et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 14 janvier 2013

Chez le coiffeur

Avant les fêtes, je me suis rendue chez ma coiffeuse, chose banale en soi. Comme d'habitude, tout en me faisant coiffer, je discutais avec la jeune femme qui me coupait les cheveux. Sur la chaise à côté, une jeune fille, 16 ans environ, lisait un magazine, sans un mot, sans un regard pour la personne qui la coiffait. Je me suis dit : "Tiens..." Et puis, j'ai mis sur le compte de son jeune âge le fait qu'elle ne s'intéresse pas à la personne qui la coiffait, le fait qu'elle continue de lire. Bon. Et puis, un moment après, c'était le jour décidément, une autre femme, plus âgée cette fois, la quarantaine, a agi de la même façon. Pendant que la coiffeuse lui coupait les cheveux, elle était plongée dans sa lecture et ne levait pas les yeux. J'ai été choquée. Oui, choquée par ce manque de respect. Les coiffeuses méritent notre attention, elles ne sont pas des robots. Lorsque je me fais coiffer, je discute toujours avec la coiffeuse, ou si je ne parle pas, je suis attentive à ce qu'elle me dit, à ce qu'elle fait. Jamais je ne me permettrais de lire, ou même de téléphoner, ce que certaines personnes font aussi, tout en se faisant coiffer.

Enfin, je ne sais pas ce que vous en pensez, vous ? Est-ce juste moi qui pense ainsi ? N'auriez-vous pas été choquée, vous aussi ? Quelle est votre attitude à vous ?...

38 commentaires:

  1. La coiffeuse me dit de me taire ;-)
    Bonne soirée Françoise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Ah ! Tu fais donc partie des bavards, Philippe ? :-)
      Bonne soirée à toi aussi.

      Supprimer
    2. Et tu y réussis parfaitement, Philippe :-)
      Bonne soirée à toi et merci.

      Supprimer
  2. étant une incorrigible bavarde, je ne peux que trouver irrespectueux le fait de ne pas parler chez le coiffeur et partout ailleurs ... peux même parler toute seule sans aucun problème !!!
    J'aime beaucoup l'air étonné des commerçants lorsque je leur souris et leur parle. sous-entendu (et ils le disent )c'est de plus en plus rare. C'est grave quand même, non ?
    gros bisous frisés et bavards !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de parler, pas le temps ! c'est le comble, tout de même, nous qui sommes à l'ère de la communication ! drôle de communication... :-(
      Ce n'est pas un défaut d'être bavard(e), Sable, au contraire. A mes heures, je peux être très bavarde, moi aussi ! :-)
      Gros bisous à toi, et bonne soirée.

      Supprimer
  3. Bien sûr que tu as raison, Françoise. Quel comportement inélégant, irrespectueux. J'ai déjà observé ces clientes qui parlent sur leur portable ou sont absorbées dans une lecture. Comme toi, j'ai été choquée. On n'est pas obligé de déverser sa vie mais au moins quelques mots aimables et un regard intéressé par le travail que fait pour nous cette aimable coiffeur. Je t'embrasse, ma douce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Malou, c'est la moindre des politesses, il me semble, mais bon...
      Je t'embrasse moi aussi, et je te souhaite une bonne soirée.

      Supprimer
  4. Je partage votre avis tout à fait. Malheureusement, on vit dans un société où règne l'indifférence et l'égoïsme. Grâce à vous et à votre attitude normale, la coiffeuse qui vous coiffait a pu prendre plaisir à faire son travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La coiffeuse est une artiste, qu'il faut respecter.
      Merci de votre visite, Bonheur du Jour. Belle soirée à vous.

      Supprimer
  5. Ma coiffeuse est une vraie pro en informatique alors elle me donne plein de tuyaux :) Pour l'indifférence, on peut lui opposer des petits mots, une attention aux autres et un joli sourire, ça marche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sourire et la gentillesse marchent toujours, Gwen ! :-)
      Bonne soirée à toi. Gros bisous.

      Supprimer
  6. Je suis une petite piplette et je n'ai aucun mal à discuter que ce soit chez la coiffeuse avec un voisin ou un commerçant...bien sûr qu'un petit mot, un sourire c'est simple à donner mais j'ai aussi rencontré des commerçants à qui j'ai eu envie de dire : "souriez vous êtes filmés " allez ma François un grand sourire pour toi et des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Eh oui, c'est vrai que cela peut être valable des deux côtés, Lyse :-)
      Gros bisous à toi aussi, et bonne soirée.

