et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

jeudi 13 décembre 2012

Le (bon) sens des mots

Les mots n'ont pas le même sens pour tout le monde.

Un commentaire déposé sur un blog sur lequel je me rends régulièrement (Alter ego), m'a interpellée. Il m'a fait réfléchir à la difficulté que nous avons parfois à comprendre ce que veut nous dire l'autre, car bien souvent nous ne donnons pas le même sens aux mots, nous ne les prenons pas en tant que mots de l'autre, mais nous nous les approprions et nous leur donnons notre sens propre. Ou inversement, l'autre ne les prend pas forcément avec le sens que l'on veut leur donner, mais leur donne un sens propre à lui. Un mot peut paraître anodin pour quelqu'un, alors qu'il peut déclencher une crise chez l'autre, une peur, une angoisse, un questionnement. Attention aux mots ! Ils peuvent être mal interprétés, et c'est vraiment dommage... car il s'ensuit parfois de tristes malentendus qui n'auraient jamais dû exister.

Quelques citations glanées ici et là :
- « Les plus beaux mots du monde ne sont que des sons inutiles si vous ne pouvez pas les comprendre. » (Anatole France)
- « Chaque homme a des mots qu'on doit éviter de lui dire tout haut. » (Thomas Bernhard)
- « Un mot et tout est perdu, un mot et tout est sauvé. » (André Breton)
- « Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même... » (Bernard Werber)

photo trouvée sur le net

38 commentaires:

  1. j'adore cette photo.... ce panneau immense et un bonhomme bien petit qui le guide.... quand on parle les mots sont différents que lorsqu'on les écrit... quand c'est écrit, c'est plus réfléchi..c'est fait, c'est dit...
    mais on quand on parle on peut revenir sur des mots qui sont partis trop vite...
    J'espère que tu n'as pas eu à souffrir des pluies verglacées.... je te fais une grosse bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma Loula
      Oui, c'est vrai que c'est différent, la compréhension n'est pas la même, c'est pour cela qu'il ne faut jamais rester sur des mots écrits incompris, enfin il ne faudrait jamais...
      Non, pas de pluies verglacées chez moi, tant mieux.
      Moi aussi, je te fais une grosse bise. Belle soirée à toi, et douce nuit, ma soeur gémelle :-)

      Supprimer
  2. Ah les mots, les mots écrits notamment, ceux, couchés sur le papier ou le net, qui s'envolent vers le système de pensée de l'autre, vers son référentiel si souvent différent du nôtre. Ayons toujours à l'esprit ce magnifique résumé de la communication selon Bernard Werber : « Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même... » Bises en communion de pensée, ma chère Françoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma chère Malou
      Je me rappelle avoir lu ces lignes de Bernard Werber, en effet, et je vais d'ailleurs les rajouter à mes citations ci-dessus, elles ont tout à fait leur place ! :-)
      Bonne soirée à toi et bon week-end. Je t'embrasse.

      Supprimer
  3. oui, pas évident, j'en souffre souvent, de ces maux indélébiles des mots ancrés et encrés parfois si profondément alors qu'ils étaient si légers et aériens. J'ai appris à les modérer et à me cacher aussi. Ne reste que le visuel pour moi à laisser au regard d'autrui :) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas évident, Avalon. Et tu l'exprimes très bien. Merci à toi.
      Bonne soirée. Gros bisous, ma belle. :-)

      Supprimer
  4. Oui on interprète la réalité (et les mots de l'autre en font partie) avec notre vécu, notre regard. Ca m'est arrivé récemment, je suis très (trop) sensible au sentiment de rejet, je le sais et je ne devrais pas réagir quand je le sens m'envahir, mais parfois il prend le dessus et déforme les situations :/
    Mais comme tu le dis aussi dans un commentaire il ne faut pas rester sur un mot incompris et oser aller demander (sans culpabiliser l'autre, de façon neutre) ce que je ne sais pas encore faire, mais j'y travaille ;)
    Bises et merci pour cette réflexion, je te souhaite une belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sentiment de rejet, voilà qui ferait un autre sujet de billet, car je crois que nous sommes nombreux à le ressentir ce sentiment de rejet, alors que bien souvent, c'est nous qui le fabriquons, sans raison véritable. Je connais, Gwen, je connais... :-)
      Bises à toi aussi, et douce et belle soirée.

