et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

mardi 7 décembre 2010

C'est de ma faute

J'ai souvent tendance, lorsqu'il y a un souci, un problème avec une personne, à penser que c'est de ma faute, et à culpabiliser. "Je n'aurais pas dû dire cela, je n'aurais pas dû faire cela". Je réfléchis sur ce que j'ai pu dire ou faire. Mais est-ce que je suis toujours responsable? Je ne pense pas. Pourquoi alors ai-je si souvent tendance à le faire? Cela vient-il de mon éducation ? Peut-être. Lorsque j'étais gamine, il était fréquent de m'entendre dire: "Si tu fais ceci, je vais être triste... Si tu n'es pas sage, j'aurai de la peine...", etc. Le chantage affectif, quoi! Je passe du temps à réfléchir lorsqu'il y a un problème au sein d'une relation pour examiner ce que j'ai pu faire de mal, ce que j'ai pu dire de blessant, et à prendre les torts. Et le pire de tout, si quelqu'un me blesse, ou est désagréable avec moi, je culpabilise de lui faire remarquer, de peur de lui faire de la peine. Et je m'énerve d'être ainsi, vouloir toujours m'excuser, alors que parfois ce sont les autres qui devraient le faire. Ce n'est pas toujours facile de changer de comportement lorsqu'on le traîne depuis tant d'années. Mais enfin, je trouve qu'il y a tout de même une petite évolution, et que je commence à ne pas vouloir toujours porter tous les torts, et c'est tant mieux! ;-)

Et vous, comment êtes-vous ? Avez-vous tendance à culpabiliser facilement? à prendre toujours tous les torts?

15 commentaires:

  1. Françoise

    C'est mon point de vu, comme d'hab. je suis a l'envers des autres, mais moi en tout cas, m'exprimer, librement je ne peux le faire qu'avec tes blogs.
    Alors ta réaction, " c'est de ma faute "
    n'existe-telle pas aussi, car elle est a la source de ta compréhension, de ta remise en question, de ta tolérance.
    A mon avis oui, et la seule chose ou tu dois te culpabiliser, c'est d'avoir avoir un blog aussi parfait.
    B'ziou FRAN-COISE ou FRAN-GINE peu importe, c'est pareil pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. Oh là là ! Je me reconnais intégralement dans ce que tu as écris. Mais le pire, c'est que je commence à changer, et que personne ne l'accepte. Lorsque j'arrive à dire ce que je pense, les autres sont tellement surpris qu'ils sont à la limite de se fâcher, et pourtant je le dis gentiment et doucement. Cette situation est très difficile à vivre. Pourtant, j'ai envie de persévérer dans cette nouvelle attitude. L'on n'est pas obligés de tout accepter ni de tout tolérer. Pourquoi les autres ne le font-ils pas avec nous ?
    Et là encore, je culpabilise ...
    Sourire ...
    Belle et douce nuit ma Françoise
    Très gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. - Bonsoir Marie,
    Tu es trop gentille... :-)
    Je ne sais pas si c'est de la tolérance, ou alors un excès de tolérance, oui, mais dans ce cas-là, on peut se faire "bouffer" par l'autre... il faut donc non seulement de la tolérance, mais aussi de la vigilance pour éviter cela.
    Un blog aussi parfait? euh, Marie, tu es sûre d'être tout à fait objective? (sourire)
    Merci en tous cas pour tes mots
    Bisous à toi aussi, adorable petite Marie.

    - sourire, Pricille. Ah, encore un point commun, alors? :-) Cela ne m'étonne pas du tout.
    Oui, surtout, continues dans cette voie. Comme tu le dis, on n'est pas obligé de tout accepter, ni de tout tolérer. Comme je le dis à Marie, il faut rester vigilant dans notre tolérance. Tolérance, oui, mais il ne faut pas exagérer non plus.
    Et cette sacrée culpabilité! quelle poisse! ;-)
    Belle et douce nuit à toi aussi, ma belle.
    Je te fais de gros bisous.

