et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 2 décembre 2011

Etes-vous rancunier, êtes-vous fâché ?

Faites-vous partie des gens qui ruminent et ressassent des rancoeurs pendant des semaines, des mois, voire des années ? Faites-vous partie des gens qui se fâchent facilement ? Ou bien oubliez-vous vite, et savez-vous ne pas tenir rigueur à ceux qui vous ont peiné, blessé ou déçu ?
Je ne suis pas rancunière, et ne le serai sans doute jamais, ou si je le suis, cela ne dure jamais très longtemps. Je pense que ressasser des histoires anciennes nous fait avant tout du mal à nous. Entretenir en nous de sombres pensées nous empêche de retrouver la sérénité. Et c'est du temps et de l'énergie perdus à jamais.
Je ne sais pas me fâcher non plus. J'ai d'ailleurs du mal à comprendre comment on peut se fâcher avec soit un membre de sa famille, soit un ami ou une amie. Il me semble que l'on peut toujours résoudre un différend en discutant, en y mettant un peu de bonne volonté. On peut s'expliquer sur le problème, c'est plus enrichissant que de s'enfermer dans un mutisme chacun de son côté. N'est-ce pas un peu puéril de se fâcher alors qu'il suffirait parfois d'un geste, d'un mot, pour que tout s'arrange. C'est souvent l'orgueil, l'amour-propre qui empêche de revenir (foutu orgueil !). Je trouve qu'il y a assez de violences et de guerres dans le monde, pourquoi en créer, en plus, pour bien souvent des broutilles qui n'en valent pas la peine ? ou des malentendus que des mots suffiraient à éclaircir. C'est trop bête, je trouve, non ? Enfin, c'est mon point de vue. Je n'ai peut-être pas été confrontée à des choses qui valaient vraiment la peine de se fâcher pour de bon, après tout. Mais je pense aussi aux personnes qui ne se sont pas réconciliées avant le départ de l'un ou de l'autre, et alors combien de remords et de regrets ! C'est vrai que ce sujet me met aussi un peu en colère, car je connais des personnes qui souffrent à cause de cette situation, qui la subissent, et qui en sont malheureuses parce que privées de la présence de personnes qu'elles aiment... Je trouve cela navrant et triste... C'est dit.

15 commentaires:

  1. Je sais pardonner et tendre la main ou reconnaitre quand j ai tort surtout quand ce n est pas si grave
    mais parfois quand quelque chose de trop grave a detruit le meilleur de ta vie alors le pardon ne peut venir
    mais si j aime une personne alors je cherche la paix sans rancune

    mais tout depend aussi de l autre chere Francoise faut etre deux pour ca

    interpellee par ce post ce soir si tu savais comme je le ressens et comme il m attriste aussi

    ecrit de mon iphone :-)moi aussi je trouve que la rancune est devastatrice.
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  2. Oui, ma chère Nanou, la rancune peut être dévastatrice, des personnes indirectement concernées peuvent en souffrir énormément.
    Et comme tu le dis si justement, cela ne dépend pas toujours que de nous, mais de la personne en face, et si celle-ci ne veut pas faire d'effort, alors évidemment, la situation peut durer ainsi très longtemps.
    Merci pour ton commentaire, ma belle.
    Je t'embrasse très très fort.

    RépondreSupprimer
  3. Françoise

    Je suis, comme toi, pas rancunière, je fais facilement le premier pas... mais je me suis aperçue que, de ce fait, certaines personnes trouvaient tout naturel d'attendre que je revienne.( ma soeur par exemple )et qui pense... " J'avais raison !!! la preuve, elle revient "
    alors avec le temps... je reste plus facilement dans mon coin.
    Si cette situation me posait problème; j'agirai, mais en fait... je trouve que ce n'est pas plus mal.
    Bisous Françoise.

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Françoise

    Je suis fidèle ♥
    A mon avis, les relations entre amis doivent être sincères parce que basées sur la confiance et la profondeur, sinon ce ne sont pas des amis mais des copains !!