      Supprimer
  5. Bonjour Françoise :)
    On n'emploie pas toujours les bons mots... au bon moment. On ne comprend pas toujours les maux des autres. Et puis, sur les blogs, sur les réseaux sociaux, on "fait" court, on est lapidaire, blanc ou noir, sans nuances, ça facilite les fausses alliances, on met les rieurs de son coté... Avec un peu de bons sens et sans colère, il suffit de demander à son interlocuteur ce que signifient ses mots pour que les difficultés s'éloignent.
    J'ai parfois écrit des mots qui ont effrayé, je ne les regrette pas, je regrette d'avoir blessé, je regrette ceux qui sont partis, blessés, sans un mot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Philippe :-)
      Les mots veulent dire tellement de choses différentes selon l'histoire de chacun. Les mêmes mots inviteront une personne alors qu'ils feront fuir une autre. Lorsque nous connaissons intimement une personne, nous savons qu'il y a certains mots qu'il faut éviter de prononcer, certains sujets à ne pas évoquer, car source d'angoisse ou de malaise. Mais sur les réseaux sociaux, comme tu le dis, nous faisons "court", et nous ne nous rendons pas toujours compte de la personne qui est en face de nous, si elle rira, ou bien si elle le prendra mal et s'en ira, blessée.
      Merci pour ton commentaire, Philippe. Passe une bonne soirée, et un bon week-end. :-)

      Supprimer
  6. Les mots sont parfois mal interprétés mais le silence peut l'être tout autant. Alors autant parler, on peut au moins s'expliquer.
    Je t'embrasse très fort avec ... plein de mots sympas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le silence... Je n'aime pas le silence, je préfère les mots, quels qu'ils soient. Certains savent très bien se servir du silence pour blesser ou pour laisser une situation en suspens sans un mot d'explication.
      Moi aussi, Sable, je t'embrasse très fort ! Belle soirée à toi, et bon week-end.

      Supprimer
  7. Je n'irai jamais blesser qui que ce soit, sauf si celui ci me blesse, les mots sont des armes comme les autres, bien aiguisés ils peuvent faire très mal.
    Un jour une personne proche m'a dit: "Ce que tu me dis là c'est pire que des coups" Je ne l'ai jamais oublié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Kath, les mots peuvent faire très mal, il faut vraiment mesurer les conséquences qu'ils peuvent engendrer.
      Bonne soirée à toi, et belle fin de semaine. :-)

      Supprimer
  8. C'est vrai... les mots ont des significations différentes que celles qu'on veut leur donner parfois ... il faut donc être vigilant.
    Bisous, Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vigilant, Laure, oui, très vigilant...
      Belle fin de soirée à toi, et douce nuit. Gros bisous.

      Supprimer
  9. Chaque mot a son monde, ses continents
    et nous prenons, chacun au cours de nos vies, tant de détours, d'allers et retours pour nous y rendre...
    L'émotion est une boussole bien capricieuse,
    vaut mieux y prendre garde
    surtout lorsque les mots sont échangés au plus près de nos intimités.
    Même lorsque l'on prend le temps de bien les choisir,
    de les poser en douceur et de les offrir en paix,
    il arrive qu'ils se bousculent, se chahutent et ne peuvent s'entendre...
    La concorde n'est pas toujours au rendez-vous.
    Lorsque cela se présente,
    je n'insiste pas trop,
    la confusion peut cacher tant d'autres mots tus que seuls le temps, ou d'autres, sauront plus tard éclairer.
    Qui n'a pas en soi des mots meurtris encore fragiles à partager ?

    Echanger, c'est aussi prendre le risque d'être parfois bousculé.
    Mais cela reste une audace si précieuse...

