et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 20 novembre 2011

Je fais confiance

Je reviens sur un thème que j'ai déjà abordé il y a un an à peu près: la confiance. Et en l'occurrence, ce soir, je me pose ces questions: Ferais-je trop confiance en les gens ? Serais-je trop naïve, parfois ? Si c'est le cas, en tous cas, je vous le dis tout de suite... j'assume !... (sourire)

C'est vrai que j'accorde facilement ma confiance et que je ne mets pas en doute la véracité des paroles, des propos que peuvent m'adresser les gens. Pourtant, il m'est déjà arrivé que l'on me raconte des bobards, mais malgré cela, je continue à faire confiance. Je pense que si l'on se met à douter, on devient vite parano et on ne croit plus personne. Si l'on accorde sa confiance en les gens, ceux-ci sont touchés et nous rendent cette confiance. Je le vois ainsi. Une relation ne peut être saine et ne peut durer que si l'on se fait confiance, d'un côté comme de l'autre, c'est indispensable pour sa longévité.

Pourtant, et là, vous allez peut-être bondir, je pense que faire confiance signifie aussi accepter des petits mensonges de la part de l'autre, fermer les yeux dessus, ne pas en parler même si l'on s'en aperçoit. Après tout, tout le monde a le droit de dire des petits mensonges s'ils ne causent pas de tort à l'autre. Ceux-ci permettent peut-être de se ménager un petit jardin secret qu'il est bien légitime d'avoir et qui ne met pas la relation en péril.

Et vous, et la confiance ? Dites moi...

13 commentaires:

  1. Oui, je suis comme toi.. Je crois que je déteste plus la paranoia quela naiveté.. Après, si les gens nous mentent, c'est ainsi qu'ils veulent exposer les choses. Maintenant, tant que cela ne nous implique pas trop, surtout au niveau financier, faire confiance est un confort paisible certain..:-)

    RépondreSupprimer
  2. "Aie confiance, Crois en moi, Que je puisse, Veiller sur toi…Fais un somme, Sans méfiance, Je suis là, Aie confiance.." :-)
    Je fais confiance aux gens que j'aime et suis prudent avec les autres.
    Bonne journée, Françoise, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, Françoise, faire confiance, c'est tout simplement aimer.
    Et tout est dit.
    Ou presque...

    Bonne journée.
    Je t'embbrasse fort.

    RépondreSupprimer
  4. C'est sans aucun mensonge et en toute sincérité que je t'adresse mon amitié ce matin Françoise.
    Tu abordes un sujet plein d'embûches et qu'il serait bien trop périlleux d'aborder et de développer en quelques mots.
    Nous sommes souvent déçus par les proches, même si nous les aimons profondément et malgré la réserve de prudence que nous accordons aux autres, il arrive souvent que .... quelques déboires surgissent.
    Ainsi va la vie, nous apprenons souvent à nos dépens mais bon .... !
    Peut être ce que l'on appelle l'expérience.
    Amicalement à toi.
    Lalie

    RépondreSupprimer
  5. La question de la confiance est trop complexe pour se résumer en quelques formules simplistes…
    On est souvent manichéen, opposant confiance à : méfiance, suspicion, paranoïa… Etc.
    si c'était aussi facile… Ça se saurait !

    Pour ma part, je n'accorde ma confiance que si j'ai des « signes de confiance ». ce n'est donc pas faire confiance d'emblée. Et puis il y a des personnes auxquelles on peut faire confiance dans tel domaine, et pas dans d'autres…

    Il me semble nécessaire de faire preuve intelligemment de sa capacité de discernement, et de l'éclairer par des éléments extérieurs, et pas seulement ses « propres impressions ».

    Je n'aime pas les gens qui, me connaissant à peine, et sur ma bonne mine, disent : « je te fais totalement confiance ! »
    Je réponds aussitôt : « surtout pas ! »

    La confiance dite « aveugle », relève de l'infantilisme.
    Si l'enfant fait « spontanément confiance », c'est, certes, en raison de son dynamisme vital, mais chacun sait qu'il n'a pas automatiquement devant lui des bisousnours…
    Il ne s'agit pas de le rendre paranoïaque… Mais de l'éduquer au discernement…
    Et cela manque parfois à l'adulte…
    Si bien que certains se font rouler dans la farine… Sans même jamais s'en apercevoir…
    Dans ma pratique professionnelle, tant comme juriste que comme aidant, j'ai rencontré des gens d'une naïveté confondante… Se retrouvant dans des situations aberrantes par manque de recul.
    Avec des conséquences, tant pour eux-mêmes qu'envers les autres…