    Quand il m'arrive d'être déçue ou de penser que la relation est parasitée alors je garde un bon souvenir de cette relation jusqu'au meilleur jour et je préfère laisser nos chemins se séparer !!
    Je ne suis pas indifférente, mais je ne veux pas me nourrir de méchanceté, ça ne m'intéresse pas !!
    La vie est trop court pour se détester !!
    Je n'abandonne pas tout de suite, je laisse du temps !!

    Il faut savoir être humble et reconnaître nos erreurs et celles des autres !!

    Je ne me fâche pas facilement, mais je ne supporte pas l'injustice et là je ne garantis rien !!

    J'ai plutôt tendance à être franche, mais j'assume !!

    Pouvoir se parler, vouloir s'écouter et savoir s'entendre ♥

    Je t'embrasse très fort et bon weekend
    Claude

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, je vois qu ele hasard fait bien les choses...pas rancunière, comme toi Françoise, comme toi Marie (et j'aime bcp les écrits de Claude :-)))
    mais aussi , lorsqu'on fait toujours le premier pas, simplement parce qu'on est sincère en amitié et que, comme dans un couple, on peut ne pas toujours être d'accord, bref quand on fait tjs le premier pas, c'est donner l'illusion à l'autre qu'on est en attente et qu'il a tjs raison... et ça , j'suis pas d'accord, c'est peut-être simplemnt qu'on y mettait du coeur avant de voir se fâner une relation à laquelle on tenait vraiment
    Et puis, après, effectivement, on est en droit de se dire qu'on s'est peut-être trompé sur la quelité de la personne, et lors là, aucun regret...
    finalemnt j'aime bcp ce post...
    Pouvoir se aprler, vouloir s'écouter et savoir s'entendre, merci Claude, mais à pratiquer à deux pas vrai ? :-)

    beau WE ma petite Françoise

    RépondreSupprimer
  6. et mes petites fautes, toujours en prime...et le nouveau clavier toujours dans son emballage :-)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Françoise
    La rancune nous enchaine autant que ceux à qui elle se destine.
    Je me réjouis d'ignorer cet état d'esprit.
    Bonne journée, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Françoise.
    J'abonde , et je déborde d'abondance en cette générosité.
    De fâcherie, point.
    Mais pas d'oubli non plus...

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Françoise

    On ne sait pas toujours pourquoi l'autre se fâche. Pour cet autre il peut y avoir des raisons qui lui paraissent très importantes, suffisantes pour couper la relation. Chacun réagit en fonction de son histoire personnelle, des ses valeurs...

    Dans ce cas il ne suffira pas de quelques mots et de bonne volonté pour changer d'avis. Il peut y avoir de l'orgueil, comme tu l'évoques : ne pas se dédire, ne pas changer d'avis, quitte à en souffrir. Oui, il s'agit bien d'amour-propre blessé... et parfois la blessure peut-être tellement profonde qu'elle pousse à ce système de protection qui consiste à exclure l'élément déclencheur. Certes cela peut générer une souffrance pour l'autre, qui se voit ainsi exclu... mais celui qui a besoin de se protéger se fait passer avant l'autre.

    Tout cela est bien sûr très dommage...

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Françoise

    je me fâche rarement aujourd'hui. J'ai appris à polariser une attitude réactive qui a pu prendre des aspects agressifs plus jeune. Cela permet aussi de ne pas regretter l'excès de comportement qui est un moteur de doute et l'un des principaux facteurs de perte de l'énergie que tu évoques. Bref, mieux vaut rester centré.
    Je crois aussi que cette réactivité est une qualité si elle sait être utilisée à bon escient. Le monde est fait d'amour et de bienveillance, certes, il est aussi à maints égard prédatoire. Pouvoir engager le fer lorsque c'est nécessaire préserve les choses qui doivent l'être, le respect par exemple. Me concernant, je ne me souviens avoir été abusé ou harcellé par qui que ce soit.
    C'est un point de vue.

    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  11. - Bonjour Marie :-)
    C’est vrai ce que tu dis, les gens attendent parfois trop que ce soit toi qui fasse le premier pas, ce n’est pas forcément une bonne habitude à leur donner… Et cela dépend, oui bien sûr, de ce que l’on attend de l’autre.
    Bonne fin d’après-midi, Marie. Plein de gros bisous.