    RépondreSupprimer
  4. FRANÇOISE

    OK, je ne suis pas souvent objective, je suis remplie de doutes, d'incertitudes, mais j' ai quelques certitudes
    entre autre, celle-ci.
    ICI BLOG PARFAIT

    RépondreSupprimer
  5. (sourire)
    Allez, Marie, zou! au lit ! Moi, je file ! :-)
    Gros gros bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis comme ça! Beaucoup même, mais je change peu à peu.
    Bonne nuit Michelle

    RépondreSupprimer
  7. Bonne journée à toi, Michelle, et merci de ta visite.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Françoise.

    S culpabiliser à tort est un défaut qui fait mal.

    Achève son évacuation au plus vite.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Je m'y emploie, Herbert, je te remercie :-)

    Bonne soirée à toi et douce nuit.
    Je t'embrasse aussi.

    RépondreSupprimer
  10. Je connais aussi ce sentiment de culpabilité, c est de la timidité et aussi une affaire d éducation. Avec des parents autoritaires, difficile de devenir autrement. Plus tard dans la vie professionnelle, c est la méme chose, on a peur d exposer son point de vue, et malheureusement les autres ne vous aident pas, a peine tu as ouvert la bouche, on te fais remarquer que ce tu racontes c est a coté de la plaque. J e te comprends, et saches que je compatis.
    Bonne soirée Latil

    RépondreSupprimer
  11. Des parents autoritaires, ou bien des parents n'ayant eux-mêmes pas confiance en eux, et qui transmettent cela à leurs enfants. Pour moi, ce serait plutôt ainsi.
    Merci pour ton commentaire, Latil.
    Bonne soirée à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Françoise

    Ne t'inquiète pas..... Nous sommes beaucoup à être comme toi !!!!

    Notre éducation nous a appris à s'occuper de l'autre avant soi !!!!
    Aime ton prochain...........

    Le problème est que l'on se déprécie !!!!

    Et comme dit Pricille quand on veut changer, même en douceur, l'entourage ne l'admet pas !!!!
    Bien sur ça dérange !!!!

    Il faut reconquérir la confiance en soi !!!!

    Un exemple : moi je suis une gentille et les mêmes personnes qui me disent qu'il faut que je me préserve sont les mêmes qui abusent.....Chercher l'erreur !!!!

    Contrairement à toi je ne me tais pas !!!!
    Mais j'ai appris à moins m'énerver parce que j'estime qu'il y a des personnes ou des situations où il faut rester calme, écouter et pas forcement s'épuiser..........

    J'ai fait un peu de ménage : les personnes toxiques je ne les fréquente plus !!!!

    Naturellement tout ne se fait pas en un jour, mais on se doit d'avoir le souci de soi !!!!

    En tous les cas j'essaie d'y arriver........

    Bonne journée à toi
    Claude




    Il est temps de renaître !!!!

    RépondreSupprimer
  13. Merci, Claude, pour ton long et si intéressant commentaire.
    J'aime te lire :-)
    Je te répondrai plus longuement par mail d'ici quelques jours ;-)

    Belle fin de semaine à toi, Claude.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  14. Oh mon dieu, Françoise, comme on se ressemble, toi, Pricille et moi-même! Je répèterai ce qu'a noté Pricille, avec le temps, j'ai moins peur et les gens qui me connaissent ne comprennent pas pourquoi je réponds maintenant. Le temps qui passe nous aide à s'aimer et se protéger de ce qui est négatif. Cela me plaît de vieillir, je souffre moins du regard des autres.
    Je t'embrasse très fort ma Françoise.
    Chantal

    RépondreSupprimer
  15. Oui, nous nous ressemblons toutes les trois, mais ce n'est pas nouveau.
    Avec le temps, nous prenons une certaine assurance, cela n'empêche pas cette mauvaise manie de se culpabiliser de temps en temps, mais encore un peu de temps, et nous en serons guéries :-)
    Je t'embrasse très fort, moi aussi, ma chère Chantal. Je vais aller faire un tour chez toi, ce soir :-)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.