très vaste, on peut donner, recevoir, se prendre aussi quelques coups de pieds dans le derrière, oui ça arrive, les autres c'est pas toujours merveilleux, ce qu'il y a de merveilleux, c'est que quoi qu'il arrive, on apprend.
    Bonne journée Françoise, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Kath, "ce qu'il y a de merveilleux, c'est que quoi qu'il arrive, on apprend", tu as tout à fait raison, et c'est cela qui nous fait évoluer et mûrir.
      Bonne soirée à toi, et bon dimanche. Bises.

      Supprimer
  7. Mais les connexions ne sont pas faciles, et pourtant ce ne sont pas les outils qui nous manquent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, Fred, mais parfois les outils ne suffisent pas. Il faut autre chose, et c'est à chacun de le trouver...

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.