      Supprimer
  7. Moi je dis bonjour je prends des nouvelles, j'en donne, et après je prends une revue. Le seul endroit où je lis Paris Match, Gala et Voici ! Et généralement la coiffeuse les commente au dessus de ma tête, et on se marre ensemble. :)
    Par contre je ne comprends pas comment on peut téléphoner avec le bruit du sèche cheveux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la coiffeuse les commente au-dessus de ta tête, Pastelle, il y a échange, c'est différent :-)
      Certains ne téléphonent pas, mais pianotent sans arrêt sur les touches de leur portable. Ils envoient des textos, tu sais... :-)
      Gros bisous, Pastelle, et bonne soirée à toi.

      Supprimer
  8. Ah ma coiffeuse..une petite jeunette que je suis depuis plusieurs années de salons en salons...en fait 3 seulement.
    Elle est hyper compétente et sa clientèle la suit toujours..
    En plus elle est mignonne alors..
    lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Alors, oui, je comprends :-)
      Bonne soirée, Bruno.

      Supprimer
  9. Sourire... Je suis plutôt timide et lorsque j'allais chez le coiffeur (avant 30 ans), je ne parlais pas beaucoup... ne sachant que dire à un(e) parfait(e) inconnu(e)... que je ne reverrais probablement pas !... Limite s'il savait quelle coupe il devait me faire... tellement j'étais sur la réserve. Mettons ça sur le compte de la jeunesse comme tu dis !... Ensuite j'ai passé mon CAP de coiffure (à 31 ans... comme ça... car c'était un rêve de petite fille !...)Et lorsque, en stage, je fus de l'autre côté du décor... plus vieille de quelques années, je me suis aperçue que je n'étais toujours pas très disserte et que les bavards me soûlaient plus qu'autre chose !... Question de tempérament, je pense !!! Mais... qui le croirait en me lisant ?... Je suis, de fait, beaucoup plus à l'aise à l'écrit !... ;o) Bizzz. Mymy & Co.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Tu étais une grande timide, alors, Mymy ? Tu me rappelles quelqu'un, au même âge... (sourire)
      C'est vrai que la coiffeuse peut aussi être excédée par les "trop" bavards (rire), je n'y avais pas pensé. :-)
      Je crois que nous sommes nombreux/nombreuses à être plus à l'aise à l'écrit, Mymy. :-)
      Bonne soirée à toi, et gros bisous.

      Supprimer
  10. En général, ce sont les coiffeuses qui me parlent, je ne sais pas pourquoi, mais les gens se livrent facilement à moi :) J'écoute avec un grand sourire :) A la fin, je dis Merci, ouais, c'est super, même si je ne suis pas hyper emballée :))
    J'ai eu des coiffeuses très touchantes, je me souviens de l'une d'entre elles qui m'avait parlé de son opération à coeur ouvert..

    Par contre, avec les hommes coiffeurs, çà passe moins, ils se sentent obligés de parler "chiffons" alors que je m'en fous de ces sujets :)
    Mais lire pendant une coupe, je ne peux pas non plus, je suis droite et stoique, je laisse faire la dame son travail avec le respect qui se doit. Mais, çà, j'ai toujours agi ainsi, presque "naturellement" je dirais :)
    Ce qui me choque le plus ce sont les usagers du bus. je ne pourrais pas rentrer dans un bus sans dire bonjour au chauffeur. Beaucoup ne le font pas, ni même ne remercient quand le chauffeur les attend etc.. Je le prends tous les jours, et là, je lis, pour oublier cette ambiance parfois "malsaine" :)

    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les personnes aiment se confier à toi, Avalon, c'est que tu sais sûrement être à l'écoute, même si ce qu'elles te disent ne te passionnent pas toujours :-)
      A propos des hommes coiffeurs, tu n'as qu'à leur dire : "Non, non, monsieur, moi, les chiffons, voyez-vous, je m'en fiche un peu, mais si vous me parlez du dernier livre que j'ai lu, alors là, oui, j'ai plein de choses à vous dire" ! (rire)
      Ce que tu dis à propos des chauffeurs de bus, c'est tout à fait vrai. Il est vrai que dans ma campagne, je n'ai pas bien l'occasion de prendre ce moyen de transport (sourire), mais lorsqu'il m'arrive d'aller en ville, et que je le prends, je dis moi aussi bonjour, c'est la moindre des choses, il me semble, ce ne sont pas des robots, que je sache !
      Voilou. Bonne soirée, Avalon, et douce nuit. Gros bisous à toi aussi :-)

