et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

dimanche 20 juin 2010

Mes racines paternelles

Ce week-end, je suis partie à Lyon. L'un de mes cousins m'avait invitée au mariage de sa fille.
J'avais vraiment très envie d'y aller, c'était une occasion de renouer avec mes racines paternelles.

Quelques explications :
J'ai vécu à Lyon jusqu'à l'âge de 22 ans. Et puis je suis partie "m'exiler" en Haute-Loire. Et j'ai perdu de vue presque tous mes cousins du côté de mon père.
La Haute-Loire n'est pourtant pas si éloignée que cela de Lyon, mais je ne sais pourquoi, cela s'est passé ainsi. Ou du moins si, je sais un peu, et j'essaie de l'expliquer un peu plus bas.
Et hier, lorsque j'ai retrouvé tous mes cousins, je ne peux vous dire le bonheur que j'ai éprouvé ! C'est un peu comme si je ne me sentais plus orpheline. Je n'ai plus mon père, je n'ai plus mon frère, mais je retrouvais en eux quelque chose qui me manquait. En effet, depuis que mon frère n'est plus là, j'avais l'impression d'avoir perdu mes racines me rattachant à cette branche. J'avais vraiment besoin d'aller les retrouver.

Petit retour en arrière :
Jusqu'à l'âge de 14 ans, j'habitais, avec mes parents, frère et soeur, dans une maison possédant une grande propriété : cour et jardin, et, souvent le dimanche, nous avions la visite de mes cousins et de leurs parents. Et puis, une semaine après la mort de mon père, nous avons déménagé pour nous retrouver en appartement (c'était décidé depuis bien longtemps, la maison devant être détruite pour permettre la construction d'affreux immeubles bourgeois...). Ma mère a dû se remettre à travailler, car nous étions encore jeunes et nos études n'étaient pas terminées. De ce fait, nous nous sommes beaucoup moins vus avec mes cousins. Le temps, les circonstances, en avaient décidé ainsi.
Hier, avec l'un de mes cousins, du même âge que moi, nous nous sommes rappelé de vieux souvenirs, nous avons parlé de nos parents (sa mère était la soeur de mon père), nous avons parlé de nos oncles et tantes communs, et nous étions assez émus.
Avec lui, et d'autres, nous avons échangé nos adresses, téléphones, mails, et nous sommes promis de nous revoir bientôt. Je le ferai, je le sais...

Je suis heureuse ce soir, j'ai retrouvé un peu de mes racines paternelles, à travers eux. Cela me fait chaud au coeur.
Merci à mon cousin Pierre (Pierrot pour les intimes) de m'avoir invitée et de m'avoir ainsi permis de renouer avec ma branche paternelle.

8 commentaires:

  1. FRANCOISE, comment ça me fait plaisir de lire cela,tu ne peux même pas savoir,
    et comme tu le partages bien !!!

    ( fais gaffe, ici c'est ma résidence secondaire, bientôt je vais te demander d'en faire ma résidence principale)
    je plaisante... dans la 2° partie mais je suis sincère dans le début.

    BISOUS FRANCOISE

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup, Marie, tu es gentille.

    sourire, pour la 2e partie... ;-)

    Cette fois, je file dormir ! Bisous à toi, et douce nuit.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Françoise, oui il ne faut plus vous perdre de vue , c'est important le lien familial, ce mariage a été un moyen de reprendre contact et maintenant il faut rester sur votre lancée.Car des fois on laisse trop de temps s'écouler et après on ose plus écrire, téléphoner ou aller visiter des cousins ou autres membres de la famille qu'on a pas vu depuis longtemps(je parle pour moi)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, Françoise.
    Comment ne pas comprendre ce que tu écris...
    Retrouver des racines...C'est toujours un événement...
    Merci beaucoup.
    Bonne journée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  5. nouveau look !!!! ton blog a revêtu sa tenue d'été !!!! j'aime bien, d'autant qu'il reflète son auteur(il étais temps que je te le dise!!! )
    bisous FRANÇOISE

    RépondreSupprimer
  6. Les racines c'est important pour moi. J'aurais tant aimé avoir cousins, cousines, tantes, oncles et autres. Ce n'est pas le cas. Je me sens seulement bien dans un petit coin d'Ardèche où je ne connais personne excepté ma mère.
    Je suis contente pour toi Françoise et je souhaite de tout coeur d'excellentes relations avec ta famille. Bisouss

    RépondreSupprimer
  7. Tu vois Françoise, moi aussi j'ai revu récemment un cousin du côté de mon père que je connaissais peu, il s'appelle aussi Pierrot (sourire) et il a été si charmant qu'il m'a fait visiter sa région, présentée à ses amis, emmenée de droite et de gauche. Cela a duré une semaine. Et chaque jour je disais à Manuella 'Tu ne peux pas savoir comme je suis émue, il me rappelle tant mon père" mais avant de te lire ce soir, je n'avais pas réalisé à quel point c'était le fait de retrouver les racines paternelles qui me donnaient tant d'émotion. Et c'était si bon ! ...
    De gros bisous ma Françoise
    Prends soin de toi

    RépondreSupprimer
  8. Merci beaucoup pour tous vos commentaires et témoignages.
    Depuis samedi, depuis que j'ai "retrempé" dans mes racines paternelles, je me sens mieux, comme si, et c'est le mot, j'avais retrouvé ma famille...
    Belle journée à vous.
    Je vous embrasse très fort.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.