et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 28 octobre 2012

une personne qui croit en vous...

Je ne disposerai que de peu de temps pour écrire cette semaine, aussi je vous propose ces quelques lignes de Laurent Gounelle, tirées de son livre : « L'homme qui voulait être heureux ».

« Vous vous souvenez qu’hier nous avons parlé du bébé qui apprend à marcher et ne se décourage jamais, malgré ses échecs à répétitions ?
- Oui
- S’il persévère et finit par réussir, c’est notamment parce qu’aucun parent au monde ne doute de la capacité de son enfant à marcher, et aucune personne au monde ne va le décourager dans ses tentatives. Alors qu’une fois adulte, nombreux seront les gens qui vont le dissuader de réaliser ses rêves. »

« S'il y a dans votre entourage une personne qui croit en vous, qui croit en votre capacité de réussir votre projet et vous le fait sentir quand vous la voyez, cela balayera vos doutes, et vos peurs s'effaceront comme par magie. La confiance en vous que cette personne vous témoignera sera contagieuse. Elle vous insufflera la force de réussir et vous donnera l'energie de déplacer des montagnes. »

Il suffit de quelques mots, cela suffit parfois... Merci à ces personnes-là ! :-)
.

10 commentaires:

  1. Très souvent, les parents, par maladresse ou angoisse ont des paroles "malheureuses" du type " arrête de rêver", "ce n'est pas un métier çà" etc.. Je fais attention à ne pas briser les "rêves" de mon fils, car c'est ce qui transcende quelqu'un, lui apporte le goût de l'effort naturellement, et la confiance en soi aussi, l'envie de.. après que çà marche ou pas, ce n'est pas de notre ressort, il faut faire confiance au discernement des autres le moment voulu. Qui sommes nous pour anticiper, savoir, sur l'échec de quelqu'un ? Des Dieux, des médiums ?
    Donc, forcément, ce passage me parle. D'ailleurs, j'ai écrit ce com presque avant de le lire, et là, en relisant le dernier paragraphe, je vois que je n'ai pas vraiment tort :) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'enfant a besoin de rêver, d'imaginer. Et je dirais que l'adulte aussi ! Ne brisons les rêves de personne ! Encourageons, au contraire ! Enfants, nous manquons trop souvent de ces encouragements. Mais il n'est pas trop tard, jamais ! :-)
      Bonne soirée, Jane. Je t'embrasse.

      Supprimer
  2. très juste cette réflexion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu penses donc, tout comme moi, Gazou :-)

      Supprimer
  3. Oh oui c'est tellement important !
    J'essaie d'être toujours cette personne là, pour mes enfants d'abord, mais aussi tous ceux que j'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, c'est tellement important, Pastelle, tu l'as dit ! Et si, toi-même, tu le fais, c'est très bien ! :-)

      Supprimer
  4. bonjour ma Françoise..... tu vas bien ? et le froid chez toi ?
    Hier il a fait un vent très froid sur Toulouse... Il faut toujours encourager, mais il est vrai que quelque fois on voir les ennuis qui pourraient arriver si..... il faut prévenir ....bien sûr l'enfant ne voit pas le danger, alors il fonce....
    je te fais une grosse bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma soeur gémelle :-)
      Je vais bien, merci. Aujourd'hui, il a fait très froid, mais il a fait très beau aussi, alors ce fut une belle journée ! :-)
      Oui, bien sûr, il faut mettre en garde aussi, mais il ne faut surtout pas décourager, sinon l'enfant (ou la personne) doutera, et n'osera plus avancer. Et cela risquera de le freiner toute sa vie, créant en lui une éternelle hésitation, et au pire, une peur dans tout ce qu'il entreprendra.
      Moi aussi, je te fais une grosse bise, Loula.

      Supprimer
  5. Peut-être faudrait-il être plus souvent un bon parent pour son enfant intérieur et l'encourager davantage à marcher tout seul vers le monde.
    J'y penserai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Surunfildencre, et merci de votre visite.
      Un bon parent pour son enfant intérieur ? C'est exactement cela, oui ! :-)

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.