      Supprimer
  11. je fais partie des "peu bavards", donc passé les quelques politesses, je ne sais plus trop quoi dire à ma coiffeuse... je préférais en fait celle d'avant, mais horaires incompatibles.
    par contre, j'adore les regarder travailler et ma tête se transformer... et jamais je ne me permettrais de lire pendant la coupe.
    mais je crois que ça fait partie d'un savoir-vivre qui se perd dans un individualisme exacerbé, le paradoxe de cette société ultra-branchée réseautée etc. et en même temps on ne sait plus communiquer et s'intéresser aux autres...
    bonne soirée, des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être venue t'exprimer à ce sujet, Célesthyne :-)
      Eh oui, il y a des "trop" bavards, et des "peu" bavards ! Moi, je fais partie des deux, en fait ; cela dépend des jours, et de la personne qui est en face de moi :-)
      Oui, je suis d'accord avec toi. D'ailleurs, je crois l'avoir dit dans une réponse à un commentaire, nous sommes à l'ère de la communication, et c'est pourtant l'ère où nous communiquons le moins ! :-(
      Bonne soirée à toi aussi, Célesthyne, et gros bisous.

      Supprimer
  12. Bonjour Françoise.... je suis tout à fait d'accord avec toi.... la moindre des choses c'est d'attacher du respect pour la personne qui s'occupe de toi...
    Je ne serai pas capable d'engager une longue conversation ne la connaissant pas, mais quelques échanges et surtout je ne lirai pas pendant ce temps là.... hi... je surveillerai aussi ma coupe...
    Je te fais un gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma Loula :-)
      Oh oui, surveiller sa coupe est très important aussi ! (sourire)
      Je vais depuis des années dans le même salon de coiffure, aussi je connais les jeunes femmes qui y travaillent, et la conversation se fait donc plus spontanément.
      Bonne soirée, Loula, et gros bisous.

      Supprimer
  13. je cherche pas à communiquer avec ma coiffeuse. Je suis polie bien sûr, on échange quelques mots, puis je m'enfonce dans mes réflexions...
    Mais je ne lis pas de revue pendant qu'elle me coiffe, non, je pourrais pa non plus!
    Je t'embrasse, chère Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le silence, dans ce cas-là, n'est pas un manque de respect. Il m'arrive parfois aussi de ne pas parler, mais je suis présente néanmoins avec la personne qui me coiffe.
      Je t'embrasse moi aussi, Coumarine. Passe une bonne soirée, et merci de ta visite.

      Supprimer
  14. J'avais une vraie relation avec N*, elle a des doigts de fée et c'est une véritable artiste. Alors, j'allais voir N* chaque semaine. Je savais à la façon dont ses mains faisaient le shampoing si elle avait besoin d'un temps de silence, et je crois que ses mains devinaient mon état d'esprit. Alors, comme je suis myope, je choisissais de regarder une revue plutôt que d'avoir à faire semblant de regarder (oui, un miroir double la distance !) ce que je ne distinguais qu'à peine. Nos échanges pouvaient être frivoles, graves, profonds ... mais nous ne connaissions que ce que nous acceptions de montrer.
    Je me souviens avoir dit à N* que j'aurais été incapable de travailler et de penser une coupe tout en parlant, avec son sourire, elle m'a répondu : "cela s'apprend ... simplement certains jours j'ai oublié que je savais faire".

    Depuis que j'ai quitté ma région, N* me manque, elle ést une vraie pro mais surtout une grande dame.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Nicole, les coiffeuses sont des artistes, et c'est vrai que l'on s'habitue à ce que ce soit untelle qui nous coiffe, nous avons nos préférences, bien sûr. Moi aussi, je regrette une coiffeuse avec laquelle j'avais de grandes discussions et de grands partages. Elle savait aussi exactement ce que je voulais, et je sortais toujours satisfaite. Mais les coiffeuses, elles aussi, ont leur vie, et ne restent pas toujours au même endroit, dans le même salon. Enfin, pour toi, c'est différent, c'est toi qui as changé de région, et je comprends que tu la regrettes.
      Merci pour ta visite, Nicole, et belle fin de semaine à toi.