    Merci Françoise pour ce rappel,
    prendre soin des mots offerts c'est aussi apprendre à toujours mieux prendre soin de soi et de l'autre.

    Une toute belle journée à vous,
    cordialement,
    Lydaine.






    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Lydaine,
      « prendre soin des mots offerts c'est aussi apprendre à toujours mieux prendre soin de soi et de l'autre. » Oui, et je prends soin des mots que vous m'offrez, je les lis, et je les apprécie. Votre écriture est belle et vos mots si bien choisis. J'aime beaucoup vous lire, Lydaine, et je vous remercie pour vos visites.
      Je suis retournée chez vous : il se dégage de votre espace un tel calme, une telle paix, une telle douceur, cela fait beaucoup de bien, surtout après avoir écouté les infos du soir et toute cette violence...
      Je vous souhaite une belle soirée, et une douce nuit.

      Supprimer
  10. "Ce qui est vraiment dit ce n'est jamais avec des mots que c'est dit. Et on l'entend quand même. Très bien" dit Christian Bobin
    D'accord avec ce qu'il dit et pourtant il est quand même des moments où les mots sont indispensables et ne pas oser les dire est parfois lâcheté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi, Gazou, les mots doivent être dits, car se cacher derrière le silence n'est pas vraiment courageux, en effet.
      Merci de ta visite, et bonne fin de soirée à toi. Bises du soir.

      Supprimer
  11. Françoise

    hé oui, parfois, entre ce que l'on dit et ce que l'autre entend, il y a tout un monde !!!! .... Ca c'est le problème de la communication orale ....
    Ensuite,vient aussi la communication par clavier interposé !!!! Il suffit d'une seule lettre ... un T à la place d'un L, et ça change tout !!! arff pas facile tout cela !!!
    Bisous Françoise et bon WE.
    PS. Des mots pour le dire, je n'ai pas réussi a accéder aux commentaires de ton blog :-( mais j'ai pu lire que le petit bonhomme a fêté ses 4 ans, et qu'il va de mieux en mieux, joyeux anniversaire à lui.
    Voilà le message que j'avais
    " le temps de chargement est trop long, peut-être que vous êtes trop nombreux.. ou que blogspot a bloqué ... "
    re-bisous Françoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Marie, je suis contente de te revoir un peu sur la toile, tu me manquais, tu sais... et tes mots aussi... (sourire)
      Tu parles d'un T à la place d'un L, et ce dont il faut se méfier aussi sont les signes de ponctuation. Un point tout court, ou un point d'interrogation à la fin de la phrase, c'est complètement différent. Non, pas facile tout ça, tu l'as dit ! :-)
      Le petit bonhomme va avoir ses 4 ans, il ne les a pas encore, mais il les a fêtés un peu en avance avec ses copains. Il progresse, et c'est le principal. :-)
      Gros bisous, Marie. Bonne soirée et douce nuit à toi.

      PS : au fait, tu bosses ce week-end ? Tu vas mieux ?...

      Supprimer
    2. Oui j'ai repris le boulot, je suis guérie !!! j'ai deux fois 25 ans à présent ;-) ... loin du petit bonhomme qui va avoir 4 ans !!
      bisous et bonne journée Françoise.

      Supprimer
    3. sourire... Cette nuit, j'ai rêvé à toi et au ti-Gabriel. C'était un rêve agréable :-)
      Gros bisous, Marie, et bonne journée à toi aussi.

      Supprimer
  12. Comprendre l'autre tel qu'il s'exprime, suppose une volonté de le comprendre ainsi..
    Nous n'avons pas toujours cette volonté.
    La meilleure manière de l'exprimer c'est de pratiquer la reformulation.
    Méthode simple et efficace.
    Les personnes que je recevais en aide psychologique, je commençais toujours pas essayer de reformuler ce qu'elle venait de me dire. C'est d'ailleurs de pratique courante…
    La reformulation offre à la personne non seulement de mieux se faire comprendre, mais de mieux se comprendre elle-même en précisant ce qu'elle a dit ou voulu dire.

