et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

lundi 28 novembre 2011

Dans l'eau de la claire fontaine

Il y a certaines dates qu'on n'oublie pas...
Cette date approche, ce fameux matin du 30 novembre 2009...
Les pleurs ont séché, mais la nostalgie de la présence subsiste.
Mais mon frère aimait rire avant tout, il aimait jouer de la guitare, il aimait chanter, et il aimait Georges Brassens. Alors, pour lui, cette chanson: "Dans l'eau de la claire fontaine...", une chanson que j'aime et que je lui dédicace.



14 commentaires:

  1. je comprend ce que tu peux ressentir à l'approche de cette date..

    ceux que nous avons perdu vivent si forts dans nos coeurs, dans nos pensées...ils nous apportent aussi de la force Françoise...je pense à eux si souvent mais au fil des ans la date ets devenue moins douloureuse...il a falu du temps... il t'en faudra sans doute encore
    je t'embrasse amicalement ...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Françoise.

    Je n'oublie pas non plus.
    Et Brassens avec cette chanson ajoute à l'émotion.

    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai une mémoire infaillible pour les dates sauf celles-là.
    J'en oublie le jour, j'en oublie l'année.
    Seule demeure la période, adoucie par le temps.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  4. - Chère Nanou, le souvenir est déjà moins douloureux, mais cela n'empêche pas le manque de la présence, et un goût d'inachevé quelque part.
    Merci pour tes mots. Je t'embrasse très fort.

    - Bonjour Herbert,
    Quand je vois Brassens avec sa guitare, je vois mon frère avec la sienne.
    Bon après-midi à toi. je t'embrasse fort moi aussi.

    - Oui, je sais comment tu ressens ces périodes, Rom, pour en avoir déjà parlé avec toi.
    Je t'embrasse moi aussi. Passe un bel après-midi.

    RépondreSupprimer
  5. Françoise

    et la nostalgie, le manque, le gout d'inachevé... je te comprend bien. Gros bisous tite-Françoise.

    RépondreSupprimer
  6. Merci, tite-Marie :-)
    Plein de gros bisous à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Françoise

    Ton billet me donne des frissons.....
    Comme je te comprends quand tu parles "d'un goût d'inachevé" ♥

    Je t'embrasse très fort
    Claude

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Claude :-)
    Merci pour tes mots, et merci de me comprendre aussi bien.
    Je t'embrasse très fort moi aussi.

    RépondreSupprimer
  9. Je pense à toi Françoise, et je t'embrasse..
    Fort..

    RépondreSupprimer
  10. Merci Coumarine.
    Je t'embrasse fort moi aussi.

    RépondreSupprimer
  11. Je rajoute une pensée ma douce et je te fais un très gros bisou

    RépondreSupprimer
  12. Merci, ma Chantal. Très gros bisou à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  13. Je viens de lire quelques uns de tes billets et je m'arrête sur celui-ci, Les années passent et les épreuves, les peines, les doutes nous font avancer, et si on est positif, nous font progresser et nous font nous concentrer sur ce qui est vraiment nécessaire et utile.Cela est sans doute ce que l'on appelle " la sagesse" :-)
    Heureuse d'avoir de bonnes nouvelles du petit bonhomme. Pensées douces pour toi et ton frère.
    Je t'embrasse très fort.Maggy

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Maggy, et merci pour ta visite et ton petit mot.
    Oui, se concentrer sur l'essentiel, le reste n'a pas d'importance, et avec de tels événements, on le comprend plus que jamais.
    Bonne soirée à toi, et douce nuit. Je t'embrasse très fort, moi aussi.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.