et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 4 novembre 2012

Parfois, je ne comprends pas...

Amma
Un objet change-t-il simplement parce qu'il est nommé différemment ? L'eau, par exemple, se dit vellam en malayâlam et pani en hindi ; sa couleur et son goût changent-ils pour autant ? Non. Chacun comprend Dieu et le vénère en fonction de sa propre culture. (Amma)

Oui, il serait tellement simple de respecter la religion de l'autre, qu'il soit chrétien, juif, musulman, bouddhiste, ou autre. Et pourtant, voyez tous ces hommes qui s'entre-tuent au nom de la religion... Quelle absurdité !... Quelle contradiction avec le mot Amour !...
Et ce n'est, hélas!, pas récent. Rappelez-vous le temps des croisades...
Parfois, je ne comprends pas la réaction de l'homme... parfois, je ne comprends pas l'homme...
.
.

16 commentaires:

  1. "aime ton prochain comme toi-même..."
    mais pour aimer il faut avant tout s'aimer soi-même, là se situe peut-être le problème ?

    bonne fin de dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Elisanne, je pense que là se situe le problème... Ou bien alors les gens ne savent pas ce qu'aimer veut dire...
      Bonne fin de dimanche à toi, bisous.

      Supprimer
  2. Je rebondis sur le commentaire d’Elisanne avec cet extrait du livre de Frédéric Lenoir.
    "Sans estime de soi, on ne peut pas estimer les autres ; sans respect de soi, on ne peut pas respecter les autres. Sans amour de soi, on ne peut pas aimer les autres. L'apprentissage de la relation à soi est donc la condition de l'apprentissage de la relation aux autres." (En poche, page 83 du Petit traité de vie intérieure)

    Je t’embrasse.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cet extrait, Louis-Paul, qui a le mérite d'être clair.
      Bonne fin de dimanche. Je t'embrasse, moi aussi.

      Supprimer
  3. J'étais en train de t'écrire et je vois que tu en faisait autant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... Oui, je l'ai remarqué, moi aussi :-)

      Supprimer
  4. Je suis comme toi Françoise, je ne comprends pas pourquoi on se bat au nom de Dieu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'on n'a rien compris, Philippe :-(

      Supprimer
  5. Si tu regardes bien...toutes les guerres sont liées à la religion...toutes!!!

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Ma Françoise

    "Oui, il serait tellement simple de respecter la religion de l'autre"

    Oui, il serait tellement plus simple de respecter l'autre ♥
    Je ne suis pas croyante et parfois je me demande si certains croyants ne sont pas plus superstitieux que croyants !!

    L'homme est un loup pour l'homme et j'en suis bien malheureuse !!
    Et pourtant j'ose espérer en l'homme ♥

    Belle semaine
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude :-)
      Oui, il faut malgré tout continuer à espérer en l'homme, tu as raison, et c'est ce que je fais !
      Belle semaine à toi aussi. Gros bisous.

      Supprimer
  7. je me la pose des millions de fois cette question.. La religion n'a d'attirant que pour ses retrouvailles familiales qui soudent un temps ce qui a éclaté dans la société moderne : la proximité géographique.
    Pour le reste, au secours..

    Enfin, c'est drôle que tu en parles car je lisais un chapitre théologique de mon livre actuel dans le train ce soir, et il disait que toutes les religions et idéologies se rejoignent pour une chose (oui, même Bouddha) : "Ne fais pas à autrui ce que tu ne ferais pas pour toi", ou le "aime ton prochain comme toi même" décliné en fonction des "prophètes" :p donc, l'homme religieux est franchement con, il fait tout sauf suivre une doctrine universelle :))

    Maintenant, s'il n'y avait pas de religion, est ce que l'homme ne s'entretuerait pas ?
    Moi, je crois que si. La religion n'est qu'une excuse fallacieuse, ce qui rend l'homme inhumain, c'est la soif du pouvoir, de la domination (surtout de l'homme sur la femme, le sexe quoi), l'argent.

    Mais si l'homme était si mauvais, cela ferait longtemps que notre "race" aurait disparu. C'est notre empathie innée qui empêche le chaos. Bémol néanmoins : malgré notre volonté d'empathie, notre destruction énergivore nous amènera tôt ou tard à notre fin, irrémédiablement.. La Terre y survivra peut être, elle est si magnifique, forte et mystérieuse..
    Bisous, bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce long et riche commentaire, Avalon.
      Moi, je rajoute : Gardons l'espoir...
      Gros bisous à toi, et bonne soirée. :-)

      Supprimer
  8. oh, je n'avais pas lu le commentaire d'Eliseanne :) cela m'épate toujours ces synchronicités de l'âme quand même ! :))

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.