      Supprimer
  15. Je suis très timide et si la coiffeuse n'entame pas la conversation, j'aurai du mal à le faire... je suis polie, mais pas bavarde.
    Mais, je reste toujours attentive à ce qui se passe, je ne me permettrai pas de lire.
    Et puis on sait jamais... si elle coupe trop !!! De toute façon, cela fait des années que je n'y suis pas allé, je n'aime pas ça... ce qui explique mes cheveux longs ;-)
    Bonne journée
    Bizzz •☆.•*´¨`*•• Lolo ••*´¨`*•.☆
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es très timide, Laure ? C'est pour cela que tu fais du théâtre ? On dit que cela fait beaucoup de biens aux personnes timides de faire du théâtre. Il faudrait que j'essaie, surtout qu'il y a une troupe de théâtre dans la commune où je vis, et que c'est mon mari le metteur en scène ! ce qui explique peut-être cela, d'ailleurs... (rire)
      Tes cheveux longs te vont à ravir, en tous cas, Laure :-)
      Bonne soirée à toi, et bon week-end. Gros bisous.

      Supprimer
  16. Depuis mon « nouveau temps » (sourire : appellation de ce que certains nomment encore retraite !!!), j’ai abandonné la grande enseigne de la grande galerie marchande et pratiquant le « coiffage à la chaîne » près de l’endroit où j’occupais plus de temps que nécessaire aux débrifs et autres réunions et qui ne me laissait peu de temps pour m’occuper de ma coupe de cheveux. (Quelle phrase longue, me voilà contaminé par l’auteur que je lis en ce moment !). Bref. J’ai trouvé à côté de chez moi un vrai salon avec une coiffeuse qui sait accueillir et prendre le temps de me faire une coupe (aux ciseaux, j’ai les cheveux très fins).
    Ses client(e)s le lui rendent bien et la discussion est aimable et intéressante à ce que j’entends.
    Et oui Françoise il reste encore quelques lieux et gens qui savent ce que veux dire le sens de l’humain. Mais comme ta Note le démontre, c’est une espèce en voie de disparition. C’était « j’ai envie d’en parler », version LP. Je t’embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et quel auteur lis-tu en ce moment, Louis-Paul ? Tu m'intéresses... Tu sais, lorsqu'on me parle "livres", tout de suite, je réagis ! (sourire)
      Ton "nouveau temps", c'est joliment bien dit ! J'ai presque hâte, moi aussi, d'être à mon "nouveau temps", car la plupart des personnes que je côtoie ne travaillent plus, et la motivation est dure, le matin, de me mettre au boulot... :-)
      Merci pour ton "j'ai envie d'en parler", version LP, Louis-Paul ! :-)
      Bonne fin de journée, et bon week-end. Je t'embrasse.

      Supprimer
    2. je lis...(pas fini)
      http://leblog2lp.hautetfort.com/archive/2013/01/11/un-monde-nouveau.html

      Mais c'est dur!

      Bises Françoise et profite bien de ce we.

      Supprimer
    3. Ah oui, en effet. Je viens d'aller lire le résumé, sur Amazon. Dur, mais sûrement pas inintéressant !
      Bon week-end à toi aussi, Louis-Paul. Bises du soir.

      Supprimer
  17. Que de commentaires! Et tous dans le même sens.....Moi je vais dire autrement. J'ai été masseuse. Personnellement je ne supportais pas les clients/clientes bavardes. Je mets le rv chez le coiffeur au même niveau. C'est un temps de bien être que je prends pour moi, un temps de pause, de calme. Je ne vais surement pas bavarder pour dire des futilités! Je crois que ma coiffeuse apprécie cette pause silence avec moi. Comme cela doit être pénible pour elle de se concentrer en permanence sur la coupe et le papotage! Elle me propose toujours des revues, que j'accepte volontiers car c'est le seul endroit ou je peux lire ce genre de presse que je n'achète jamais. Maintenant, peut être que mes voisines ont toujours pensé que j'étais irrespectueuse et impolie, tant pis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis autrement, Hélianthine ! j'aime bien quand tu dis autrement !... (sourire)
      Irrespectueuse et impolie ? Non, je ne pense pas que tu sois ainsi. On peut aussi ne pas parler à sa coiffeuse, mais sans pour autant l'ignorer, c'est différent. Et puis, tout est question de personnalités également, que ce soit celle de la coiffeuse ou celle de la cliente... :-)
      Bisous, Hélianthine, et bonne nuit.

      Supprimer