    Alors certes, il y a bien des gens à qui on peut faire confiance. Heureusement ! Ce n'est pas pour autant qu'il faut abdiquer notre bon sens en faisant « confiance à tout le monde »…

    Par exemple : on peut faire confiance à Sarkozy… Pour continuer à nous mentir sur toute la ligne…
    :-))

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Je suis d'accord avec ce que tu écris. Il me semble aussi que plus on attend de l'autre et plus le problème de la confiance se pose.
    Je suis un intuitif aujourd'hui et je sais instinctivement à qui j'ai à faire, y compris sur les espaces virtuels. La confiance peut être une sensation de lecture.
    Il me semble aussi que pour accorder la confiance, il faut aussi savoir se faire confiance à soi, être bien au clair avec ses actions et ses intentions. C'est essentiel pour moi. C'est un long apprentissage me concernant qui explique, entre autres, les hésitations qui sont les miennes face à ce que je publie.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Françoise

    La confiance.............

    Je pense qu'il faut déjà avoir confiance en soi pour faire confiance en l'autre !!

    Pour la confiance, je fais marcher mon intuition !! Eh ce n'est pas si mal !!

    Bien sûr, il y aurait beaucoup à dire sur la confiance..... mais il me semble qu'avoir confiance fait aussi partie de la pensée positive !!
    Toujours se méfier ne serait pas bon à vivre !!

    Alors, même si l'on se fait avoir, ce n'est pas si grave..... Nous sommes souvent très malheureux quand nous nous faisons avoir par une personne que nous apprécions.... Parce que nous nous sentons trahis !!

    Je pense à deux petites phrases :

    "Le bonheur du coeur est dans la confiance"
    et
    "Ne donnez pas votre confiance, prêtez-là"

    Voilà Françoise, je te fais confiance ♥ et je t'embrasse très fort ♥
    Claude

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir ma Françoise,
    Je crois tout ce que l'on me dit, je gobe tout, je suis une grande naïve et ensuite je suis très déçue. Il paraît que l'on pense que les gens sont comme nous, alors qu'ils ne le sont pas du tout.
    Je m'efforce de toujours dire la vérité, en douceur s'il le faut mais même si elle dérange. Je sais que j'ai tort mais je suis ainsi, alors je n'imagine pas les autres différemment. Quelle erreur !!
    Mais je ne veux pas changer, non, il n'en n'est pas question. Je continuerai à prendre des risques et à pleurer lorsque je serai trahie. Tant pis ! On ne se refait pas ...
    Mais pour ce qui te concerne, j'ai une grande confiance en toi et je sais que je ne pourrais jamais être déçue ...
    Je t'embrasse très fort ma gémelle
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  9. - Bonsoir Ella
    Moi aussi, à choisir, je préfère la naïveté à la paranoïa :-) c'est en effet plus reposant...
    Bonne soirée à toi, et merci de ta visite.

    - Mais, dis moi Rom, ce n'est pas "Kaa" qui dit ça ? tout en hypnotisant le petit Moogly ?... :-)
    Oui, c'est ce qui ressort de plusieurs commentaires: faire confiance aux gens que l'on aime, et c'est aussi une preuve d'amour, comme le dit Herbert.
    Bonne soirée à toi, Rom, et douce nuit. Je t'embrasse.

    - Bonsoir Herbert,
    Oui, faire confiance, c'est tout simplement aimer, c'est joliment dit.
    Merci à toi, et bonne fin de soirée.
    Je t'embrasse fort moi aussi.

    - Bonsoir chère Lalie, et merci pour tes gentils mots.
    Oui, tu as raison, cela s'appelle certainement l'expérience, et c'est ce qui fait "grandir", non ? Alors, tant pis pour les déceptions, grandissons ! :-)
    Amicalement à toi aussi, Lalie. Et gros bisous :-)

    - Alain !... (sourire)
    Oui, c'est vrai que la notion de confiance mériterait un plus long billet, et je te remercie d'ailleurs pour ton commentaire si riche.
    Je pense que l'on peut aussi faire "confiance" à son intuition, non ? il est rare qu'elle se trompe. Enfin, moi, je pense être assez intuitive, mais bon, je peux me tromper aussi, évidemment...
    Je ne pense pas que ma confiance soit "aveugle". Je crois en la personne, mais tout en restant vigilante tout de même.
    Tu ne fais pas confiance à Sarkozy ? Ah bon ?... ;-)
    Belle soirée à toi, Alain, et merci de l'intérêt porté à ce billet.