    - Coucou Claude
    Amis ou copains, c’est vrai que la relation n’est pas la même et il n’y a pas, en conséquence, la même demande et la même attente.
    Tu as sans doute raison lorsque tu dis que tu préfères arrêter une relation si tu vois que celle-ci ne peut continuer ainsi, ne pas s’entêter finalement. Mais ne pas se fâcher non plus. Et permettre ainsi à la l’autre de revenir peut-être plus facilement, car il n’y aura pas eu de mots. Parfois deux très bons amis peuvent se perdre de vue un certain temps, et se retrouver avec infiniment de plaisir des années plus tard. Le besoin de s’éloigner pendant quelques temps.
    Merci pour ton commentaire, Claude.
    Je t’embrasse très fort moi aussi.

    - Oui, Nanou, ne pas donner l’habitude à l’autre d’être toujours celui ou celle qui fait le premier pas. C’est donc aussi à nous de savoir attendre. Nous sommes peut-être parfois trop pressés, et ne donnons pas à l’autre le temps et l’occasion de revenir.
    Merci d’être revenue t’exprimer, ma chère Nanou. Et tant mieux si, finalement, tu aimes bien ce post, car cela m’avait embêtée qu’il t’ait un peu attristée, comme tu l’avais mis sur ton premier com.
    Belle fin de week-end, ma belle. Je t’embrasse fort.
    PS : les fautes, on s’en fiche !... (sourire)

    - Bonjour Rom,
    Oui, ce que tu dis est vrai. Je pense que le fait d’être rancunier est une perte de temps et d’énergie, et cela n’avance à rien, à moins que l’autre ne nous ait fait quelque chose d’absolument impardonnable. Je pense que la rancune est de toute façon un sentiment négatif.
    Bonne fin de dimanche, Rom.
    Je t’embrasse moi aussi.

    - Bonjour Herbert,
    Oui, tu as raison, nous pouvons ne pas nous fâcher, ne pas avoir de rancune, mais par contre, ne pas oublier non plus.
    Bonne fin de journée à toi, Herbert.
    Je t’embrasse.

    - Bonjour Pierre,
    L’autre, en effet, peut avoir des raisons de se fâcher que nous ne connaissons pas et que nous ne comprendrions peut-être pas, et comme tu le dis, en fonction de son vécu, de son histoire. Il y a tellement de choses qui peuvent entrer en jeu. Et je comprends bien que celui qui est blessé, qui a besoin de se protéger, pense d’abord à lui, c’est tout à fait légitime, oui.
    Merci pour ton commentaire très intéressant, Pierre.
    Belle fin de journée à toi.

    - Bonsoir Nat,
    Ton point de vue est aussi très intéressant à lire, et je t’en remercie.
    Oui, dans certains cas, il faut savoir « engager le fer » et quand tu parles de respect, je crois que c’est même très important. Le manque de respect est la pire des choses qui soit.
    Merci pour ta visite. Belle fin de soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  12. Venant du blog de NBC, me voici ici chez toi et j'aime ce que je lis. Contenus très divers, sincères, bien écrits. Si tu m'y invites, je reviendrai ici volontiers. Tu traites de la rancune, il est vrai que c'est un sentiment délétère. Il brûle tout ce qu'il touche, détruit les relations et génère une ambiance détestable dans les familles. J'essaie de laver mon cerveau de toute trace de rancune, je m'y efforce et essaie de ressentir la personne qui a pu me blesser avec bienveillance, je m'imbibe d'amour et ainsi les pensées négatives s'effacent et je me sens bien.Amitiés salines

    RépondreSupprimer
  13. Bienvenue à toi, Malou !
    Tu peux venir autant que tu le veux, cela me fera grand plaisir :-)
    Oui, la rancune fait du mal, autant aux autres qu'à soi, c'est un sentiment destructeur. Tu as de bonnes et justes paroles pour en parler. :-)
    Amitiés à toi aussi, et à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie claire ma petite soeur était mon amie avant tt ..aujourd'hui j'ai l'impression que je suis devenue une ennemi. Pour elle et crois moi sa me fait terriblement mal.

      Supprimer
    2. Oui, je comprends, Isabelle, tu dois en souffrir. J'espère que l'année 2013 vous rapprochera toutes deux.
      Merci de ta visite.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.