et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 26 novembre 2012

La Terre vue de l'espace

Il y a quelques semaines, en surfant sur le net, et en cherchant je ne sais plus quoi d'ailleurs, je suis tombée par hasard sur le site de l'INREES. Et j'y suis restée !... C'est un site traitant de sujets divers en relation avec la médecine, la spiritualité, la science, la psychologie et l'environnement. Je me suis abonnée à leur site et à leur revue (« Inexploré »), car les sujets traités ci-dessus m'intéressent énormément, je dirais même me passionnent !... J'ai envie de vous en faire profiter un peu.

Je vous mets ce soir un petit extrait de cet article : « Jean-François Clervoy, L'homme dans l'espace » (c'est lui qui parle).
« La Terre vue de l'espace, c'est très beau ! On en a les larmes aux yeux, on en tombe amoureux. On voit que la Terre vit, qu'elle est belle, qu'on a de la chance d'avoir un si beau vaisseau spatial pour abriter notre humanité. On la compare alors à notre autre vaisseau spatial, celui depuis lequel on l'observe -la navette-, dans lequel on doit faire attention, où la quantité d'oxygène qu'on peut respirer par jour est limitée, comme celle de l'eau et de l'électricité que l'on consomme. On n'a certainement pas envie d'en manquer à la fin de la mission, donc on a constamment ce souci, sans que ça soit une obsession, de faire attention aux ressources à bord, qui sont limitées. L'eau, l'oxygène, le carburant… On se fait alors la réflexion que sur terre, c'est pareil : tous les astronautes reviennent des vols spatiaux certainement beaucoup plus sensibilisés qu'ils ne l'étaient auparavant au fait que la Terre est un vaisseau spatial en soi, aux ressources limitées, et qu'il faut apprendre à nos enfants, aux jeunes générations, à ne pas consommer autant que les générations précédentes qui, elles, ont consommé sans compter. Le fait de réaliser que la Terre est un vaisseau spatial aux ressources limitées est un bouleversement amené par la conquête spatiale. »

6 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce site, je vais y jeter un oeil, merci Françoise pour ce lien, bonne nuit :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je t'en prie, cher Philippe ! :-)
      Bonne nuit à toi aussi.

      Supprimer
  2. Merci Françoise pour ce lien. Je suis allée y faire un tour. Cela me parait bien intéressant ce site ! Je me suis inscrite à la new letter. Ton billet sur la terre vue de l'espace est très signifiant pour qui vit cette expérience de visiteur de l'espace. Quelle chance inouïe que de voir la Terre à distance, on doit relativiser tant de choses et se dire, c'est vrai, combien notre Terre nous est précieuse et fragile. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce site est passionnant, du moins les sujets qu'il traite sont passionnants. La Terre, si fragile et si belle, et dont on ne prend pas suffisamment soin, hélas !...
      Je t'embrasse moi aussi, Malou.

      Supprimer
  3. la Terre fragile ?
    Ben non....
    C'est l'homme qui est fragile....
    Cette "projection" de l'homme me surprendra toujours.....
    Le vie évolue sur cette planète depuis des milllions d'années lumières.... et pour des millions d'années lumières encore.....
    L'homme lui disparaitra.... au profit d'autres formes de vie....
    Orgueilleux que nous sommes de nous croire .... ce que nous ne sommes pas.... et même de nous croire "éternels" .....
    :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire... J'adore tes commentaires, Alain, je crois que je les reconnaîtrais entre mille... enfin, presque... :-)
      Belle soirée à toi, et merci de ta visite.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.