    Reste que ce n'est pas facile de ne pas interpréter faussement. D'autant plus que, parfois, reconnaissons-le,… Ça nous arrange !

    Mais de grâce, ne négligeons pas ce mode de communication, unique à l'espèce humaine : la parole !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la reformulation est certainement une bonne idée pour être sûr d'avoir bien compris ce que veut nous dire l'autre. Mais pour cela, il faut que l'autre soit en face de nous. Par contre, par échange de mails, par écrit, c'est plus difficile, les erreurs de compréhension sont fréquentes. A ce moment-là, si c'est possible, il faudrait prendre le téléphone et s'expliquer de vive voix, cela arrangerait bien les choses et éviterait de rester sur un malentendu ou une mauvaise compréhension.
      Je suis d'accord avec toi, Alain, la parole est un mode de communication unique à l'espèce humaine, alors profitons-en, ne la négligeons pas.
      Bonne soirée à toi, et bon dimanche, et merci de ta visite.

      Supprimer
  13. Je retiens les mots de (Bernard Werber)!

    Merci Françoise

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Noëlle. :-)
      Bonne nuit, et gros bisous.

      Supprimer
  14. Coucou Ma Françoise
    Il y a les mots et la musique des mots ;-))
    Si la musique est mélodieuse, les mots ne se transformeront jamais en maux !!
    Parfois les mots nous heurtent parce que c'est l'interprétation que nous leur donnons et bien souvent ce sont des mots qui nous ont blessés dans notre enfance !!
    Bises
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude
      La musique des mots ne peut être que belle, ce sont les fausses notes qui brouillent tout.
      Les blessures d'enfance... oui, sûrement.
      Bises à toi aussi, Claude, et bon après-midi. :-)

      Supprimer
  15. Malgré tous les cours (reçus et donnés) sur ce sujet, je me fais encore piéger Françoise! Car parfois le feed-back (contrôle de la compréhension) est jugé inutile ou bien les mots paraissent si évidents…etc.... Et c’est là qu’il y a danger. Mais globalement j’ai, je pense progressé et mes échanges sont aujourd’hui plus riches car je suis plus à l’écoute de l’autre et moins dans la parole égocentrique.
    Voilà, je t’embrasse Françoise; je te souhaite de Bonnes fêtes de fin d’année, à toi et les tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en train de lire un livre passionnant qui s'intitule : "Le pouvoir des mots... qui me libèrent". J'en parlerai lors d'un prochain billet. Un livre qui fait du bien ! :-)
      L'écoute de l'autre, oui, c'est important, pour pouvoir à son tour être écouté(e).
      Bonnes fêtes de fin d'année à toi aussi, Louis-Paul. Je t'embrasse bien fort.

      Supprimer
  16. Je te souhaite un excellent Noël Françoise, qu'il te voit entourée de ceux qui te sont chers.

    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un excellent Noël à toi aussi, ma chère Laudith, entourée des gens que tu aimes, et qui t'aiment.
      Je t'embrasse très fort, moi aussi.

      Supprimer
  17. ton billet me plait beaucoup, ce sujet est passionnant je trouve. il y a tout un univers - parfois inconscient - sous chacun de nos mots je pense... pas étonnant que ce soit parfois si difficile de se comprendre.
    sous ce que l'on dit, il y a ...tout ce qu'on ne dit pas! d'où les malentendus et autres confusions...
    bonnes fêtes à toi, à bientôt :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est très difficile de se comprendre car nous ne donnons pas le même sens aux mots, et nous ne nous doutons pas du mal qu'ils peuvent faire parfois...
      Bonnes fêtes à toi aussi, Sarah, j'espère que celles-ci ont bien commencé.
      A bientôt. Bisous :-)

      Supprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je venais vous répondre, Floralie, mais je vois que vous avez enlevé votre commentaire... Merci tout de même d'être intervenue sur ce billet. A bientôt, peut-être... :-)
      Belle fin de journée à vous.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.