    - Bonsoir Nat,
    J'en parlais ci-dessus, oui, je pense que l'on peut faire confiance aussi à notre intuition. Je ne pense pas me tromper souvent, et si je me trompe, c'est tant pis pour l'autre personne, car, alors, j'aurai toujours des doutes à son égard par la suite.
    Oui, j'ai remarqué tes hésitations sur ton blog. Peu importe, c'est toi qui ressens les choses, cela te regarde. Et c'est vrai que pour faire confiance en l'autre, il faut aussi se faire confiance, je pense même que c'est primordial.
    Merci à toi de ta visite, belle fin de soirée.

    - Coucou Claude :-)
    Tiens, tu penses la même chose que Nat, à propos de la confiance en soi et de la confiance en l'autre. Oui, tu as raison, Claude.
    Oui, cela fait partie des pensées positives, mais on ne nous apprend pas cela aux soirées méditation (clin d'oeil à Alain ;-)).
    Merci de m'accorder ta confiance, Claude, c'est gentil.
    Je t'embrasse très fort moi aussi.

    - Bonsoir ma belle Fanzesca, que je n'ai pas encore appelée, mais j'ai tellement de choses à gérer en ce moment, mais je n'oublie pas ma belle.
    Tu es donc, toi aussi, une gémelle naïve ?... (sourire) Non, en effet, on ne se refait pas, on peut changer un peu, mais au fond, nous sommes toujours les mêmes. Et c'est tant mieux, quelque part ! :-)
    Moi aussi, ma Fanzesca, j'ai une grande confiance en toi, et moi aussi, je sais que je ne serai jamais déçue par toi. J'espère que l'on pourra bien vite à nouveau se rencontrer (sourire)
    Je t'embrasse très fort, moi aussi, ma belle. Douce et agréable nuit.
    Et belle semaine à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Françoise
    Je pense que l'amour est un sentiment complexe et polymorphe, ne pouvant se réduire à la notion de confiance (ni à quoique ce soit d'autre, d'ailleurs).
    Comment l'épouse de Dominique (un de mes ex-collègues) pourrait-elle apporter sa totale confiance à l'homme le plus étourdi que je connaisse, capable d'oublier femme et enfants sur l'autoroute?
    (Dominique est si distrait que le jour de son anniversaire il a répliqué "Toi aussi" à un collègue lui souhaitant! :-) )
    Et pourtant elle l'aime.
    Quelle confiance pour l'être aimé qui perd la tête, la mémoire?
    Quelle confiance pour l'être aimé, incapable de résister à ses vices, quitte à endetter le foyer?
    Une de mes nièces a connu cet enfer.
    "Je l'aime toujours, plus que tout au monde, je l'ai dans la peau. Mais je ne pourrai plus jamais vivre avec lui, il est trop destructeur" me confiait-elle récemment.
    PS: Ben vi c'est bien le python du "Livre de la jungle" :-)
    Bonne journée Françoise, je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Rom,
    Ce qui est intéressant, dans les commentaires, c'est qu'ils sont tous différents et qu'ils apportent chacun quelque chose de nouveau. Merci donc pour ce nouveau point de vue.
    Oui, bien sûr, dans certains cas, l'amour est là, bien présent, mais pourtant, on ne peut pas faire confiance en la personne que l'on aime, c'est vrai, que celle-ci agisse volontairement ou involontairement, tes exemples en sont la preuve, et il faut avant tout se protéger (je pense à ta nièce). Quant à ton ex-collègue, quel étourdi !... (sourire)
    Merci pour ces mots qui donnent encore une autre approche à l'expression "faire confiance".
    Passe une belle journée ensoleillée, Rom. Chez moi, ce matin, brouillard, brouillard et brouillard !... ;-)
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  12. N'est il pas nécessaire d'être en paix avec soi même pour faire confiance aux autres, SE faire confiance n'est il pas déjà le premier pas?
    Je crois qu'on peut aimer sans faire confiance, ce sont deux choses distinctes....

    RépondreSupprimer
  13. Aimer sans faire confiance ? Ce n'est pas évident tout de même. A moins, comme je le dis à la fin du billet, de fermer les yeux sur certains "petits" mensonges de la part de l'autre. Mais, pour ma part, si vraiment je ne fais pas confiance en l'autre, je ne peux pas l'aimer, ou alors je risque de souffrir, et cela, je ne le veux pas.
    Merci de ta visite, et de ton avis, à toi. Bonne soirée, et courage pour demain.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.